A lire, à voir, à écouter
|
Publié le 30 Mai 2014

Rafles et enfants cachés, le contraste sarthois

Publié sur Ouest-France le 27 mai 2014

« La Sarthe a joué un rôle dans le dispositif de sauvetage et de perdition des juifs de France », résumait Serge Klarsfeld, Président de l'association des Fils et filles des déportés juifs de France, dans nos colonnes, il y a deux ans.

Si le département figure parmi ceux qui ont accueilli le plus d'enfants juifs pendant la guerre, il est évoqué, pour de nombreuses familles israélites, des arrestations, des internements et des déportations.

Mais la Sarthe est aussi une terre d'accueil pour de nombreux enfants juifs, cachés dans les fermes du pays. 84 enfants passeront, par exemple, par la Fredonnière, la ferme des Landeau, à Saint-Ouen-en-Belin. Raymond Anisten, décédé en octobre 2010, était l'un d'eux.

« J'accompagnais parfois Auguste Landeau, lorsqu'il prenait sa charrette pour aller chercher d'autres enfants à la gare d'Écommoy », nous confiait-il en mars 2010. Pendant que mon « parrain » prenait son petit coup de rouge, je rassurais les nouveaux arrivants. Je n'avais pas conscience du danger à cette époque-là. Ce n'est qu'après que j'ai réalisé »… Lire l’intégralité.

Le site d'Yves Moreau : http://lesdeportesdesarthe.wordpress.com/

Source : http://www.ouest-france.fr/rafles-et-enfants-caches-le-contraste-sarthois-2580555

CRIF

Nos réseaux sociaux en direct

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.