Tribune
|
Publié le 18 Mars 2014

Lettre adressée par Meyer Habib au Ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius, le 13 mars 2014

Monsieur le Ministre, cher ami,

Le 5 mars dernier, le Klos C, un navire battant pavillon panaméen, a été arraisonné en Mer Rouge par une unité de la Marine israélienne, le commando Shayet 13. Le Klos C transportait plusieurs dizaines de missiles M-302 et 400.000 munitions dissimulées sous des sacs de ciment iranien. 

D’après les services de renseignement israéliens, ces missiles fabriqués à Damas ont été expédiés par avion à Téhéran. Ils ont ensuite été envoyés par bateau vers Port-Soudan où ils devaient ensuite être acheminés, via l’Égypte, jusqu’à la bande de Gaza afin d’armer des organisations terroristes.

D’une portée de 200 kilomètres, les missiles M-302 ont la capacité de toucher l’ensemble du territoire israélien. Ils représentent un danger d’une exceptionnelle gravité pour l’État d’Israël, et particulièrement pour les populations civiles déjà régulièrement ciblées par des tirs de roquettes comme c’est encore le cas aujourd’hui et hier dans une attaque d’une rare violence menée par les terroristes du « Djihad islamique ».

Au-delà des risques que ces missiles M-302 présentent pour l’État d’Israël, ils mettent aussi en danger nos compatriotes que j’ai l’honneur de représenter au Parlement, ces quelque 150.000 citoyens français résidant sur le territoire israélien, et je tenais à vous faire part de leur vive inquiétude.

Je tenais aussi à vous faire part d’un certain étonnement devant le silence et la faiblesse de la communauté internationale et de la diplomatie française face à ces évènements extrêmement préoccupants. Ces agissements orchestrés par l’Iran n’ont été suivis, à ma connaissance, d’aucune réaction ferme ni de condamnation du Quai d’Orsay.

Il semble y avoir un problème de deux poids, deux mesures à l’encontre de l’État d’Israël, lorsque que l’on sait que votre diplomatie n’a pas hésité à convoquer, il y a quelques semaines, l’ambassadeur d’Israël en France suite à la construction par l’État hébreu de quelques logements dans sa capitale historique et dans des zones d’habitation qui resteront de toute façon sous contrôle israélien, sous quelque accord que ce soit !

L’interception de ces armes pose une autre question, plus grave encore : celle du double langage de l’Iran et de sa crédibilité dans les négociations sur leur programme nucléaire. On voit bien que derrière les sourires du Président Rohani se cache un homme qui arme des organisations terroristes dont l’objectif est l’élimination de l’État d’Israël, comme il manipule et arme Bachar el- Assad dans un conflit qui a déjà fait, hélas, aujourd’hui près de 150.000 morts.

 Rohani est donc bien ce loup déguisé en brebis.

 Dès la signature de l’accord de Genève, je vous avais alerté des réelles intentions iraniennes et  fais part de mon scepticisme sur ces accords. Les faits renforcent aujourd’hui ces graves suspicions. Nous savons aussi que le revirement et la faiblesse américaine ont, hélas, des répercussions dramatiques dans cette affaire, comme dans le délicat dossier ukrainien.

 Je connais votre détermination ainsi que celle du Président de la République dans le dossier iranien, mais je vous appelle à encore plus de fermeté et moins d’indulgence envers l’Iran.

Le combat pour la défense de nos valeurs, contre le terrorisme et contre la prolifération nucléaire doivent être sans concession et j’espère que la diplomatie française saura tirer les bonnes conclusions de ces derniers évènements.

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Ministre, l’expression de mes salutations respectueuses.

Meyer Habib

Député de la 8e circonscription des Français de l’Étranger à l’Assemblée nationale

Nos réseaux sociaux en direct

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.