Blog du Crif - Lettre ouverte à Emmanuel Macron suite à sa rencontre avec Mahmoud Abbas, par Meyer Habib

22 Juillet 2022 | 235 vue(s)
Catégorie(s) :
Actualité

Lors de la cérémonie nationale d'hommage commémorant le Vel d'Hiv, le Président du Crif s'est dit "choqué et révolté par les images indécentes des récalcitrant à la vaccination arborant l’étoile jaune et faisant des raccourcis honteux. C’est un outrage à la mémoire des victimes de la Shoah".

Pages

Israël

Vendredi 21 octobre j'étais l'invité témoin du journal de Radio J peu après le vote abérrant à l'Unesco d'une résolution sur Jérusalem

FOR JERUSALEM NO VOICE MUST MISS
FOR JERUSALEM NONE OF US CAN REMAIN SILENT

POUR JERUSALEM PAS UNE VOIX NE DOIT MANQUER
POUR JERUSALEM AUCUN D’ENTRE NOUS NE PEUT SE TAIRE
 

 

Le boycott des produits israéliens (nous) glace le sang.

Un ouvrage sympathique et émouvant à découvrir.

Une grande passion pour Israël et pour le peuple juif.

I was interviewed in English and French, on EJP , Tuesday, May 31, 2016.

J'ai été interviewé, en anglais et en français, sur EJP, mardi 31 mai 2016.

J'ai été interviewé par Marc-Olivier Fogiel et Eléanor Douet, sur RTL, lundi 30 mai 2016, à la suite de mon élection à la Présidence du Crif.

A l'occasion de l'assemblée générale du Crif réunie le 29 mai 2016, j'ai prononcé mon discours de candidature.

 
Lors d’une allocution devant le Conseil de sécurité, Rafael Ramirez, représentant du Venezuela auprès des Nations-Unies, a lancé… « Qu’est-ce qu’Israël a l’intention de faire avec les Palestiniens ? Vont-ils disparaître ? Est-ce qu’Israël cherche à imposer une Solution finale sur les Palestiniens ? » 
 

Décryptage.

 

A Noël, les journaux français qui ont imputé aux Israéliens les difficultés des chrétiens à Bethléem ont passé sous silence l'attaque du Patriarche latin de Jérusalem par des émeutiers palestiniens musulmans dans la ville natale de Jésus. Une différence de couverture lourde de sens dans la période de Noël chargée de symboles.

A Noël, les journaux français qui ont imputé aux Israéliens les difficultés des chrétiens à Bethléem ont passé sous silence l'attaque du Patriarche latin de Jérusalem par des émeutiers palestiniens musulmans dans la ville natale de Jésus. Une différence de couverture lourde de sens dans la période de Noël chargée de symboles.

D'abord on critique, puis on dénie et pour finir on adopte. Laissons le temps au temps.

Conflit israélo palestinien, traitement médiatique, crise de l'information : analyse

Pages

Opinion

À l’heure de la réconciliation Jérusalem-Ankara, retour sur l’histoire des Juifs de Turquie.

Patricia Sitruk est membre du Comité directeur du Crif

Pages

"À la suite de la déclaration du Président Emmanuel Macron lors de sa rencontre avec Mahmoud Abbas j’ai décidé de répondre point par point :

Non Monsieur le Président en Israël il n’existe aucune « menace qui pèse au quotidien, qui mine la vie des Palestiniens », bien au contraire il n’existe que la menace terroriste islamiste qui a tué récemment 19 israéliens et près de 300 français !

Non Monsieur le Président en Israël il n’y a pas de « mesures unilatérales d’évictions de familles palestiniennes » il y a des décisions de justice au coeur d’un Etat de droit qui est celui de la seule démocratie du Proche-Orient !

Non Monsieur le Président en Israël les « démolitions » ne sont pas arbitraires mais sont ordonnées par la justice contre les habitations d’individus coupables d’actes terroristes et j’invite notre pays à en faire de même !

Non Monsieur le Président un Juif ne sera jamais un colon en Judée ni en Samarie, berceau historique de la terre d’Israël qui est la sienne depuis des millénaires, quel que soit le statut final de ce territoire !

Monsieur le Président ce qui « éloigne la possibilité d’établir un État palestinien vivant en paix » c’est notamment le négationniste Mahmoud Abbas au double-discours qui s’accrochent au pouvoir sans élection depuis 17 ans, qui versent un salaire de Ministre tous les mois aux familles djihadistes, suivant une grille précise en fonction de l’étendue du crime perpétré, avec notamment l’argent de la France, pour tuer des civils en Israël parfois français comme notre compatriote Esther Horgen sauvagement massacrée à coups de pierre !

Rappel : lorsque j’avais interrogé votre ancien Ministre Jean-Yves Le Drian concernant la position de la France sur ce drame il m’avait répondu avec mépris qu’il ne s’occupait pas « d’affaires personnelles »…

Pour terminer, Monsieur le Président, ce qui est aussi honteux que scandaleux c’est qu’alors que nous allons commémorer les 40 ans de l’attentat antisémite de la rue des Rosiers l’Autorité palestinienne de Mahmoud Abbas continue à rejeter les demandes d’extradition formulées par la justice de notre pays à l’encontre des suspects identifiés par le juge anti-terroriste Marc Trévidic !

Des individus qui ont tué des Juifs à Paris, qui ont du sang français sur les mains, coulent des jours heureux avec la bénédiction de Mahmoud Abbas !

Ne pensez-vous pas, comme vous vous y étiez engagé lors d’un échange avec Benjamin Netanyahu - בנימין נתניהו, que vous auriez dû imposer ENFIN ces légitimes extraditions comme préalable à votre rencontre ?"

Meyer Habib