Actualités
|
Publié le 14 Janvier 2020

Crif/Mémoire - Le voyage pour la mémoire du Crif

Dimanche 12 janvier 2020, à l'occasion des 75 ans de la libération du camp d’Auschwitz-Birkenau, le Crif a organisé un voyage de mémoire dans le camp d’Auschwitz-Birkenau, en partenariat avec le Mémorial de la Shoah. Une délégation de personnalités publiques accompagnait le président du Crif, Francis Kalifat.

Plus de 180 personnes ont participé à ce voyage de mémoire et visité le plus grand complexe de mise à mort industrielle construit par les nazis : le camp d’Auschwitz-Birkenau. De toutes origines et de toutes confessions, les participants ont su tirer profit de cette journée d'échanges, de mémoire et de recueillement.

Accompagnés des guides du Mémorial de la Shoah, les participants ont aussi eu le privilège de rencontrer et de suivre tout au long de cette journée deux rescapées du camp d’Auschwitz-Birkenau : Ginette Kolinka et Esther Senot. Par leurs témoignages vibrants mais aussi par leurs personnalités chaleureuses et attachantes, elles ont touché chacun d’entre nous. Ces deux femmes sont des forces de la nature. Leurs objectifs communs : témoigner pour ne jamais oublier, transmettre le relais de la mémoire pour qu'à notre tour, nous devenions les témoins des témoins.

 

C’est donc très tôt dans la matinée que les participants ont décollé de Paris en direction de Katowice, une petite ville de Pologne à quelques kilomètres d’Oswiecim, la ville où se trouve le plus grand camp de concentration et d’extermination nazi.

Une fois sur place, répartis en plusieurs groupes, les visites ont pu commencer.

Dans un premier temps, les participants ont visité Auschwitz I, désormais reconverti en musée mémoriel d’Auschwitz. En découvrant certains des blocks, tous prenaient progressivement conscience du nombre colossal de juifs décimés, exterminés pendant la Shoah.

6 millions de juifs ont disparus… et ce qu’il en reste aujourd’hui, si ce n’est le souvenir, se résume tristement à des centaines d’objets, d’ustensiles de cuisine, de brosse à cheveux… Ces amas d’objets frappent immédiatement par leur importante quantité, cette masse indistincte qui semble infinie. Et pourtant, cela ne correspond qu’à une infime partie des objets réellement retrouvés.

Après avoir déjeuné tous ensemble, les participants ont entamé la seconde partie de la visite. Ils se sont rendus dans la deuxième partie du camp : Auschwitz II-Birkenau.

L’immensité du camp désormais pratiquement vide, dans ce climat glacial, frappe immédiatement. Pour tenter de comprendre ce qui se passa ici, chacun ne peut que tenter d’imaginer en écoutant les guides mais aussi les survivantes qui les accompagnent : Ginette Kolinka et Esther Senot.

 

La journée s’est conclue par une cérémonie de recueillement en mémoire des 6 millions de juifs victimes de la Shoah devant le monument commémoratif.

Le président du Crif, Francis Kalifat, a tout d’abord prononcé quelques mots.

Les rescapées Ginette Kolinka et Esther Senot se sont à leur tour exprimées, rappelant la nécessité de devenir à notre tour témoin de ce qui s’est passé ici, lorsqu’elles n’en seront plus capables.

Enfin, Olivier Kaufmann, le grand rabbin de la Place des Vosges, conclut cette cérémonie par la prière pour les disparus El Male Rahamim, dans une solennité et un silence poignants. Suivie du Kaddich, la pière juive pour les morts, et du son du Chofar transperçant le silence de Birkenau. On procéda alors à l'allumage de 6 bougies en mémoire des 6 millions de juifs exterminés pendant la Shoah.

La prière juive pour la République française vient conclure ce moment intense et unique.

Par la suite, les participants ont également pu allumer une bougie de recueillement.

 

Le Crif vous propose : 

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.