Gil Taïeb

Vice Président du Crif

Blog du Crif - Affaire Dieudonné : que penser de ses excuses ?

16 Janvier 2023 | 298 vue(s)
Catégorie(s) :
Actualité

Pages

Antisémitisme

En 2017, Roger Pinto, sa femme et son fils ont été séquestrés, violentés et détroussés à leur domicile de Livry-Gargan (Seine-Saint-Denis), "une agression antisémite" condamnée par le Crif et le ministre de l'Intérieur. Une première ?

"The strength of a Nation always lies in the the way it looks at its History and and its ability to teach it to future generations".

 

"La force d’une Nation réside toujours dans le regard qu’elle sait porter sur son histoire et sa capacité à l’enseigner aux générations suivantes."

 

En juin 2017, quelques mois après l'assassinat de Sarah Halimi, Francis Kalifat, Président du Crif, publiait cette tribune en hommage à Sarah Halimi, devenue le triste symbole de l'antisémitisme qui tue. 

Sarah Halimi, une retraitée a été battue à mort à Paris, le 4 avril 2017 et son calvaire a duré plus d'une heure. Et, il s'agit bien d'un meurtre antisémite.

Thierry Noël-Guitelman est un journaliste, membre de l'association Hébraïca à Toulouse. Il a engagé, en 2004, des recherches familiales sur l'étoile jaune, sa tante Ida Seurat-Guitelman, ayant obtenu une exemption.

« Séparation du Crif et de l’Etat » : voici la dernière nouveauté de la « cause palestinienne ». Amalgamant à tout va Israël, sa politique, les juifs, et les institutions françaises, ces pantins ont appelé à un rassemblement samedi dernier, avec des slogans antisémites et anti républicains.

Malgré la mobilisation de personnalités politiques (Nathalie Kosciuzko-Morizet, Claude Goasguen et Anne Hidalgo), associatives (le Président du Crif Francis Kalifat a notamment écrit au Préfet et au Premier Ministre), et de nombreux internautes, la Préfecture de Paris a décidé d’autoriser ce rassemblement, sous haute protection policière.

Nous nous sommes rendus sur place.

 

 
"La culture est ce qui a fait de l'homme autre chose qu'un accident de l'univers", déclarait André Malraux. C'est pour toutes ses vertus que la culture est grande et qu'elle reste et doit rester un rempart contre l'obscurantisme, le racisme, l'antisémitisme et l'homophobie. De chaque création artistique doit jaillir une lumière. C'est à cela que doit aspirer chacun de ceux qui ont le bonheur de pouvoir créer ou d'interpréter une oeuvre. 

 

"Le terrorisme et l'antisémitisme ont marqué cette année passée"

Il y a 11 ans, un jeune juif du nom dIIlan Halimi, était enlevé, torturé et assassiné.

Billet d'humeur par Marc Knobel

Pour la énième fois l'ONU s'apprête à voter le financement d'une liste noire d'entreprises internationales opérant dans les territoires contestés.

Seront ainsi montrées du doigt les sociétés se trouvant à Jerusalem, sur les hauteurs du Golan et en Judée -Samarie.

" Le guide du parfait boycotteur antisémite" sera ainsi financé par l'ONU.

Un pas de plus sera franchi !

 

Pages

Opinion

Pages

J’ai longuement hésité avant de prendre la décision de vous parler de « l’affaire Dieudonné » et de ses excuses, que j’estime, bidons. 

Je le fais, non pas pour une fois encore, rappeler que cet individu déverse depuis 20 ans, sa haine antisémite et sa détestation d’Israël, ni pour vous rappeler la multitude des procès contre cet ancien comique, devenu depuis 20 ans, un businessman dont le fonds de commerce sont la haine des juifs et le négationnisme, ni pour vous rappeler ses amitiés affirmées avec tous les fascistes néonazis et leurs adeptes. 

Non plus pour vous rappeler que lors des manifestations antisémites était arboré son lamentable ananas, expression de la négation de la Shoah. Et encore moins pour vous remémorer les quenelles, tout droit venues du salut nazi. 

Je le fais car ce triste personnage a, par sa parole, fait se libérer tous les clichés de l’antisémitisme et que par milliers ses adeptes se sont nourris de son venin allant pour certains jusqu’à passer à l’action antisémite et agresser des juifs. 

Dieudonné, par ses paroles, a armé les bras des tortionnaires d’Ilan Halimi comme l’a déclaré Ruth Halimi. Je parle de lui non pas pour rappeler ce que je pensais être une évidence, mais pour condamner avec force tous ses complices. Celles et ceux qui l’accompagnent depuis le premier jour de sa mutation « diabolique », et surtout ceux qui, pour faire le buzz, ont fait écho à cette lettre sans valeur et hypocrite qui a été présentée comme ses « excuses ». 

C’est à ces complices de l’escroquerie qu’il a montée que j’en veux. 

À ceux qui, se pensant Humanistes au grand cœur, veulent nous donner des leçons de tolérance. Qu’ils sachent qu’ils ont plongé dans ce piège dangereux qu’il leur a tendu. Certains mettant en avant leur judéité pour lui accorder un pardon. Qu’ils entendent bien que leur naissance au sein d’une famille juive ne les autorise en rien à se sentir investis d’une mission. Qu’ils se souviennent que tous les ennemis d’Israël et les antisémites tout au long de l’Histoire ont toujours trouvé des « bons amis juifs » pour les « légitimer ».

Qu’ils restent dans leurs cases d’amuseurs ou de chroniqueurs, voire pour certains de pseudo journalistes. 

Il existe suffisamment de sujets à traiter et de belles causes à défendre plutôt que de se positionner sur un sujet qui les dépasse, qu’ils ignorent et dont ils ne connaissent certainement pas l’historique.

Pour conclure, que Dieudonné M’Bala M’Bala fasse sa repentance en toute discrétion. Qu’il s’adresse directement à son public. Ces milliers d’êtres qui l’ont suivi et qu’il a contaminés.

Qu’il disparaisse et prenne sa retraite où il veut. 

Mais surtout qu’on l’oublie !

 

Gil Taieb 

 

- Les opinions exprimées dans les billets de blog n'engagent que leurs auteurs -