Actualités
|
Publié le 22 Novembre 2019

L'info qu'il ne fallait surtout pas manquer - Le judaïsme et la psychanalyse : jamais l'un sans l'autre

Toutes les semaines, le Crif vous propose la rubrique "L'info qu'il ne fallait surtout pas manquer". Cette info, vous l'aurez compris, c'est LA petite pépite de la semaine. Cette semaine, ce qu'il ne fallait surtout pas manquer, c'est...

... Le judaïsme et la psychanalyse : jamais l'un sans l'autre

A part si vous vivez dans une grotte, vous avez parfaitement saisi que la Convention du Crif s'était tenue dimanche dernier, le 17 novembre, au niveau 2 du Palais des Congrès de Paris. Ce que vous ignorez peut-être, c'est qu'à l'étage du dessous, il se passait de drôles de choses...

En effet, comme c'est le cas depuis plusieurs années, l'Ecole de la Cause Freudienne (ECF) organisait ses Journées - deux jours de conférences et d'ateliers dédiés au travail analytique - le même jour que la Convention du Crif. Des milliers de psychanalystes de toute la France étaient ainsi réunis pour échanger autour du thème "Femmes en psychanalyse". 

Evidemment, certaines confusions ont eu lieu. Imaginez la scène : dimanche matin, vous pensez vous rendre dans la Conférence-débat du Crif "Juif, émoi et moi ?" et vous vous retrouvez dans une plénière sur le moi, le sur-moi et le reste du monde dans la cure analytique. Avouez... on s'y perd facilement !

Ajoutons également que l'ECF avait cette année une invitée tout à fait particulière pour la journée de plénière du dimanche : Delphine Horvilleur. Pour peu que l'on soit venu écouter le Rabbin Nissim Sultan au Crif, on a vite fait d'aller rencontrer le Rabbin Delphine Horvilleur. Après tout, il s'agit peut-êre d'un changement de programme ?!

En tout cas, au Crif, on tire notre chapeau aux psychanalystes de l'ECF qui sont restés concentrés toute la journée alors que des centaines de Juifs étaient rassemblés au-dessus d'eux dans le seul but d'interroger une nouvelle fois leur identité... La tentation de venir les rejoindre devait être grande, ça n'a pas du être évident !

Encore une preuve - s'il en fallait une nouvelle - que les Juifs et les psychanalystes ne sont jamais très loins les uns des autres. A bientôt sur le divan ?

Le Crif vous propose : 

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.