Actualités
|
Publié le 25 Février 2021

Pourim/La crécelle de Pourim - Faire taire les voix antisémites

À pourim, lors de la lecture du la Meguila d'Esther, lorsque le nom d’Aman est prononcé, nous utilisons les crécelles pour couvrir le son de son nom. Avec pour objectif de modérer les personnalités et les messages antisémites, le travail du Crif s’inscrit dans cette optique : pour faire taire les voix antisémites, le Crif fait un travail constant de modération et de signalement.

Les voix de l’antisémitisme se font entendre depuis des milliers d'années. Un homme a porté cette parole antisémite en Perse, sous le règne d'Assuérus : Aman. Jusqu'aujourd'hui, ses voix continuent de trouver des individus pour les porter et de se propager. Elles ne se sont pas encore tues. Néanmoins, elles peuvent être mises en sourdine grâce au travail de modération et de signalement du Crif

En effet, chaque jour, les modérateurs du Crif s'attardent sur les contenus haineux présents sur les réseaux sociaux. À cette modération s’ajoute le travail de signalement

Pour pouvoir modérer et signaler, le Crif se réfère aux dispositions pénales pour savoir à quel type de délit est associé un contenu. La limite entre ce qui appartient à la sphère de la liberté d'expression et les contenus illicites, est posée par la loi. 

En cas de doute sur la légalité d’un propos, le Crif peut soumettre le contenu à nos conseils. Nous avons aussi des contacts très réguliers avec des associations et des institutions françaises et internationales qui luttent contre toutes les haines sur Internet (antisémitisme, racisme, sexisme, etc.).

Sur les réseaux sociaux, les contenus haineux s’avèrent être l’affaire de tous ! C’est pourquoi, le Crif a mis en place un espace dédié aux signalements des internautes. Leurs retours sont de bons indicateurs de ce qui se passe sur la toile. 

En plus d’être en lien avec les grandes plateformes, le Crif dispose de canaux privilégiés avec ces dernières afin de pouvoir signaler au mieux et plus rapidemment tous les contenus qui n’ont pas lieu d’exister sur les réseaux sociaux. Que ce soit avec Twitter, Facebook, ou encore Youtube, le Crif signale chaque jour des contenus haineux. 

Il en est de même avec Pharos, la plateforme de signalements du Ministère de l’Intérieur, permettant ainsi de signaler des contenus et des comportements illicites repérés en ligne. 

 

À lire aussi : 

 

- Cet article a été rédigé dans le cadre de la "Newsletter déguisée du Crif", à l'occasion de Pourim -

 

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.