Sophie Taïeb

Bloggueuse et rédactrice

Incendie du tombeau de Joseph

16 Octobre 2015 | 2319 vue(s)
Catégorie(s) :
Israël

Texte de Richard Prasquier, ancien président du Crif, également publié dans l'hébdomadaire Actualité Juive.

Par un enchaînement de hasards, notre bloggueuse Sophie, plus habituée aux sujets de cyber-sécurité et de contre-terrorisme, s'est retrouvée les mains dans la pâte (à pizza). Et ça lui a donné quelques idées plutôt gourmandes... Elle les partage avec vous cet été à travers ces chroniques culinaires ! 

Par un enchaînement de hasards, notre bloggueuse Sophie, plus habituée aux sujets de cyber-sécurité et de contre-terrorisme, s'est retrouvée les mains dans la pâte (à pizza). Et ça lui a donné quelques idées plutôt gourmandes... Elle les partage avec vous cet été à travers ces chroniques culinaires !

Pages

Détruire la cité ancienne de Palmyre et faire brûler le tombeau de Joseph reviennent-ils vraiment au même ? Pas pour tout le monde.

Ils ont osé. 
Hier, dans la nuit, des palestiniens ont mis le feu au tombeau de Joseph, haut lieu du Judaïsme. 
A coup de cocktails molotov, ils ont causé d'importants dégâts sur ce site chargé d'histoire et de symboles. 
 
Quelle est la différence entre saccager le tombeau de Joseph ou la cité de Palmyre ? Dans les deux cas, au mépris du respect de l'histoire de nos civilisations, des terroristes barbares saccagent nos vestiges. 
Dans le cas de Palmyre néanmoins, l'indignation est internationale, unanime, bruyante. Sur les réseaux sociaux, des personnes de toutes religions s'émeuvent de la destruction de la cité antique. Dans la presse, les unes se multiplient. 
 
Pour le tombeau de Joseph, on dénote quelques tweets, une poignée de dépêches, et un bandeau sur BFM TV. 
Où sont les condamnations internationales ? L'indignation bruyante et unanime  ?
À croire que contemporains comme anciens, les victimes juives du terrorisme compteront toujours moins dans l'opinion internationale... Jusqu'à quand ?

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.