Gil Taïeb

Vice Président du Crif

Blog du Crif - Haine sur Internet : il était grand temps d'agir

15 May 2020 | 135 vue(s)
Catégorie(s) :
France

Bienvenue sur le blog La Chronique (pas tès casher) de Raphaela ! Sur ce blog, Raphaela vous propose ses billets d'humeur sur tout ce qui l'entoure, l'émeut, la touche, la fait rire et la révolte. Et elle a des choses à vous dire...

Le 34ème Dîner du Crif a eu lieu mercredi 20 février 2019

Pages

Actualité

Le Crif souhaite un prompt rétablissement à Jean-Pierre Allali suite à son récent accident et espère le retrouver très vite en pleine forme.

Jeudi 6 septembre s'est tenue la cérémonie d'échange des vœux entre les responsables de la Communauté juive, la Maire de Paris Anne Hidalgo et la présidente du Conseil régional d'Ile de France Valérie Pécresse.

Jeudi 26 juillet, j'ai écrit au Ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian afin de lui faire part de mon étonnement face à l'absence de mention d’Israël dans les déclarations du Quai d'Orsay suite à l'évacuation de casques blancs syriens.

Mercredi 25 juillet, j'ai adressé des courriers aux Présidents respectifs de la Fédération Française des Échecs et de la Fédération Française de Judo. L'objectif : mener à bien le combat pour l'égalité et contre la discrimination de toute nature.

Fausses rumeurs, photos ou vidéos truquées… les fausses informations, ou fake news, inondent le net. La désinformation va parfois plus loin, prenant la forme de théories à l’apparence scientifique.

L'exposition CHAGALL, LISSITZKY, MALÉVITCH...L'AVANT-GARDE RUSSE À VITEBSK (1918-1922) est à découvrir juqu'au 16 juillet 2018 au Centre Pompidou.

Scoop : l’appel au boycott est illégal en France

 

Et vous, comment définiriez-vous l’humour juif ?

Pages

Antisémitisme

J'ai été interviewé, en anglais et en français, sur EJP, mardi 31 mai 2016.

Suite à mon élection à la Présidence du Crif, j'ai répondu aux questions de Paul Amar, sur tous les sujets de préoccupations des Juifs de France.

J'ai été interviewé par Marc-Olivier Fogiel et Eléanor Douet, sur RTL, lundi 30 mai 2016, à la suite de mon élection à la Présidence du Crif.

Prix Nobel de littérature en 2002, l'écrivain hongrois Imre Kertèsz est mort à Budapest le 31 mars 2016. Son dernier livre, "L'ultime auberge" a reçu, le 22 mai 2016, le Prix Spécial du Jury 2016 du Salon du Livre de la Licra-Paris

A l'occasion de l'assemblée générale du Crif réunie le 29 mai 2016, j'ai prononcé mon discours de candidature.

Jean Pierre Allali's picture
LECTURES
|
24 May 2016
Catégorie : France, Antisémitisme

Malka Marcovich et Jean-Marie Dubois publient un ouvrage original sur un thème peu exploré jusqu'ici:la contribution de la société des transports parisiens à l'organisation de la déportation des Juifs de France aux heures sombres de l'Occupation nazie

Lors du 9ème Salon du Livre de la Licra, deux écrivains ont reçu un prix

Là-bas, la crainte d'une menace russe est la principale raison qui exacerbe les passions identitaires.

 
Lors d’une allocution devant le Conseil de sécurité, Rafael Ramirez, représentant du Venezuela auprès des Nations-Unies, a lancé… « Qu’est-ce qu’Israël a l’intention de faire avec les Palestiniens ? Vont-ils disparaître ? Est-ce qu’Israël cherche à imposer une Solution finale sur les Palestiniens ? » 
 

Décryptage.

 

Deux historiens français l’ont fait et publient ce mois d’avril en collection Que Sais-je Les 100 mots de la Shoah.

"La Place de la République ne vous appartient pas".

Dimanche dernier, des militants du Collectif Anti Boycott se sont rendu face à une manifestation BDS.

Quel est donc ce mouvement qui s'est vu offrir une tribune hier au journal télévisé de France 2 ?

Lundi 11 janvier, à Marseille, un jeune turc de 15 ans attaquait à la machette un enseignant juif portant une kippa. Une affaire qui devait provoquer une grande émotion, et qui a inspiré à Jérôme Fenoglio, le directeur du journal « Le Monde », un éditorial remarquable. En voici un extrait : « Ce mal, il faut le considérer pour ce qu’il est : le produit des noces mortelles entre djihadisme et antisémitisme. Le terrorisme fondamentaliste (…) reprend tous les stéréotypes du vieil antisémitisme européen, accommodé à la sauce de l’heure, mélange de théories du complot importées du Moyen-Orient et transportées par Internet ».

A force de tenir des raisonnements primaires, ami de Gôôôôche, tu es devenu primaire

Pages

Jeudi 14 mai 2020, à l’Assemblée Nationale a été votée la Loi de lutte contre la haine sur Internet : dite loi Avia.

Depuis longtemps, tous s’accordaient à montrer du doigt les dangers d’un Internet non régulé.

Depuis des années, nous assistons impuissants à un déferlement de haine incontrôlée couvert par l’anonymat et l’irresponsabilité tant des auteurs que des diffuseurs.

Depuis des années, l’antisémitisme, le racisme, l’homophobie, le sexisme et d’autres horreurs sont diffusés et arrivent sur nos écrans en toute impunité. Il était grand temps d’agir.

Il y a deux ans, le président Emmanuel Macron, au dîner du Crif, me confiait ainsi qu’à Karim Amellal et à Laetitia Avia, la mission de préparer un projet de loi afin de lutter contre cette Haine gratuite sur Internet.

Après plusieurs mois de travail, des centaines de consultations auprès des experts juridiques et la rencontre avec le milieu associatif, notre rapport avait été remis au premier ministre Monsieur Édouard Philippe. La présentation à l’Assemblée nationale devait suivre. À l’époque, la quasi-totalité des députés déclaraient, avec conviction, le besoin essentiel d’une telle loi.

Mises à part quelques rares exceptions, nous n’avions aucun doute sur l’adhésion massive à ce projet tant attendu.

Mais, c’était sans compter sur la capacité de certains lobbys et les calculs politiciens de ceux qui, tout à coup, se sont retrouvés unis au nom de « la liberté d’expression ».

Lors du débat à l’assemblée, certains on trouvé cette loi liberticide, d’autres insuffisante et d’autres trop contraignante pour les diffuseurs et les Gafas. Évidemment les mettre face à leurs responsabilités et surtout avec le risque d’amendes importantes, a éveiller certaines hostilités.

Un front, composé de certains députés LR, des députés de la France insoumise, de certains députés de la LREM , de socialistes, des communistes et de tous les députés RN, s’est formé pour s’opposer à ce texte de loi qui évidemment pour diverses raisons dérangeait les uns et les autres.

Un front bien particulier auquel sont venues apporter leur soutien certaines associations d'intégristes de la liberté d’expression et même hier le triste et lamentable récidiviste antisémite M’bala M’bala.

Heureusement, malgré cette levée de boucliers disparates, plus guidée pour certains par de sombres calculs politiciens et pour d’autres par le désir de pouvoir poursuivre leur discours de haine, la loi a été votée.

Je suis heureux et fier de voir un outil de plus être mis à la disposition de ceux qui sont les victimes de la haine et auxquelles nous avons pensé. Ces victimes qui se trouvaient, elles, agressées, désarmées et sans bouclier pour se défendre. Souhaitons simplement que la justice agisse afin de ne plus laisser et permettre aux diffuseurs de haine de déverser leurs propos racistes, antisémites ou homophobes en toute impunité.

 

Gil Taïeb 

 

- Les opinions exprimées dans les billets de blog n'engagent que leurs auteurs - 

 

 

Your application has been taken into account.
Thank you for your interest.