Marc Knobel

Historien. Directeur des Etudes au CRIF

Je suis trois enfants assassinés par un monstre.

16 Janvier 2015 | 722 vue(s)
Catégorie(s) :
Antisémitisme

Par Nicolas Bedos

Il y a 78 ans, le 7 juin 1942, la législation instaurant l'étoile jaune était mise en place. Cette semaine, à cette occasion, nous vous proposons 4 articles sur la façon dont Serge Gainsbourg, Jean Ferrat, Sacha Distel et Marcel Gotlib ont vécu le port de l'étoile jaune.

Ces articles sont proposés par Bruno Halioua, dans le cadre de la publication  de son livre «Leur Seconde Guerre Mondiale», (à paraître édition Buchet Chastel en octobre 2020). Dans ce livre, il s'intéresse à la façon dont certaines personnes célèbres ont vécu les événements marquants de la Seconde Guerre Mondiale. 

Il y a 78 ans, le 7 juin 1942, la législation instaurant l'étoile jaune était mise en place. Cette semaine, à cette occasion, nous vous proposons 4 articles sur la façon dont Serge Gainsbourg, Jean Ferrat, Sacha Distel et Marcel Gotlib ont vécu le port de l'étoile jaune.

Ces articles sont proposés par Bruno Halioua, dans le cadre de la publication  de son livre «Leur Seconde Guerre Mondiale», (à paraître édition Buchet Chastel en octobre 2020). Dans ce livre, il s'intéresse à la façon dont certaines personnes célèbres ont vécu les événements marquants de la Seconde Guerre Mondiale. 

 

Il y a 78 ans, le 7 juin 1942, la législation instaurant l'étoile jaune était mise en place. Cette semaine, à cette occasion, nous vous proposons 4 articles sur la façon dont Serge Gainsbourg, Jean Ferrat, Sacha Distel et Marcel Gotlib ont vécu le port de l'étoile jaune.

Ces articles sont proposés par Bruno Halioua, dans le cadre de la publication  de son livre «Leur Seconde Guerre Mondiale», (à paraître édition Buchet Chastel en octobre 2020). Dans ce livre, il s'intéresse à la façon dont certaines personnes célèbres ont vécu les événements marquants de la Seconde Guerre Mondiale. 

Il y a 78 ans, le 7 juin 1942, la législation instaurant l'étoile jaune était mise en place. Cette semaine, à cette occasion, nous vous proposons 4 articles sur la façon dont Serge Gainsbourg, Jean Ferrat, Sacha Distel et Marcel Gotlib ont vécu le port de l'étoile jaune.

Ces articles sont proposés par Bruno Halioua, dans le cadre de la publication  de son livre «Leur Seconde Guerre Mondiale», (à paraître édition Buchet Chastel en octobre 2020). Dans ce livre, il s'intéresse à la façon dont certaines personnes célèbres ont vécu les événements marquants de la Seconde Guerre Mondiale. 

Pages

Opinion

Par un enchaînement de hasards, notre bloggueuse Sophie, plus habituée aux sujets de cyber-sécurité et de contre-terrorisme, s'est retrouvée les mains dans la pâte (à pizza). Et ça lui a donné quelques idées plutôt gourmandes... Elle les partage avec vous cet été à travers ces chroniques culinaires ! 

Texte de Richard Prasquier, ancien président du Crif, également publié dans l'hébdomadaire Actualité Juive.

Par un enchaînement de hasards, notre bloggueuse Sophie, plus habituée aux sujets de cyber-sécurité et de contre-terrorisme, s'est retrouvée les mains dans la pâte (à pizza). Et ça lui a donné quelques idées plutôt gourmandes... Elle les partage avec vous cet été à travers ces chroniques culinaires !

 

Pages

Partout en France, des crayons, des stylos et des feutres ont été brandis, les seules armes du courage et de la liberté contre d'autres armes qui tuent, qui souillent, qui meurtrissent à tout jamais.

De partout en France, se sont levés, se sont élevés les silences indignés, épouvantés et meurtris.

Partout en France, des crayons, des stylos et des feutres ont été brandis, les seules armes du courage et de la liberté contre d'autres armes qui tuent, qui souillent, qui meurtrissent à tout jamais.

Partout en France, sont venus ces anonymes et ces têtes connus qui voulaient dire leur émotion.

Partout en France, de cette liberté que l'on a assassinée et que l'on a violée, se sont fait entendre les maux et les mots pour dire non et proclamer au monde "Je suis Charlie".

Partout en France, nous avons brandis ces affichettes portant le nom du journal qui a pleuré son sang pour notre liberté chérie.

"Je suis Charlie".

La France que l'on disait éteinte, vieillissante et râleuse s'est transformée en un seul et même peuple, grand de toutes les grandeurs de la France.

Mais, en ces jours de deuil et de recueillement, je ne voudrais pas que l'on oublie trois parachutistes parce qu'ils avaient des prénoms et des noms:

Imad Ibn Ziaten,
Abel Chennouf,
Mohamed Legouad, assassinés les 11 et 15 mars 2012 à Toulouse et Montauban.

Je suis Imad.
Je suis Abel.
Je suis Mohamed.

Mais, en ces jours de deuil et de recueillement je ne voudrais pas que l'on oublie trois enfants, car ce furent trois enfants.

Je suis Arieh Sandler. J'ai 5 ans. Mon bourreau, le fanatique Mohamed Merah m'a assassiné.

Je suis Gabriel Sandler. J'ai 4 ans. Mon bourreau m'a assassiné et je suis leur père Jonathan, assassiné également.

Je suis Myriam Monsonego. J'ai 7 ans. Mon bourreau m'a assassiné.

Je suis trois enfants et nous nous appellons Arieh, Gabriel et Myriam.

France écris mes prénoms sur une pancarte comme tu sais écrire "Je suis Charlie"!

Car je pleure dans ma tombe, car je suis seul dans ma tombe, car j'ai peur dans ma tombe depuis trois ans déjà, parce qu'assassiné parce que juif par un bourreau et le plus grand des lâches.

Ne m'oublie pas.

Je suis Arieh
Je suis Gabriel
Je suis Myriam

Je suis aussi Charlie et j'avais pour nom Liberté chérie.

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.