Jean Pierre Allali

Membre du Bureau Exécutif du CRIF, Jean-Pierre Allali préside la Commission des Relations avec les Syndicats, les ONG et le Monde Associatif.

Lectures de Jean Pierre Allali - Alexandre Safran et les Juifs de Roumanie durant l'instauration du communisme, de Carol Iancu

26 Octobre 2017 | 139 vue(s)
Catégorie(s) :
France

Mardi 10 octobre 2017, j'ai été reçu par le Ministre de l'Europe et des Affaires étrangères pour un long tour d'horizon.

Portrait de Invité
#BlogDuCrif - Devoir de mémoire
|
20 Septembre 2017
Catégorie : France

Il y a 76 ans, le 15 décembre 1941, 69 hommes ont été fusillés au Fort du Mont Valérien à Suresnes, dans les Hauts de Seine par les autorités d’occupations allemandes. Ces hommes, français et étrangers, furent arrêtés par les forces de polices françaises de la Préfecture de police du département de la Seine (à l’époque).

Je vais vous raconter l’histoire de Moritz Singer, mon oncle, le frère de ma mère, un de ces fusillés.

"Je m’en vais vous mander la chose la plus étonnante, la plus surprenante, la plus merveilleuse, la plus miraculeuse, la plus triomphante, la plus étourdissante, la plus inouïe…"
 

 

"The strength of a Nation always lies in the the way it looks at its History and and its ability to teach it to future generations".

 

"La force d’une Nation réside toujours dans le regard qu’elle sait porter sur son histoire et sa capacité à l’enseigner aux générations suivantes."

 

En juin 2017, quelques mois après l'assassinat de Sarah Halimi, Francis Kalifat, Président du Crif, publiait cette tribune en hommage à Sarah Halimi, devenue le triste symbole de l'antisémitisme qui tue. 

Sarah Halimi, une retraitée a été battue à mort à Paris, le 4 avril 2017 et son calvaire a duré plus d'une heure. Et, il s'agit bien d'un meurtre antisémite.

Thierry Noël-Guitelman est un journaliste, membre de l'association Hébraïca à Toulouse. Il a engagé, en 2004, des recherches familiales sur l'étoile jaune, sa tante Ida Seurat-Guitelman, ayant obtenu une exemption.

Pages

Alexandre Safran et les Juifs de Roumanie durant l'instauration du communisme, de Carol Iancu*

Carol Iancu, professeur émérite d’histoire contemporaine à l’université Paul Valéry de Montpellier, est un grand spécialiste du judaïsme roumain. Les ouvrages qu’il a consacrés à ce sujet ne se comptent plus. Parmi eux, plusieurs concernent Alexandre Safran qui fut Grand rabbin de Roumanie de 1940 à 1947 avant de rejoindre Genève où il sera également Grand rabbin et où il est décédé en 2006.

C’est une véritable somme qui nous est proposée avec ce nouveau volume dont certains textes sont rédigés en anglais. L’auteur a pu consulter des documents inédits des archives américaines et britanniques datant des années 1944 à 1948. On pourra suivre les combats d’Alexandre Safran jusqu’à la fin de la Deuxième Guerre mondiale, la situation des Juifs après l’instauration du régime communiste, le combat pour la défense des droits des Juifs de Roumanie ou encore l’attitude du Grand rabbin à l’égard du sionisme et de l’alyah, l’état de la communauté juive roumaine après le départ forcé de Roumanie d’Alexandre Safran. 120 documents et 90 articles ou extraits d’articles.

Des tableaux analytiques, des reproductions de documents rares, des index et des illustrations agrémentent cet ouvrage, certes très technique mais très intéressant.

 

Jean-Pierre Allali

(*) Documents inédits des archives diplomatiques américaines et britanniques. 1944-1948. Avant-propos d’Alexandre Zub. Éditions Universitaires. Alexandre Ioan Suza. Iasi. Roumanie. 2016. 564 pages.Carol Iancu, professeur émérite d’histoire contemporaine à l’université Paul Valéry de Montpellier, est un grand spécialiste du judaïsme roumain. Les ouvrages qu’il a consacrés à ce sujet ne se comptent plus. Parmi eux, plusieurs concernent Alexandre Safran qui fut Grand rabbin de Roumanie de 1940 à 1947 avant de rejoindre Genève où il sera également Grand rabbin et où il est décédé en 2006.

Nos réseaux sociaux en direct

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.