Editorial du président
|
Publié le 27 Février 2013

Décès de Stéphane Hessel

 

Le CRIF a appris le décès de Stéphane Hessel à l'âge de 95 ans.

                         

Il est de notoriété publique que nous étions très opposés à ses prises de position, notamment à sa volonté  obsessionnelle de faire de Gaza l'épicentre de l'injustice dans ce monde et du Hamas un mouvement pacifique, quasiment d'assistance sociale, contrastant avec son indifférence aux tragédies humaines et aux crimes de masse qui se déroulent de nos jours  dans un silence général.

 

 

Il est vrai  que nous étions stupéfaits par sa propension à grandir ou à laisser grandir par ses thuriféraires dévoués,  le rôle qu'il avait tenu dans plusieurs événements importants de notre histoire ainsi que par la volonté des médias de ne pas relayer ses déclarations sur la bénignité de l'occupation nazie en France qui, émises par tout autre que lui, auraient soulevé l'indignation.

 

Il va sans dire que nous étions effarés par le succès de son fascicule d'une indigente indignation.

 

Nous pensons que la mise au pavois de Stéphane Hessel, malgré ses accommodements avec la vérité historique et sa faiblesse argumentative, en dit beaucoup sur le désarroi intellectuel de notre société et sur le rôle aberrant qu'y joue le marketing des individus qu’on  transforme  à bas prix en luminaires idéologiques.

 

Stéphane Hessel fut avant tout un maître à ne pas penser.

 

Son grand âge, son sourire, son apparente ingénuité, son indignation focalisée et ses poèmes surannés évoquaient un monde angélique, mais pavaient la route, certainement sans qu’il le voulût lui-même,  aux véritables criminels tapis derrière l’enfer des bonnes intentions.

 

Le travail de déconstruction de Stéphane Hessel sera effectué. Mais en ce jour de sa mort, nous voulons aussi retenir de lui qu'il fut un résistant courageux, un contributeur, modeste, mais réel, à la lutte pour les droits de l'Homme (y compris à l'époque des refuzniks) et un amoureux passionné des lettres françaises.

 

Richard Prasquier

Nos réseaux sociaux en direct

Ce vendredi, le collectif 69 Palestine Lyon organisait un pique-nique sur les Berges du Rhône.

#MémoireJ - Le 22 juillet 1878 naissait Janusz Korczak

Le clinicien, homme d’idées et penseur politique est le fondateur de la Maison des Orphelins. Déporté, il fut gazé avec les enfants de l'orphelinat le 7 août 1942.

Source : nouveau billet de Stéphanie Dassa sur le blog du Crif - http://bit.ly/2ae51Bc

Le terrorisme a encore frappé en France alors qu'au même moment la France rend hommage aux victimes du #VelDhiv et aux #Justes parmi les nations. Plus que ja...

Le terrorisme a encore frappé en France alors qu'au même moment la France rend hommage aux victimes du #VelDhiv et aux #Justes parmi les nations. Plus que ja...

El Al aurait mis fin aux négociations pour un vol direct vers Santiago après le vote du conseil municipal pour une motion BDS

The famed lead guitarist of British rock band Queen, Brian May, encouraged Jewish singer-songwriter Adam Lambert to perform in Hebrew during their upcoming joint concert in Israel, an entertainment industry advocacy organization reported on Tuesday. During a recent interview with Israeli television…

En direct de Deauville où notre fidèle lectrice se trouve, Israël participe aux compétitions hippiques !
#StopBoycott

Cette vente énorme bouleverserait la propriété du géant du mobilier israélien, en laissant 80 % à l’investisseur BC Partners

#Actu - Des versets sataniques de Salman Rushdie à l'attentat contre Charlie, par Marc Knobel

Chercheur et Directeur des Etudes au Crif, Marc Knobel a mis en exergue le fondamentalisme musulman dont la prise de conscience de ses conséquences désastreuses n'est que récente. Si Ian McEwan affirme que "Les Versets sataniques est le premier chapitre d’une histoire longue et désagréable qui passe par le 11 Septembre 2001", Marc Knobel poursuit cette réflexion en faisant le lien avec les récents événements tragiques perpétrés à l'encontre de Charlie Hebdo.

Source : Le blog du Crif - http://bit.ly/2a1nzlZ

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.