Pierre-Henri Nili

Tribune
|
Publié le 27 Mars 2012

Toulouse : les jours d’après

Par Pierre-Henri Nili

 

En 2002, quand paraissait l’ouvrage collectif Les Territoires perdus de la République (éditions Mille et une nuits/Fayard), coordonné par Emmanuel Brenner, Mohamed Merad avait treize ans. La bien-pensance  accueillit ce livre au mieux par un silence de réprobation, au pire par de religieuses condamnations. Les MM. Homais de la sociologie  firent  la leçon aux contributeurs de l’ouvrage, tous professeurs du secondaire, qui n’eurent plus dès lors qu’à rentrer dans le rang. 

Articles les plus lus cette semaine

Nos réseaux sociaux en direct

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.