Lu dans la presse
|
Publié le 7 Avril 2021

France - Michelle Ranoux, figure et mémoire de la Résistance en Dordogne, est décédée

Résistante de la première heure, Michelle Ranoux est décédée dimanche soir à l'âge de 94 ans. Veuve de l'un des chefs de la résistance en Dordogne, Roger Ranoux, dit Hercule, elle s'était engagée très tôt dans la lutte contre l'occupant nazi et le régime de Vichy.

Publié le 6 avril dans France Bleu

C'est sous son nom de guerre, Claude, que Michelle Puyrigaud s'est imposée comme une figure de la résistance en Périgord vert. Âgée d'à peine 17 ans, cette fille de paysans communistes de Thiviers distribue dès 1943 des tracts à vélo, avant d'être repérée par les Francs-Tireurs Partisans pour recruter des jeunes et monter un maquis. Pendant plusieurs mois, elle les ravitaille et leur procure des vêtements, jusqu'à la Libération où, lors d’un défilé à Périgueux, elle rencontre Hercule, Roger Ranoux, le chef des FTP et des Forces Françaises de l'Intérieur en Dordogne.

Dès leur mariage, en juin 1946, devenue Michelle Ranoux, elle assiste son époux dans sa carrière politique, quand il devient notamment député du Périgord en 1956. Le couple s'installe alors à Montrem, où Roger prend la tête du centre de vacances de la Ville de Saint-Denis. Mémoire de la Résistance de notre département, elle participe en 1996 à la réalisation de l'ouvrage collectif Francs tireurs et Partisans en Dordogne, puis, avec l'aide de ses deux fils, elle compile tous ses souvenirs dans un livre publié il y a deux ans.

À lire aussi :

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.