Actualités
|
Publié le 11 Décembre 2018

Interview Crif - Rencontre avec Michael O'Flaherty, Directeur de l’Agence des droits fondamentaux de l’Union européenne (FRA)

Le 16 novembre dernier, Michael O'Flaherty était l'invité de la Commission Relations Internationale du Crif. Nous nous sommes entretenus avec lui à propos du travail de la FRA en matière de lutte contre l'antisémitisme.

Le Crif - Michael O'Flaherty, parlez-nous un peu de l’Agence des droits fondamentaux de l’Union européenne (FRA)

Michael O'Flaherty - L’Agence des droits fondamentaux de l’Union européenne (FRA) est l’une des agences spécialisées de l’UE. Il s'agit d'un organe conseil de l'Union européenne qui veille au respect des droits humains fondamentaux. Grâce à un certain nombre de données, nous identifions les problèmes et réflechissons à comment lutter contre. Aujourd'hui, grâce à nos enquêtes menées partout en Europe, nous pouvons par exemple identifer les causes de l'antisémitisme européen. 

Le Crif - Il y a quelques jours, le Premier ministre français Edouard Philippe a partagé les chiffres inquiétants de l'augmentation des crimes antisémites en France. Comment avez-vous accueilli ces chiffres ?

Michael O'Flaherty - Nous n'avons pas été surpris par de tels chiffres. Malheureusement, l'antisémitisme est en hausse partout en Europe. Cependant, il faut prendre en compte que la grosse majorité des actes antisémites n'est en réalité pas reportée. Ces chiffres devaient donc, selon nous, être précisés par une enquête présentant un méthodologie complémentaire. Cela permettrait d'avoir un résultat chiffré plus proche de la réalité, qui prendrait notamment en compte le sentiment d'insécurité de la communauté juive.

Le Crif - Sur quelle enquête travaillez-vous en ce moment ?

Michael O'Flaherty -  Aujourd'hui, nous travaillons sur une enquête très large sur l'antisémitisme. Elle concerne plus de 16 000 personnes partout en Europe. Cette enquête interroge les perceptions de la communauté juive du respect des droits de l'Homme les concernant. Elle s'intéresse aussi au sentiment d'insécurité de la communauté juive européenne et des solutions qu'elle y trouve, notamment l'Alya (ndlr. : immigration en Israël). Les résultats seront donnés par pays, ce qui est très intéressant. D'ores et déjà, nous constatons des similarités très fortes entre les différentes communautés juive européennes, notamment en termes de recensement des incidents antisémites.

La FRA est extrêmement inquiète de la montée de l'antisémitisme en Europe. Nous considérons la haine anti-juive comme une véritable abonination et sommes prêts à tout mettre en oeuvre pour l'éradiquer. Cela doit être l'une des priorités au niveau européen. 

Découvrir le site de l'Agence des droits fondamentaux de l’Union européenne (FRA)

Nos réseaux sociaux en direct

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.