Gil Taïeb

Vice Président du Crif

Blog du Crif - Il y a 15 ans, Ilan Halimi...

10 Février 2021 | 41 vue(s)
Catégorie(s) :
France

Par un enchaînement de hasards, notre bloggueuse Sophie, plus habituée aux sujets de cyber-sécurité et de contre-terrorisme, s'est retrouvée les mains dans la pâte (à pizza). Et ça lui a donné quelques idées plutôt gourmandes... Elle les partage avec vous à travers ces chroniques culinaires !

Bienvenue sur le blog La Chronique (pas tès casher) de Raphaëla ! Sur ce blog, Raphaëla vous propose ses billets d'humeur sur tout ce qui l'entoure, l'émeut, la touche, la fait rire et la révolte. Et elle a des choses à vous dire...

Pages

Actualité

Pages

Antisémitisme

En 2017, Roger Pinto, sa femme et son fils ont été séquestrés, violentés et détroussés à leur domicile de Livry-Gargan (Seine-Saint-Denis), "une agression antisémite" condamnée par le Crif et le ministre de l'Intérieur. Une première ?

"The strength of a Nation always lies in the the way it looks at its History and and its ability to teach it to future generations".

 

"La force d’une Nation réside toujours dans le regard qu’elle sait porter sur son histoire et sa capacité à l’enseigner aux générations suivantes."

 

En juin 2017, quelques mois après l'assassinat de Sarah Halimi, Francis Kalifat, Président du Crif, publiait cette tribune en hommage à Sarah Halimi, devenue le triste symbole de l'antisémitisme qui tue. 

Sarah Halimi, une retraitée a été battue à mort à Paris, le 4 avril 2017 et son calvaire a duré plus d'une heure. Et, il s'agit bien d'un meurtre antisémite.

Thierry Noël-Guitelman est un journaliste, membre de l'association Hébraïca à Toulouse. Il a engagé, en 2004, des recherches familiales sur l'étoile jaune, sa tante Ida Seurat-Guitelman, ayant obtenu une exemption.

« Séparation du Crif et de l’Etat » : voici la dernière nouveauté de la « cause palestinienne ». Amalgamant à tout va Israël, sa politique, les juifs, et les institutions françaises, ces pantins ont appelé à un rassemblement samedi dernier, avec des slogans antisémites et anti républicains.

Malgré la mobilisation de personnalités politiques (Nathalie Kosciuzko-Morizet, Claude Goasguen et Anne Hidalgo), associatives (le Président du Crif Francis Kalifat a notamment écrit au Préfet et au Premier Ministre), et de nombreux internautes, la Préfecture de Paris a décidé d’autoriser ce rassemblement, sous haute protection policière.

Nous nous sommes rendus sur place.

 

 
"La culture est ce qui a fait de l'homme autre chose qu'un accident de l'univers", déclarait André Malraux. C'est pour toutes ses vertus que la culture est grande et qu'elle reste et doit rester un rempart contre l'obscurantisme, le racisme, l'antisémitisme et l'homophobie. De chaque création artistique doit jaillir une lumière. C'est à cela que doit aspirer chacun de ceux qui ont le bonheur de pouvoir créer ou d'interpréter une oeuvre. 

 

"Le terrorisme et l'antisémitisme ont marqué cette année passée"

Il y a 11 ans, un jeune juif du nom dIIlan Halimi, était enlevé, torturé et assassiné.

Billet d'humeur par Marc Knobel

Pour la énième fois l'ONU s'apprête à voter le financement d'une liste noire d'entreprises internationales opérant dans les territoires contestés.

Seront ainsi montrées du doigt les sociétés se trouvant à Jerusalem, sur les hauteurs du Golan et en Judée -Samarie.

" Le guide du parfait boycotteur antisémite" sera ainsi financé par l'ONU.

Un pas de plus sera franchi !

 

Pages

Opinion

Pages

Il y a 15 ans déjà, c'était hier, Ilan Hàlimi (zal) était découvert gisant sur une voie de chemin de fer, après avoir été enlevé, séquestré et torturé par le"Gang des barbares".

Ilan, 61 ans après la Shoah, mourrait victime de la même idéologie qui avait conduit 6 millions de nos frères vers la mort.

61 ans après Auschwitz, un juif était tué en France parce qu'il était juif !

Les mêmes clichés et les mêmes caricatures ont transformé 20 jeunes en tortionnaires et en bourreaux.

Leur chef n'était pas un enfant du troisième Reich mais un jeune français d'origine africaine qui était nourri par les images et la propagande antisioniste que diffusent les ennemis d'Israël et par les clichés et les fantasmes antisemites qui circulent toujours 

Après une trop longue hésitation à nommer les choses, la qualification d'acte antisémite a été admise.

Pour nous, il ne pouvait y avoir de doute. 

Ilan était la première victime de l’antisémitisme  nouveau  habillé aux couleurs de l'antisionisme.

Ilan n'était plus le juif caricaturé par le vieil antisémitisme de l'extrême droite, encore bien vivant, mais aussi le juif sioniste haï et détesté par l'islamisme intégriste et son Djihad.

 

L'assassinat d'Ilan avait provoqué une émotion immense dans toute la population française, mais nous étions bien seuls à manifester dans les rues Paris.

Ceci aurait déjà dû nous inquiéter.

À tous les niveaux, chacun se disait qu'un tel cauchemar ne pouvait avoir lieu en France.

Tous promettaient comme au lendemain de la Shoah le " Plus jamais ça !"

Une fois de plus, le peuple juif, blessé, a voulu y  croire. Conscient que sa mémoire devait être vive et saignant en silence pour la perte d'un de ses enfants, le juif de France a continué à espérer qu'enfin le monde allait comprendre.

Mais dans les médias, l'image de l'État juif a continué à se dégrader par l'incessante déformation de la réalité du conflit israélo-palestinien.

Les images montrant le soldat israélien comme un bourreau ont été partout diffusées.

Les campagnes de boycott d'israel, le refus de condamner les attaques terroristes aux couteaux et la présentation des assassins comme des combattants participent de cette haine du juif.  

Dans nos banlieues, la théorie du complot pénètre les esprits.

Depuis 15 ans, les agressions antijuives se multiplient 

Les derniers chiffres concernant les actes racistes montrent qu’ aujourd’hui encore, L'antisémitisme reste malheureusement la première haine exprimée.

Nous ne pouvons ignorer que Moins de 7 ans après l'assassinat d'Ilan, d'autres enfants juifs ont été assassinés à bout touchant à Toulouse par un terroriste formé à l'école de la haine antisioniste. En janvier 2014, quatre juifs étaient assassinés à l'hyper cacher de la Porte de Vincennes 

En 2017 Sarah Halimi était assassiné et à ce jour la pleine responsabilité de son tortionnaire n’est toujours pas reconnu 

Le 23 mars 2018 Mireille Knoll était assassinée dans le 11 eme arrondissement de Paris 

 

Nous le savons aujourd'hui et le Ministre de l'intérieur, lui-même, l'a déclaré, d'autres ennemis de la République se trouvent sur le sol français, en gestation et prêts à frapper.

Ils sont formés et financés par les tyrans qui asservissent les peuples.

Les crimes islamistes n’ont cessé de se multiplier avec leurs lots d’horreurs 

Ces derniers jours le témoignage courageux de Didier Lemaire, professeur à Trappe et contraint d’être placé sous protection policière pour avoir « osé » avoir parlé de Samuel Paty et avoir défendu la liberté d’expression, nous en dit long sur la situation de certain territoires perdus de notre République 

 

A chaque commémoration, la communauté est présente. Elle rappelle sa fidélité à la République mais elle est  aussi en colère !

Une colère légitime. Celle qui dit et crie au monde que lorsque l'on touche un Juif, on fragilise l'humanité. Une colère qui déclare que ceux qui veulent détruire Israël cherchent à asservir le monde.

Une colère face au danger imminent iranien qui se joue des gesticulations jusqu’à ce jour stériles des Nations 

Une colère qui appelle au rassemblement contre toutes les barbaries.

Une colère saine. 

Une colère face aux attaques contre nos valeurs Républicaines 

Il y a 15 ans, Ilan était assassiné et depuis peu de choses ont changé. 

Je veux garder l'espoir mais un doute légitime obscurcit parfois mes pensées

Pour Ilan et pour toutes les victimes de la haine, j'espère et je reste vigilant

Aujourd’hui ne rien dire ou ne rien faire nous met tous en danger !

 

Ce vendredi 12 février à 11h sera organisé une cérémonie à la mémoire d’Ilan Halimi zal au jardin qui porte son nom au 54 rue Fecamp dans le 12 eme

Les impératifs sanitaires ne nous permettrons pas de nous retrouver en nombre mais je vous invite à passer dans ce jardin et d’y déposer des fleurs pour notre jeune frère  Ilan 

 

Gil Taïeb 

- Les opinions exprimées dans les billets de blog n'engagent que leurs auteurs -