Actualités
|
Publié le 28 Janvier 2020

75 ans/WeRemember – Libération d’Auschwitz-Birkenau : cérémonie officielle d'hommage dans l'ancien camp de la mort (2/2)

Ce matin du 27 janvier 2020, le froid pénétrant de la haute Silésie rivalisait avec un soleil peu vaillant. Qu'importe la température, les cœurs des membres de la délégation du Congrès juif mondial (WJC), eux, étaient pleins de chaleur. Entourés de 200 survivants du camp d'Auschwitz-Birkenau, nous avons vécu la journée historique du 75ème anniversaire de la Libération de l'ancien camp nazi.

La journée a commencé par deux panels. Le premier, composé de  Natasha Haussdorf, Ernest Herzog, Ognjen Kraus et Laurence Weinbaum, s'est intéressé aux formes les plus récentes de négation de la Shoah et à l’émergence de groupes néo-nazis en Europe.

Le second, présenté par Caroline Berdugo et brillamment animé par le Professeur Mordechai Paldiel, est revenu sur les héros d'Auschwitz-Birkenau. Tour à tour, Mordechai Paldiel a présenté les histoires, parcours et destins de celles et ceux qui ont mis un peu de lumière dans l'enfer qu'a été Auschwitz-Birkenau. Infirmières, médecins, fins négociateurs ou simplement profondément investis d'un humanisme sans faille, ils ont su - comme a pu l'exprimer Primo Levi au sujet de Lorenzo* - rappeler à ceux qui étaient désormais privés de toute humanité qu'ils étaient des Hommes. 

La délégation s'est ensuite mise en route pour l'ancien camp d'Auschwitz-Birkenau. Plus de 3000 personnes étaient attendues pour cette commémoration qui a bénéficié d'un dispositif exceptionnel pour sa bonne tenue. La cérémonie s'est déroulée à l'intérieur d'une immense tente dressée depuis la tristement célèbre porte d'entrée de Birkenau. 

La scénographie pensée avec soin permettait de laisser un faisceau de lumière pénétrer l'arche centrale de la porte. On pouvait aussi y voir le prolongement des rails sur lesquels la structure était construite. 

Une trentaine de chefs d'Etats et de gouvernements étaient présents parmi lesquels le Premier ministre français Édouard Philippe et le Président israélien Reuven Rivlin.

Plus important que n'importe quel invité, 200 survivants d'Auschwitz-Birkenau ont fait au monde l'honneur de leur présence pour cette commémoration. Quatre d'entre eux ont témoigné. Une émotion particulière a étreint chacun de ceux qui ont écouté ces témoignages. Car, dans 5 ans, seront-ils avec nous ? Verrons-nous toujours leurs visages changer à mesure qu’ils racontent ? Entendrons-nous encore leurs sanglots avalés au détour d'une phrase ? 

Le Président du WJC Ronald Lauder a livré un discours très attendu. Nous y reviendrons dans un prochain papier qui lui sera consacré. 

Le Président Polonais Andrzej Duda et le Président du Musée mémorial d'Auschwitz-Birkenau Piotr Cywiński ont également adressé un discours au public. 

Comme elle le doit, la cérémonie du 75eme anniversaire de la Libération d'Auschwitz-Birkenau a parfaitement su mettre les survivants à l'honneur. 

Ceux dont, dans 5 ou  50 ans, nous nous souviendrons toujours. 

Ceux dont l'humanité, dans le froid et la nuit, parvient à éclairer les cœurs et les esprits.

 

Le Crif est représenté à Cracovie par Robert Ejnes, Directeur exécutif du Crif, et Marie-Sarah Seeberger, responsable éditorial du Crif.

 

Revivez la cérémonie intégrale du 75ème anniversaire de la Libération d’Auschwitz-Birkenau

 

*Cela est raconté dans Si c'est un homme, de Primo Levi

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.