Editorial du président
|
Publié le 20 Novembre 2012

AVANT LA MANIFESTATION

Une réunion exceptionnelle  des représentants de l'ensemble des organisations juives a eu lieu hier soir au CRIF. Je tiens à témoigner mon admiration pour le sentiment d'unité qui s'y est exprimé et je veux féliciter ceux qui y ont contribué, en particulier les organisateurs de la manifestation annulée du jeudi 22 novembre. Cette dernière s'est, à l'origine, bâtie sur l'enthousiasme efficace d'un groupe de jeunes, rompus aux techniques modernes de communication en ligne. Nous espérons que leur engagement militant n'en est qu'à ses débuts. Nous avons besoin d'eux.

Richard Prasquier

« . Ce sont les amis d'Israël qui viendront ce soir dans leur globalité et dans leur unité »

Cet esprit unitaire  montre que quand la situation est difficile, quand Israël doit se défendre, nous savons tous nous retrouver. Et la situation est la même en Israël, où au-delà des individualités d'opinion, caractéristique parfois insupportable, mais probablement indispensable à la survie du peuple juif, le consensus existe au moment des décisions existentielles.

 

J'espère que ceux qui ont été contactés viendront physiquement apporter au cours de cette manifestation leur soutien à Israël, quels que soient les problèmes de l'horaire, quelle que soit la durée du transport, quelles que soient les surprises éventuelles de la pluie. J'espère que ceux qui viennent de loin pourront trouver des solutions collectives; qu'ils nous en fassent part au Crif. Nul n'ignore la difficulté des déplacements en cette heure et en ces lieux, mais ceux qui feront après-coup des commentaires sur la manifestation alors qu'ils n'auront pas jugé utile de faire un effort pour venir  devront se poser des questions à eux-mêmes.

 

Un dernier point: il a été considéré au cours de notre réunion d'hier soir qu'il valait mieux qu'il n'y ait pas de calicots, de drapeaux ou de banderoles identifiant les organisations. Ce sont les amis d'Israël qui viendront ce soir dans leur globalité et dans leur unité.

 

À ce soir.

 

Richard Prasquier

Président du CRIF

Nos réseaux sociaux en direct

Deal with the ridesharing start-up will allow 2 companies to share date, explore collaboration for future projects

Contrairement à d’autres pays du Moyen-Orient, Israël a des lois libérales sur l'identité sexuelle - Israel, concours de beauté

À l'occasion de la Journée nationale de la Résistance, le 27 mai, hommage à Roger Fichtenberg, une grande figure de la Résistance juive.

Réfugié avec sa famille à 25 km au nord-est de Vichy, Roger Fichtenberg entre en Résistance en 1942 et fonde avec d’autres la "Sixième", la branche clandestine du mouvement des Éclaireurs israélites de France. Depuis Moissac (Tarn-et-Garonne), l’organisation met en œuvre le sauvetage de milliers d’enfants juifs.

Faux papiers, planques, passages de frontières, diffusion de tracts clandestins… Roger brave les dangers en sillonnant la zone Sud. Intégré à l’état-major des FFI du Lot-et-Garonne, il participe à la libération d’Agen où il occupe la préfecture (19 août 1944) et contribue au rétablissement des institutions républicaines.

Roger Fichtenberg a retracé son parcours dans "Journal d’un résistant juif dans le Sud-Ouest", un livre publié dans la Collection Témoignages de la Shoah publiée par la Fondation pour la Mémoire de la Shoah aux Editions Le Manuscrit.

Témoignage de Roger Fichtenberg :
http://bit.ly/TémoignageRogerFichtenberg

Plus d'information sur la Journée nationale de la Résistance : http://bit.ly/JournéeNationaleRésistance

Rapturously received rocker tells 40,000 in Tel Aviv he could not have asked for ‘a better audience or a nicer place’ to start his European tour

La France et d'autres pays européens ont voté en faveur d'une résolution qui accuse Israël de "violer le droit à la santé" des Syriens.

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.