Actualités
|
Publié le 13 Septembre 2018

Pauvreté - Ariel Goldmann, Président du Fonds Social Juif Unifié : "La communauté juive n'échappe pas aux accidents de la vie"

Le Fonds Social Juif Unifié est l'interlocuteur privilégié de la communauté juive française avec les pouvoirs publics pour les questions sociales. A ce titre, Ariel Goldmann, Président du FSJU, s'est rendu à la présentation du plan de lutte contre la pauvreté du Président Emmanuel Macron ce matin. Nous l'avons interrogé sur la situation des Juifs de France en matière de pauvreté et sur les initiatives mises en place par les acteurs communautaires du social.

Le Crif – Ariel Goldmann, vous êtes le Président du Fonds Social Juif Unifié, l’organe central de la communauté juive de France dans les domaines du social. Quels sont les chiffres en matière de pauvreté dans la communauté juive française ?

Ariel Goldmann – Aujourd’hui, la communauté juive de France est composée de 450 000 personnes. Parmi elles, 14% vivent sous le seuil de pauvreté. Un tiers d’entre elles seraient des enfants. Ces chiffres sont importants, mais ils disent surtout une chose fondamentale : les Juifs n’échappent pas aux accidents de la vie. Ces chiffres cassent l’idée reçue selon laquelle la communauté juive vit dans le confort et la richesse. Les acteurs communautaires du social le voient au quotidien : la communauté juive connait la pauvreté, comme n’importe quelle autre communauté.

Les clichés et les idées reçues ont la peau dure. Comment expliquer que des phrases comme « Tous les Juifs ont de l’argent » soient encore largement diffusées et pensées ?

Ariel Goldmann – Au-delà du cliché antisémite historique auquel ces phrases font référence, je pense qu’il y a une pudeur extrême quand on en vient à parler de pauvreté. Dans son discours de ce matin, le Président Emmanuel Macron l’a bien dit : il y a une honte à dire qu’on est pauvre et qu’on a besoin d’aide. Cela est vrai pour tout le monde et, il semble, d’autant plus sensible dans la communauté juive. Le duo tabou/pudeur entraîne un jeu de cache-cache. Celui qui a besoin d’aide met du temps à se l’avouer et à l’avouer aux autres, et celui qui peut l’aider préfère souvent ne pas savoir…

Le Fonds Social Juif Unifié et les associations qu’il soutient viennent en aide à une large partie de la communauté juive. Donnez-nous quelques exemples d’initiatives mises en place.

Ariel Goldmann – Le Fonds Social Juif Unifié a en effet mis en place un certain nombre de choses. Il y a d’abord le Fond Urgence Solidarité. Il s’agit d’un fond de 250 000 euros par an, utilisés en cas d’extrême urgence. Par exemple, une facture de gaz à payer, un mois de loyer en retard, toutes ces petites choses du quotidien qui ont besoin de solutions immédiates. En 2017, le Fond Urgence Solidarité a aidé 1033 personnes, soit 431 foyers. Le Fond Urgence Solidarité alimentaire a quant à lui aidé 1500 personnes supplémentaires.

Nous avons aussi créé les Bourses Cantines. Emmanuel Macron l’a rappelé ce matin, des milliers d’enfants n’ont pas de repas chaud le midi, le coût des cantines étant trop élevés. En 2017, 1200 Bourses Cantines ont ainsi été attribuées.

Il y a également le dispositif Samekh. Il permet aux écoles juives de se doter de psychologues, d’assistantes sociales et de médecins scolaires pour soutenir les élèves au quotidien, et aider les familles à faire face à leurs difficultés.

Enfin, le Fonds Social Juif Unifié lance chaque année une grande campagne nationale d’appel à la Tsédaka. En 2017, près de 3 millions d’euros ont ainsi été récoltés. Un record !

Il existe aussi de nombreuses actions sociales partout en France, menées par des associations que le Fonds Social Juif Unifié soutient. La communauté a la chance de pouvoir compter sur d'importantes associations sociales. Il faut notamment saluer le travail du CASIP, de l’OSE, de l'OPEJ, et du CASIM à Marseille. 

Quand quelqu’un fait un don sur le site de Fonds Social Juif Unifié, est-il possible de choisir l’affectation de son don à l’un des programmes mis en place ?

Ariel Goldmann – Tout à fait ! Chacun peut choisir le programme qu’il souhaite soutenir.

 

Pour faire un don et soutenir les initiatives du Fonds Social Juif Unifié :

-> Rendez-vous sur le site Internet

-> Découvrez tous les programmes du Fonds Social Juif Unifié

 

Le Crif vous propose :

 

Nos réseaux sociaux en direct

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.