Dossier
|
Publié le 26 Mars 2012

Al-Azhar promeut la liberté religieuse

Par Natalia Trouiller.

L'université d'Al-Azhar, au Caire, vient de publier un document sur l'islam et la liberté d'une grande importance. Liberté religieuse, liberté de recherche scientifique, ce document représente une mini-révolution.

 

quand Al-Azhar parle, tout le monde écoute

 

EGYPTE: L'UNIVERSITE D'AL-AZHAR PUBLIE UN DOCUMENT SUR LA LIBERTE RELIGIEUSE
C'est un événement, et en tant que tel c'est le jésuite Samir Khalil Samir qui en signe la recension pour l'agence Asianews: l'université égyptienne d'Al-Azhar, principale autorité sunnite mondiale, vient de publier un document sur les libertés fondamentales. Jésuite, copte-catholique, égyptien, islamologue, théologien, professeur à l'Université Saint-Joseph de Beyrouth et professeur associé dans d'innombrables structures académiques européennes, américaines et asiatiques, spécialiste des Pères arabes de l'Eglise, le père Samir Khalil Samir est sans doute l'expert sur l'islam le plus écouté de Benoît XVI: c'est lui, notamment, qui a conseillé le pape pour qu'il se sorte de l'empoisonnante affaire de Ratisbonne en 2006.
> Dans l'article qu'il signe pour Asianews, il  insiste sur la grande valeur de ce document ("quand Al-Azhar parle, tout le monde écoute") et en détaille les différents points: liberté de la foi, liberté d'opinion et d'expression, liberté de la recherche scientifique, liberté de création artistique et littéraire. "Si ce texte est appliqué, cela annonce de profonds changements: le gouvernement égyptien peut bien être islamique, mais au moins il assurera les principes de tolérance et de liberté religieuse. Et s'il devient une source d'inspiration pour ce gouvernement, ce sera une étape non seulement pour l'Egypte mais aussi pour les autres pays islamiques".
> Le père Samir insiste également sur la signature de ce document: il est de la plume de Mahmoud Azab, un cheikh d'Al-Azhar qui est précisément celui qui a fait en sorte que les relations entre Al-Azhar et le Vatican soient interrompues en janvier 2011. Il souligne également la condamnation que comporte ce texte de l'intégrisme islamiste, et le fait que toutes les Eglises égyptiennes lui ont apporté leur soutien.Seul le point concernant les conversions n'est pas clair, selon Samir; mais il constitue tout de même une avancée inespérée.

 

Source: http://www.lavie.fr/chroniques/matinale-chretienne/al-azhar-promeut-la-liberte-religieuse-18-01-2012-23266_167.php

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.