Tribune
|
Publié le 6 Octobre 2014

Le gouvernement antisémite de Vichy n’a jamais réellement cherché à protéger les Juifs français

Tribune de Gérard Unger suite aux propos d'Eric Zemmour

On ne peut pas affirmer que le gouvernement de l’Etat français dirigé par Philippe Pétain ait protégé les Juifs français car :

1. Le statut des Juifs d’octobre 1940, aggravé en juin 1941, dépouillait autant les Juifs français qu’étrangers ;

2. La dénaturalisation des Juifs devenus Français après 1927 condamnait les personnes concernées à la déportation à plus ou moins brève échéance ;

3. Si les premières déportations visaient d’abord les Juifs étrangers, à partir de fin 1942 elles furent souvent menées sans égard à la nationalité des victimes, sans que le gouvernement de Vichy cherche à intervenir efficacement.

De nombreuses personnalités françaises figurent parmi les 75000 Juifs déportés de France : le Sénateur Pierre Masse ; le Président de l’UGIF, Max Heilbronn ; le poète Max jacob mort à Drancy, etc.

Le gouvernement antisémite de Vichy n’a jamais réellement cherché à protéger les Juifs français, comme les Juifs étrangers. Vichy considérait ceux qui possédaient la nationalité française comme une monnaie d’échange dans ses négociations avec les nazis.

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.