Gil Taïeb

Vice Président du Crif

Blog du Crif - Pour Sarah

20 Décembre 2019 | 265 vue(s)
Catégorie(s) :
France

Par un enchaînement de hasards, notre bloggueuse Sophie, plus habituée aux sujets de cyber-sécurité et de contre-terrorisme, s'est retrouvée les mains dans la pâte (à pizza). Et ça lui a donné quelques idées plutôt gourmandes... Elle les partage avec vous à travers ces chroniques culinaires !

Bienvenue sur le blog La Chronique (pas tès casher) de Raphaëla ! Sur ce blog, Raphaëla vous propose ses billets d'humeur sur tout ce qui l'entoure, l'émeut, la touche, la fait rire et la révolte. Et elle a des choses à vous dire...

Pages

Actualité

À l’heure de la réconciliation Jérusalem-Ankara, retour sur l’histoire des Juifs de Turquie.

Patricia Sitruk est membre du Comité directeur du Crif

Les Occidentaux restent prudents quant à la désescalade russe.

Pages

Antisémitisme

En tant que lecteur de la newsletter du Crif, bénéficiez d'un tarif préférentiel ! La place à 15 euros au lieu de 20 euros. Réservations par téléphone : 01 43 27 88 61 avec le code CRIF           

Hier, je me suis exprimé sur la récente vague d'antisémitisme qui secoue la France. J'ai demandé à l'ensemble de la communauté nationale de faire front contre la haine antisémite. J'ai également rappelé l'importance pour la justice française d'appliquer des peines suffisamment lourdes pour être dissuasives.

Il est des livres, comme une sève puissante, comme un volcan en éruption, comme le monde à portée de la main, comme la vie, qui remue de l’intérieur, qui secoue de l’intérieur et qui donne majestueusement à donner. Il est des livres que l'on veut lire et que l'on doit lire absolument.

 

Par Marc Lévy, avocat de la LICRA dans le procès de Reynald Leykens et délégué du Crif en Israel

En 2017, Roger Pinto, sa femme et son fils ont été séquestrés, violentés et détroussés à leur domicile de Livry-Gargan (Seine-Saint-Denis), "une agression antisémite" condamnée par le Crif et le ministre de l'Intérieur. Une première ?

"The strength of a Nation always lies in the the way it looks at its History and and its ability to teach it to future generations".

 

"La force d’une Nation réside toujours dans le regard qu’elle sait porter sur son histoire et sa capacité à l’enseigner aux générations suivantes."

 

En juin 2017, quelques mois après l'assassinat de Sarah Halimi, Francis Kalifat, Président du Crif, publiait cette tribune en hommage à Sarah Halimi, devenue le triste symbole de l'antisémitisme qui tue. 

Sarah Halimi, une retraitée a été battue à mort à Paris, le 4 avril 2017 et son calvaire a duré plus d'une heure. Et, il s'agit bien d'un meurtre antisémite.

Thierry Noël-Guitelman est un journaliste, membre de l'association Hébraïca à Toulouse. Il a engagé, en 2004, des recherches familiales sur l'étoile jaune, sa tante Ida Seurat-Guitelman, ayant obtenu une exemption.

« Séparation du Crif et de l’Etat » : voici la dernière nouveauté de la « cause palestinienne ». Amalgamant à tout va Israël, sa politique, les juifs, et les institutions françaises, ces pantins ont appelé à un rassemblement samedi dernier, avec des slogans antisémites et anti républicains.

Malgré la mobilisation de personnalités politiques (Nathalie Kosciuzko-Morizet, Claude Goasguen et Anne Hidalgo), associatives (le Président du Crif Francis Kalifat a notamment écrit au Préfet et au Premier Ministre), et de nombreux internautes, la Préfecture de Paris a décidé d’autoriser ce rassemblement, sous haute protection policière.

Nous nous sommes rendus sur place.

 

 
"La culture est ce qui a fait de l'homme autre chose qu'un accident de l'univers", déclarait André Malraux. C'est pour toutes ses vertus que la culture est grande et qu'elle reste et doit rester un rempart contre l'obscurantisme, le racisme, l'antisémitisme et l'homophobie. De chaque création artistique doit jaillir une lumière. C'est à cela que doit aspirer chacun de ceux qui ont le bonheur de pouvoir créer ou d'interpréter une oeuvre. 

 

Pages

Opinion

 

"For the union makes us strong" : car l'union nous rend forts, Solidarity forever, Peter Seegers

Pages

En cette veille de Shabbat et de Hanoucca, j’aurais tant aimé n’avoir qu’à vous souhaiter le meilleur.

J’aurais tant aimé aborder cette fête des lumières et du miracle en évoquant notre Histoire millénaire, sa liturgie et cette ambiance unique qui nous réunit en famille autour de l’allumage des bougies de Hanoucca. 

Mais, ce 19 décembre 2019, une nouvelle est tombée et un couteau a été planté dans le cœur de chaque Juif de France.

Ce 19 décembre 2019, deux ans et demi après l’assassinat sauvage de Sarah Halimi ( zal ) au cri de Allah ou Akbar, la chambre d’instruction a conclu à la non responsabilité pénale du criminel. 

Ce 19 décembre, Sarah Halimi a été une seconde fois assassinée.

En 2019, l’agression et la mort par défenestration d’une femme juive peut trouver des circonstances atténuantes !

Cette annonce est non seulement un scandale et une honte pour notre pays mais elle est un signe envoyé à tous les antisémites qui aujourd’hui ou demain attaqueront ou tueront à nouveau des Juifs. 

Elle est un permis ou plutôt une méthode offerte à ces criminels.

La prise de stupéfiants est une circonstance aggravante en cas d’accident mais est à présent une circonstance atténuante lorsqu’on assassine une juive. 

Me Szpiner, a estimé qu’avec cette décision, la cour a créé une « jurisprudence Sarah Halimi ». « C'est-à-dire que toute personne qui sera atteinte d'une bouffée délirante parce qu'elle a consommé des substances illicites et dangereuses pour la santé se verra exonérée de sa responsabilité pénale ».

Tel est le message envoyé par cette décision rendue ce 19 décembre 2019. Une aberration ou plutôt une insulte à la raison et à la justice. Une insulte à tous ceux qui ont déclaré l’évidence du crime antisémite de Sarah Halimi. Une gifle à toute la communauté juive qui ne sait plus si elle peut continuer à faire confiance à la justice. Une insulte à tous les juifs qui depuis des années subissent l’antisémitisme. Un coup de plus dans les plaies encore saignantes de toutes les victimes de cette haine anti juive. 

En cette veille de Shabbat et de Hanoucca, nous aurons tous à l’esprit le visage de la pauvre Sarah et penserons à toute sa famille.

En cette veille de fête, j’implore le ciel afin que justice soit faite. 

En cette veille de fêtes, je me fais l’écho de tout un peuple qui crie, encore en silence, qu’il ne se laissera pas faire !

Gil Taïeb 

 

- Les opinions exprimées dans les billets de blog n'engagent que leurs auteurs -