Yonathan Arfi

Le nouveau Président du Crif, un militant juif et citoyen

Pessah - Voeux du Président du Crif, « Pessah : 3 500 ans ... et 200 jours de combat pour la liberté des Juifs et celle du monde »

22 Avril 2024 | 262 vue(s)
Catégorie(s) :
Actualité

Pages

Religion
À l'occasion de la fête juive de Hanoucca, découvrez les vœux du Président du Crif, Yonathan Arfi.
 

Pages

Pessah : 3 500 ans... et 200 jours de combat pour la liberté des Juifs et celle du monde 

 

La fête de Pessah, qui commémore la libération de l'esclavage du peuple juif en Égypte il y a 3 500 ans, marquera aussi cette année 200 jours depuis les massacres du 7 octobre et la détention, à date, de 133 otages par le Hamas.

 

La tradition juive, on le sait, invite chaque génération à se comporter comme si elle venait elle-même d'être libérée de l'asservissement en Égypte. Le sens de Pessah est donc avant tout une invitation à ne jamais considérer notre propre liberté comme définitivement acquise.

Pour notre génération, jamais ce combat pour la liberté des Juifs n'a eu autant de sens que cette année. 

 

Comme toutes les histoires de résistance et de libération, la fête de Pessah est un message aux siens mais aussi un message au monde. 

Aux Juifs, Pessah rappelle que nous ne pouvons nous considérer comme libres tant que même un seul otage restera privé de liberté à Gaza. La liberté de tous dépend de la liberté de chacun. Nous continuerons donc le combat et la mobilisation jusqu'au retour du dernier otage. 

Mais notre liberté c'est aussi de pouvoir prétendre à ne pas subir l'antisémitisme décomplexé et décuplé depuis le 7 octobre, galvanisé des Universités jusqu'à l'Assemblée nationale. Le combat pour la liberté des Juifs c'est donc aussi celui de faite taire l’antisémitisme, qui oppresse et qui menace, qui musèle et qui bâillonne.

Au monde, Pessah rappelle que le combat pour la liberté des Juifs est indissociable du combat pour la liberté de tous car il y a une communauté de destin entre toutes les démocraties. Si l'une est attaquée, elles sont toutes menacées. Les démocraties devraient plus que jamais se tenir aux côtés d'Israël.

Face à ces défis, la fête de Pessah rappelle que même lorsque l'avenir semble sombre, il n'y a pas de fatalité à l'asservissement et que la liberté finit toujours par triompher.

 

Ce soir, au moment rituel du Seder, exigeons la libération immédiate des otages car notre liberté est prisonnière avec eux à Gaza.

Ce soir, tirons de l'héritage de Pessah la force de poursuivre le combat contre l'antisémitisme. 

Ce soir, joignons à nos pensées pour les Israéliens le combat pour tous ceux dont la liberté est menacée, des Ukrainiens aux Ouïghours, des Arméniens aux Rohyngas, de Taïwan aux femmes afghanes...

 

BringThemHomeNow.

 

Hag Pessah Sameah.

 

Yonathan Arfi, Président du Crif 

 

 

GLw-QZ8n-WYAAno-Mk