Jean Pierre Allali

Membre du Bureau Exécutif du CRIF, Jean-Pierre Allali préside la Commission des Relations avec les Syndicats, les ONG et le Monde Associatif.

Lecture de Jean-Pierre Allali - Herzl, une histoire européenne, de Camille de Toledo et Alexander Pavlenko

03 October 2018 | 67 vue(s)
Catégorie(s) :
France

Franck Guillory, journaliste, auteur et réalisateur de documentaires s'est rendu à Auswithz en Avril dernier, il nous raconte son expérience et ses souvenirs dans un article publié sur son blog.

Compte-rendu d'un magnifique livre de Benjamin Stora qui raconte son enfance juive à Constantine.

 

Des centaines de tombes ont été profanées au cimetière juif de Sarre-Union (Bas-Rhin), dimanche 15 février 2015, a annoncé le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, dans un communiqué de presse

Neuf ans après l’assassinat d’Ilan Halimi, voici la « chronique d’une barbarie et de ses conséquences médiatiques, politiques et judiciaires »,  par Marc Knobel, historien, chercheur, directeur des Études du CRIF

 

Le Hors-série de L'Express numéro 28, "Regards sur l'Histoire" consacré aux Juifs de France a mis en émoi une partie de la communauté juive, François Heilbronn, professeur des universités associé à Sciences-Po Paris et Président des Amis français de l'université de Tel-Aviv lui a adressé deux lettres ouvertes publiées dans l'Arche.
 

 

 

Retour sur les événements qui sont intervenus en juillet 2014 et les manifestations propalestiniennes qui ont dégénéré.

Est-il pertinent de mettre en parallèle “antisémitisme” et “islamophobie”?
Non, cinq fois non:  Ni sémantiquement , ni historiquement,  ni sociologiquement, ni politiquement et encore moins juridiquement, ces deux termes et les deux concepts qu’ils sous-tendent, ne sont de même nature. Il serait non seulement faux, mais aussi dangereux pour tous, de les mettre en regard sur un même plan.

L'antisémitisme est comme une bête particulièrement enragée et puante. Il rôde, nous ne le savons que trop bien...

L'antisémitisme : les causes d'un Mal qui s'aggrave.

Ce dernier détaille ici les multiples racines de l’antisémitisme, qui a explosé en France à partir de l’année 2000 et la première « intifada ». Et qui s’est fortement aggravé tout au long de l’année dernière. Marc Knobel évoque notamment l’origine idéologique – soulignée et étudiée par le philosophe et chercheur Pierre-André Tagguief – d’un antisémitisme qui découle d’un antisionisme extrême, lui-même alimenté depuis longtemps par les tenants de l’islamisme radical. Extrême gauche et extrême droite française en passant par « Dieudonné and Co » sont aussi, historiquement et actuellement, parmi les premiers diffuseurs de la haine antisémite en France. Description et analyse en huit points.

"Dites-moi que ce furent des cauchemars, que le monde s'améliore de jour en jour, que des flammes de lumière jaillissent en chaque point du globe."

Article paru dans le HuffinghtonPost.fr

Pages

Herzl, une histoire européenne, de Camille de Toledo et Alexander Pavlenko*

Même dans ses rêves les plus fous, jamais le père du sionisme moderne, Theodor Herzl, n’aurait imaginé être le héros d’une bande dessinée. Herzl en BD !! Il fallait oser. Eh bien c’est désormais chose faite. Et quelle BD ! 350 pages. Du noir, du bistre et des bulles pour raconter cette étonnante « histoire européenne ».

Benyamin Zeev Tivadar Theodor Wolf Herzl que ses parents appelaient « Dori », est né le 2 mai 1860 à Pest, sur la rive gauche du Danube, qui, plus tard, on le sait, s’unira à Buda pour former Budapest, capitale de la Hongrie. Fils de Jakob Herzl, négociant en bois et de Jeannette Diamant, il se passionnera pour la destinée misérable du peuple juif et, considérant qu’il n’y a pas d’autre solution pour éradiquer son malheur que de reconstituer son Etat perdu il y a des millénaires, inventera en quelque sorte le sionisme et lancera, en 1897, à Bâle, le premier Congrès Sioniste.

Les auteurs ont choisi de raconter, parallèlement, l’odyssée d’Ilia Brodsky et de sa sœur, Olga, nés à Gomel dans la zone de résidence russe réservée aux Juifs de l’Empire, deux enfants qui vont fuir, en compagnie d’un adulte rencontré par hasard, Poïpy, leur terre natale, l’antisémitisme et les pogroms pour des cieux plus cléments. Ilia se passionnera pour la photographie et sa sœur pour le chant.

Au fil des très belles images, on découvre peu à peu Herzl, passionné d’opéra et de Wagner, l’affaire Dreyfus qui sera en somme le déclencheur des idées sionistes de Herzl (« La Palestine est notre patrie historique inoubliable. Son seul nom constituerait pour notre peuple un cri de ralliement d’une extraordinaire puissance »), la rencontre décisive avec Max Nordau, le mariage avec Julianna Naschauer, la naissance de ses enfants, Pauline et Hans, la publication de ses ouvrages, notamment « Altneuland » et « Der Judenstaat », les tentatives de rencontres avec le sultan, le soutien des Rothschild, les Congrès sionistes successifs, la proposition d’Etat juif en Afrique de l’Est, la mort prématurée de Herzl le 3 juillet 1904 près de Vienne. Il avait 44 ans.

Une contribution originale à l’histoire du peuple juif, du sionisme et de la création d’Israël.

A découvrir !       

Jean-Pierre Allali

 (*) Editions Denoël Graphic. Mars 2018. 352 pages. 25,90 €.

***

Pour aller plus loin :

Rencontre littéraire à la Maison de la Poésie le 17 octobre, à 21h

Avec Asaf Hanuka, Camille De Toledo et Denis Charbit 
Rencontre animée par Didier Pasamonik

Dans son roman graphique, Herzl (Denoël), illustré par Alexander Pavlenko, l’écrivain français Camille de Toledo mène son héros sur les traces de Theodor Herzl, le père du mouvement sioniste, dont le projet d’un État juif donnera naissance à Israël en 1948. 

70 ans plus tard, l’auteur de bande dessinée israélien Asaf Hanuka, croque son quotidien de père de famille angoissé dans la série KO à Tel-Aviv (Steinkis), mêlant humour grinçant et réalisme aigu. 

Regards croisés sur l’Israël d’hier et d’aujourd’hui, en compagnie de l’historien et politologue israélien Denis Charbit.

Inscriptions : ICI

À lire : 
Asaf Hanuka, KO à Tel-Aviv, trad. par Dominique Rotermund, Éditions Steinkis, 2016 ;
Camille de Toledo et Alexander Pavlenko, Herzl, Éditions Denoël, 2018.

Our social networks live

Your application has been taken into account.
Thank you for your interest.