Actualités
|
Publié le 23 Juillet 2019

Crif/Vel d'Hiv - Les cérémonies commémoratives du Vel d'Hiv organisées par les Crif régionaux

Découvrez le déroulement de certaines cérémonies organisées par les Crif régionaux à la mémoire des victimes des crimes racistes et antisémites et d'hommage aux Justes de France, commémorant la rafle du Vel’ d’Hiv’. D'autres cérémonies ont eu lieu partout en France. Vous retrouverez la liste de ces cérémonies en fin d'article. Pour connaître les détails des déroulés de ces cérémonies, vous pouvez vous rapprocher de vos Crif régionaux.

À Bordeaux, 

Ce dimanche 21 juillet 2019, malgré la chaleur et les vacances, près de 200 personnes étaient présentes au Mémorial de la Déportation au Fort du Ha pour cette cérémonie commémorative.

La Préfète, Fabienne Buccio, la Députée, Dominique David, l'adjoint au Maire de Bordeaux, Marik Fetouh, de nombreux consuls et élus de la République ont honoré cette manifestation.

L’Allocution du Président du Crif Bordeaux Sud-Ouest, Mr Albert Roche a ému les personnes présentes.

Lors de la réception à la Mairie de Bordeaux, qui a suivi cette cérémonie, l’adjoint au Maire Mr Marik Fetouh a fait un discours remarquable, signalant l’engagement de la ville contre toute forme de racisme.

Vers 11h45 les participants, ravis de leur matinée, ont quitté progressivement l’Hôtel de Ville.

Mon image

 

À Grenoble,

À l’instar de nombreuses autres villes de France, s’est déroulée ce 21 juillet 2019 au Monument aux morts, une cérémonie commémorative.

Celle-ci a débuté par l'allumage de bougies par les enfants de l'Ecole Juive de Grenoble, accompagné de sa directrice, Madame Rachel Lahiany.

Le Président du Crif Grenoble-Dauphiné Yves Ganansia a commencé son propos en rappelant la responsabilité de l’Etat français aux heures sombres de son histoire et l’abjection des lois anti-juives promulguées par le gouvernement de Vichy. Yves Ganansia a également souligné le rôle admirable des « Justes parmi les Nations », qui, au péril de leur vie, ont permis de sauver les trois quarts des Juifs de France, précisant que « La France compte 4 056 Justes, dont 119 dans le département de l’Isère, qui ont été honorés par une remarquable exposition en 2012 au Musée de la Résistance et de la Déportation de Grenoble ».

Puis Lionel Beffre, Préfet de l'Isère, a lu l'allocution de Madame Geneviève Darrieussecq, Secrétaire d'État auprès de la Ministre des Armées, et a conclu par ce vœu : « Que les Français de notre siècle et que notre jeunesse, qui porte nos espérances, n’oublient pas le pire, et qu’avec ce souvenir, nous soyons capables de produire le meilleur ! C’est un combat qu’il faut mener sans cesse contre l’ignorance, le racisme, l’antisémitisme et le négationnisme ».

La cérémonie s'est achevée par le dépôt des gerbes des associations et les salutations aux porte-drapeaux.

Mon image

Viviane Maislisch Attard

Découvrez l’intégralité du déroulement de la cérémonie sur le lien suivant : ACTUALITÉS DES RÉGIONS - CRIF GRENOBLE : CÉRÉMONIE COMMÉMORATIVE DU VEL D'HIV

 

À Montpellier,

Une émouvante cérémonie devant un public nombreux, mardi 16 Juillet 2019 dans les jardins de l'Hôtel de Ville de Montpellier.

Dans un climat influencé par la montée de l’antisémitisme, la cérémonie montpelliéraine a connu une affluence particulière et s’est déroulée en présence de très nombreux officiels qui ont tenu à marquer leur solidarité :  le préfet Pierre Pouessel et le sous-préfet Mohamadou Diarra, Béatrice Gille Rectrice de la région académique Occitanie, Philippe Augé président de l’Université de Montpellier, le colonnel de Gendarmerie Jean Valéry Letterman (commandant du Groupement de Gendarmerie de l’Hérault qui comptait dans ses rangs l’héroïque Arnaud Beltrame), Hélène Mandroux, Maire honoraire de Montpellier ainsi que les représentants du Maire, des présidents des conseils Régionaux, départementaux et municipaux de plusieurs communes. 

Autorités militaires, judiciaires, anciens combattants et représentants des cultes catholique, protestant et musulman ont donné à cette cérémonie une tonalité de fraternité accentuée par, le dépôt de gerbe par Ahmmed Agarci, consul général du Maroc.

Avec la réunion du monde politique, éducatif, des corps constitués, des cultes et des associations, on peut espérer que la mémoire sera vectrice de vigilance et de prévention.

Mon image

Perla Danan - Crif régional Languedoc Roussillon 

 

À Strasbourg,

Plus de 150 personnes, se sont rassemblées dimanche 21 juillet au matin sur l’Allée des justes, à l’emplacement de l’ancienne synagogue incendiée par les nazis en 1940 puis rasée.

En ce 77ème anniversaire de la rafle du Vélodrome d’Hiver, elles ont salué, en présence de nombreux élus, la mémoire des 13 152 juifs, dont près d’un tiers d’enfants, arrêtés les 16 et 17 juillet 1942 par les policiers et gendarmes français à Paris et en banlieue, avant d’être envoyés à Auschwitz. Elles ont également rendu hommage aux « Justes » qui ont choisi de protéger et de cacher des innocents persécutés. 

« Aujourd’hui, nous songeons à tous ces Justes avec fierté, a dit Francis Moses, délégué adjoint du Crif Alsace. Non, la France n’est pas antisémite, mais il y a bien un antisémitisme virulent en France, c’est l’antisionisme, son nouveau masque tendance qui se propage dans les cours d’école et dans certaines élites bobos. »

« Malheureusement ces derniers mois ont été particulièrement violents, pas seulement pour la communauté juive », a ajouté le grand rabbin du Bas-Rhin Harold Weill, appelant à continuer à véhiculer les valeurs de tolérance et d’ouverture enseignées à la grande synagogue de la Paix.

« Développer une pensée structurée, tolérante, intelligente » : c’est aussi ce qui a animé les élèves de 3ème du collège André-Maurois de Bischwiller, lauréats cette année du premier prix départemental du Concours national de la résistance et de la déportation grâce à leur film documentaire. Invité par le CRIF à prendre la parole, un de leurs professeurs a exprimé sa satisfaction d’avoir pu, avec ce travail, armer intellectuellement les adolescents pour contrer les idées révisionnistes et conspirationnistes qui se propagent notamment sur Internet.

La cérémonie s’est achevée par la lecture du Kaddish par Pierre Haas, délégué du Crif en Alsace, puis par l’hymne national repris en chœur.

Mon image

Pierre Haas, délégué du Crif Alsace

 

À Toulouse, 

Comme chaque année depuis 25 ans et aujourd’hui sous la Présidence de Franck Touboul, le Crif Toulouse Midi Pyrénées, partenaire reconnu des pouvoirs publics, a participé aux cérémonies commémoratives des crimes racistes et antisémites de l'État français, symbolisés par la rafle du Vél' d’Hiv des 16 et 17 juillet 1942 et d‘hommage aux Justes des Nations.

C'est le représentant du Crif qui ouvre la cérémonie, cette année encore, Roger Attali, responsable de la Commission Mémoire a insisté sur certaines vérités comme "la résurgence hystérique de l'antisémitisme en France qui prend le prétexte de l'antisionisme".

Le Préfet de la région Occitanie ainsi que les préfets des 8 départements que notre délégation couvre, étaient présents ou représentés ainsi que les Présidents des Conseils Départementaux, la Présidente du Conseil Régional, les Maires, les Députés, les Sénateurs ainsi que les représentants des autorités militaires et religieuses.

Comme chaque année, le Préfet a lu un message du Ministère des Anciens Combattants.

Puis viennent les dépôts de gerbes et le salut aux Porte-drapeaux des associations d'anciens combattants.

À Toulouse il y a eu le passage dans la crypte du Mémorial de la Résistance puis un dépôt de gerbe devant la Stèle des Justes.

Enfin, toujours à Toulouse, une cérémonie simple mais émouvante a eu lieu en hommage à Sarah Fixman et Thomas Bauer, deux jeunes résistants juifs tués dans un guet-apens organisé par la Gestapo et la Milice.

Cette année à Cahors, c'est une plaque qui a été dévoilée à la mémoire de la petite Jacqueline Bernheim qui fut arrêtée, déportée et assassinée à l'âge de 6 ans.

Comme l’a rappelé Roger Attali « ces cérémonies sont le symbole de l’ombre et de la lumière de l’histoire de la Mémoire Nationale Française ».

Mon image

Salomon Attia, Secrétaire Général du Crif Toulouse Midi Pyrénées

 

D'autres cérémonies ont eu lieu partout en France. Vous retrouverez la liste de ces cérémonies dans l'article ci-dessous. Pour connaître les détails des déroulés de ces cérémonies, vous pouvez vous rapprocher de vos Crif régionaux.

    Votre demande a bien été prise en compte.
    Nous vous remercions de votre intérêt.