Actualités
|
Publié le 14 Mai 2020

Crif - Francis Kalifat salue le vote en faveur de la Loi Avia

Mercredi 13 mai, l'Assemblée nationale a définitivement adopté la proposition de Loi contre la haine en ligne, portée par la députée Laetitia Avia. Une étape de plus qui va dans le sens de la lutte contre la haine sur Internet. Le Président du Crif Francis Kalifat s'exprime à ce sujet.

L’Assemblée nationale a définitivement adopté la proposition de Loi contre la haine sur Internet, portée par la députée Laetitia Avia. Quel est votre sentiment face à ce vote ?

Francis Kalifat – C’est une étape et une avancée importante dans la lutte contre la haine en ligne, même si l’on peut regretter que cette loi ne prenne pas en compte le nouvel antisémitisme exprimé à travers la haine de l’Etat d’Israël. Ce texte va dans le bon sens. Il annonce la fin de l’impunité qui faisait d'Internet une zone de non-droit.

Attendons de voir quelle sera en pratique l’application de cette loi, et notamment sur les sanctions financières liées à l’obligation pour les plateformes de retirer les contenus haineux sous 24h. Elles devront aussi faire preuve de transparence dans la modération et travailler en bonne coopération avec la justice française.
 
La création d’un parquet mumérique va également dans le bon sens. 
 

Une telle réponse politique va-t-elle encourager les grands réseaux sociaux à se montrer plus responsables face aux contenus haineux diffusés sur leurs plateformes ?

Francis Kalifat – Tout à fait. Je pense qu’il fallait montrer une volonté politique claire sur ce sujet afin d’encourager les grandes plateformes à proposer une réponse ferme sur le sujet de la haine en ligne.

Le Crif maintient des relations quotidiennes avec les responsables des réseaux sociaux en France – Facebook, Twitter ou encore Google – et nous arrivons à travailler en coopération régulièrement.

Cette semaine encore, notre cellule de veille a massivement signalé deux vidéos abjectes de Dieudonné et interpellé les grandes plateformes sur le danger de telles vidéos. Ils nous ont informés quelques heures plus tard que la première des deux vidéos avait été supprimée.

La Loi Avia aura aussi, sans doute, une portée dissuasive pour les internautes malfaisants qui publient des contenus haineux.

 

Le Crif est engagé depuis des années dans la lutte contre la haine en ligne. Quel est l’état actuel de la haine sur Internet ?

Francis Kalifat – Depuis la création d’un département digital en 2014, le Crif s’est profondément engagé dans la lutte contre la haine en ligne. Ce qui est condamnable dans la rue, l’est tout autant sur Internet.

Le Crif dispose d’une équipe de veille dédiée aux signalements de contenus haineux. Ces signalements sont faits d’une part à Pharos, et d’autre part aux grandes plateformes directement, via des canaux de signalement privilégiés. Nous observons d'assez bons résultats en matière de suppression.

La haine en ligne ne désemplit pas. C’est un triste constat que nous avons pu faire suite à la publication des premiers résultats de l’Observatoire du Crif de la haine sur Internet. Cet Observatoire, pour la première fois, permet de quantifier et de qualifier les contenus antisémites publiés sur Internet en France. Grâce aux algorithmes et outils d’Intelligence Artificielle, 51 816 contenus ont été identifiés comme antisémites par l’Observatoire du Crif. Ce chiffre est à mettre en perspective : l’Observatoire s'est limité aux comptes publics et ouverts, et sur la base des contenus restants en ligne après modération par les plateformes.

Très récemment, en plein cœur de la crise du Covid-19, nous avons relevé énormément de contenus haineux sur Internet – et particulièrement sur les réseaux sociaux.

Je peux vous l’assurer : la haine sur Internet est un fléau à ne pas négliger. C’est pourquoi cette Loi intervient au bon moment.

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.