Francis Kalifat

Président

Mon discours au dîner du Crif Grenoble-Dauphiné

23 Octobre 2017 | 45 vue(s)
Catégorie(s) :
France

Lors du 9ème Salon du Livre de la Licra, deux écrivains ont reçu un prix

La cérémonie se déroulera demain mardi 19 avril à 17h30 au Mémorial de la Shoah à Paris en présence des ambassadeurs de Pologne et d’Israël.

A l'heure où le Front National réalise des scores historiques, la fête de Hanoukah rappelle que les forces politiques qui ne respectent pas les particularismes sont dangereuses

L'EI ne lésine pas sur les moyens et diffuse sur Internet sa propagande ignominieuse...

Il faut croire que certaines alertes ne veulent pas être entendues à temps

Souvent l’on oublie de parler d’eux

Au moins 128 morts à déplorer dans la vague d'attentats qui a frappé Paris vendredi 13 novembre

Portrait de Dov Maimon
Paradoxes de la politique israëlienne
|
09 Novembre 2015
Catégorie : France

"A vos crayons citoyens, à la politique citoyens. Si nous voulons que les choses se fassent il va falloir que certains d’entre nous se bougent."

Tel Aviv sur Seine : succès sur les berges et sur le net, opération réussie !

Portrait de Virginie Guedj-Bellaïche
Le dialogue renoué
|
29 Juillet 2015
Catégorie : France

Mars 2015, je suis à Bruxelles pour présenter mon livre écrit sous le pseudo de Sefwoman, « Je suis juive mais je me soigne ». Au fond de la salle, 3 garçons se marrent. Je parle de ma grand-mère et de service 98 pièces au liseré doré, de son refus de me parler de l’Algérie, des plats typiques, je les vois acquiescer. A la fin de la présentation, ils ont tous les trois le livre en main. « La dédicace c’est pour qui ? », « Ismaël ».

Célébrer le 14 juillet à Tel-Aviv – une occasion de célébrer la double appartenance culturelle et nationale sur un mode festif et joyeux.

12 juillet 1906, Alfred Dreyfus  est réhabilité par la cour de cassation de Rennes. C’était il y a 109 ans, autant dire une éternité.  

INTERNATIONAL - Le boycott des produits israéliens (nous) glace le sang, parce que l'Etat juif est (toujours) considéré et traité quelque part comme le Juif des Etats.
Le boycott des produits israéliens (nous) glace le sang, parce que l'Etat juif est (toujours) considéré et traité quelque part comme le Juif des Etats. Rappelons à ce sujet qu'une campagne BDS -pour Boycott-Désinvestissement-Sanctions- tente de s'implanter en France, en incitant à boycotter les personnes et les produits provenant de ce pays. Expliquons.


Artcile publié dans le Huffinghton Post http://www.huffingtonpost.fr/marc-knobel/boycott-produits-israeliens_b_7...

Un entretien entre Marc Knobel et Michaël de Saint Cheron, philosophe des religions.

Marc Knobel livre une analyse de l'opinion publique à l'égard de l'antisémitisme et d'autres sujets (avant et après les attentats de Janvier 2015).

Pages

Mon discours prononcé au dîner du Crif Grenoble-Dauphiné, le 22 octobre 2017.

Madame la ministre de la Justice, Garde des Sceaux,
Monsieur le Préfet,
Monsieur le Maire,
Mesdames et Messieurs les Parlementaires, Elus régionaux, départementaux et municipaux,
Mesdames et Messieurs les représentants des forces armées et de la police nationale et municipale,
Mesdames et Messieurs les représentants des cultes, les présidents et représentants associatifs,
Cher Mohamed Azizi, Cher Michel Serfaty Co-Présidents de l’Amitié Judéo Musulmane de France et récipiendaires du Prix Edwige Elkaïm- Sebban
Chers amis,
 
A l'image du dîner du CRIF que nous organisons à Paris, les dîners annuels de nos délégations régionales sont pour nous l'occasion d'un échange franc, direct et sans complaisance.
Ils ont toujours une saveur particulière, celle des moments d’unité républicaine.
 
Un temps de dialogue, parfois critique mais toujours sincère, où les acteurs de la vie républicaine se retrouvent autour d’une même table, dans une convivialité chaque fois renouvelée.
Merci à Yves Gananssia président dynamique du CRIF Grenoble Dauphiné et à son équipe, de nous donner ce soir cette opportunité en présence de madame la ministre de la justice, Garde des sceaux et de tant de personnalités politiques, civiles et religieuses, donnant ainsi au CRIF une incontestable représentativité auprès des pouvoirs publics et des corps constitués.
La délégation du CRIF Grenoble Dauphiné a toujours manifesté une grande implication dans la vie de la cité et la défense des valeurs républicaines.
Chers amis, nous le savons, notre modèle français est en crise.
 
Une crise profonde, qui nous interroge, précisément, sur notre capacité à préserver et défendre cette liberté de débattre et de penser.
 
Car, comme à d’autres moments de l’Histoire, cette liberté est aujourd’hui menacée par la montée de forces identitaires et totalitaires, dont en premier chef bien entendu l’islam radical, même s’il n’est malheureusement pas la seule menace, j’y reviendrai ce soir.
 
Les Juifs, les journalistes, les militaires et les policiers, longtemps cibles privilégiées des terroristes islamistes, ont compris avant le reste de nos compatriotes que la haine qui les visait ne s’arrêterait pas à eux.
Qu’elle portait déjà en germe, les attentats ne visant plus des Français spécifiques mais les Français en général.
 
Trop longtemps, beaucoup de nos concitoyens ne pouvaient ou ne voulaient pas entendre que le nouvel antisémitisme qui vise depuis l’an 2000 les Juifs de France adresse bien son message à tous les Français.
Ainsi depuis 2000, la lutte contre l’antisémitisme est restée malheureusement une préoccupation majeure du CRIF, avec chaque année des centaines d’actes et de violences antisémites enregistrées.
 
Après le meurtre d’Ilan Halimi et le massacre de l’école Ozar Ha Torah à Toulouse, la haine anti juive frappait une nouvelle fois en France, le 9 janvier 2015 à l’Hypercacher, 2 jours après la tuerie de Charlie Hebdo. [...]
 

Nos réseaux sociaux en direct

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.