#BlogDuCrif #Theatre - Je suis Dreyfus dans l’Affaire : la pièce engagée du Théâtre du Guichet Montparnasse

14 Février 2018 | 237 vue(s)
Catégorie(s) :
France

Mon discours prononcé au dîner du Crif Grenoble-Dauphiné, le 22 octobre 2017.

Mon discours à la cérémonie d'hommage aux Juifs engagés volontaires qui s'est tenue le 15 octobre 2017 au cimétière de Bagneux.

Dans ce courrier, j'ai félicité Audrey Azoulay pour son élection. J'ai également attiré son attention sur les positions récentes de l'Unesco sur Jérusalem et commente les relations passées de l'organisation avec le Crif.

Mardi 10 octobre 2017, j'ai été reçu par le Ministre de l'Europe et des Affaires étrangères pour un long tour d'horizon.

Portrait de Invité
#BlogDuCrif - Devoir de mémoire
|
20 Septembre 2017
Catégorie : France

Il y a 76 ans, le 15 décembre 1941, 69 hommes ont été fusillés au Fort du Mont Valérien à Suresnes, dans les Hauts de Seine par les autorités d’occupations allemandes. Ces hommes, français et étrangers, furent arrêtés par les forces de polices françaises de la Préfecture de police du département de la Seine (à l’époque).

Je vais vous raconter l’histoire de Moritz Singer, mon oncle, le frère de ma mère, un de ces fusillés.

En 2017, Roger Pinto, sa femme et son fils ont été séquestrés, violentés et détroussés à leur domicile de Livry-Gargan (Seine-Saint-Denis), "une agression antisémite" condamnée par le Crif et le ministre de l'Intérieur. Une première ?

"Je m’en vais vous mander la chose la plus étonnante, la plus surprenante, la plus merveilleuse, la plus miraculeuse, la plus triomphante, la plus étourdissante, la plus inouïe…"
 

 

Pages

Actualité

Des 27 avril au 10 juin 2016, se tiendront les journées nationales des Mémoires de la traite de l’esclavage et de l’abolition.  Souvenons-nous.

Nouvelle erreur de casting - Au lendemain de l'émission Dialogues Citoyens, retour sur Marwen Belkaid, un invité pas comme les autres.

Seuls, nous ne pouvons rien. Tous unis nous pouvons tout.

Seuls, nous ne pouvons rien. Tous unis nous pouvons tout.

Réaction à la célébration du 20ème anniversaire de la mort de François Mitterand

Réaction à la célébration du 20ème anniversaire de la mort de François Mitterand

A quelques jour de notre Convention Nationale j'ai répondu aux questions de Sara Mesnel pour L'Arche 

A quelques jour de notre Convention Nationale j'ai répondu aux questions de Sara Mesnel pour L'Arche 

Comment les réseaux sociaux sont passés de l'effroi à la solidarité sans précédent avec les telavivim

Comment les réseaux sociaux sont passés de l'effroi à la solidarité sans précédent avec les telavivim

Portrait de Marc Knobel
Les femmes, Daech et le Djihad
|
19 Novembre 2015
Catégorie : Actualité

« Une femme retranchée dans l’appartement, qui a activé son gilet explosif au début de l’assaut, est morte »

Vendredi soir en l'espace de moins d'une heure, la France a connu le plus grave attentat jamais perpétré sur son territoire. En l’espace d’une trentaine de minutes, des terroristes ont attaqué la capitale à 7 endroits avec une minutie et une détermination macabres. 129 morts, 350 blessés dont 100 dans un état très grave. Les chiffres donnent le tournis. Moins de 48 heures après cette nuit d’horreur, n’en déplaise à certains, il est juste le temps de pleurer.

Portrait de Marc Knobel
Des visages sur nos morts
|
14 Novembre 2015
Catégorie : Actualité

Les réseaux sociaux se sont mobilisés pour retrouver les personnes portées disparues, ceux dont nous n’avions pas de nouvelles. Les Amis, les familles, les anonymes partagent descriptions, photos et espoir.

Portrait de Virginie Guedj-Bellaïche
#JeNaiPasPeur
|
14 Octobre 2015
Catégorie : Actualité

8H30. Au moment où les employés de la mairie qui font la circulation rangent leurs gilets jaunes, dans les classes, les écoliers ouvrent livres et cahiers. Alors que les hommes sortent de l’office du matin, croisant ceux qui distribuent l’édition du jour du quotidien Israël Hayom, les lycéens patientent à l’arrêt de bus, smartphone en main. Si le rideau de fer des boutiques est encore fermé pour une demi-heure, le cafetier lui prépare déjà son 17e café afour. Voilà à quoi ressemble la vie matinale à Raanana, petite ville près de Tel-Aviv. Et puis hier, mardi, tout a basculé.

Il est temps d'affirmer haut et fort que les islamistes veulent tuer des juifs !

Pages

En tant que lecteur de la newsletter du Crif, bénéficiez d'un tarif préférentiel ! La place à 15 euros au lieu de 20 euros. Réservations par téléphone : 01 43 27 88 61 avec le code CRIF           

Depuis quelques semaines, le Théâtre du Guichet Montparnasse propose une pièce engagée sur l’une des erreurs judiciaires les plus importantes de notre Histoire : l’Affaire Dreyfus.

Loin des pièces chronologiques sur le sujet, qui se bornent aux détails historiques de l’Affaire, la pièce de Nathalie Ganem offre un angle inédit. En effet, la metteur en scène prend le parti de parler de Dreyfus, dans l’Affaire. Pas uniquement des méandres de la justice de l’époque et de l’emballement médiatique provoqué par l’Affaire, mais bien de l’histoire d’un homme, Alfred Dreyfus.

Le 15 octobre 1894, Alfred Dreyfus, officier de l’Etat-major français, est arrêté et accusé de trahison au profit de l’Allemagne. Commence alors pour Alfred Dreyfus et Lucie, son épouse, un combat sans faille et sans limite pour la justice, l’honneur et la liberté.

Nathalie Ganem expose sans fausse pudeur les élans tantôt chargés d’espoir, tantôt teintés d’une détresse que chaque amoureux pourra comprendre, la relation de deux personnages embarqués malgré eux dans la plus grande Affaire de cette fin de siècle.

Alors en exil sur l’Île du Diable, Alfred Dreyfus entretient une correspondance avec son épouse. Lucie Dreyfus, interprétée sur scène par Sarah Denys qui parvient à témoigner de toute la foi qu’une femme peut avoir en son mari, montre une détermination sans limite pour rétablir l’honneur de son époux.

Alfred Dreyfus survit, dans la mélancolie et la peine, sans nouvelle régulière ni des siens ni de l’avancée de l’Affaire. Grâce à un dévouement total dans son pays, que Thierry Simon incarne fièrement à l’occasion de plusieurs incursions sur l’avant-scène, Alfred Dreyfus tient bon et l’Histoire lui donnera raison.

Je suis Dreyfus dans l’Affaire est avant tout une pièce qui parle d’un homme et de son combat pour le rétablissement de la justice. Les échos de la pièce aux récentes affaires judiciaires liées à l’antisémitisme sonnent justes et lui donnent un caractère profondément engagé.

Chacun peut - et doit – se sentir interpellé par cette pièce et les valeurs qu’elle défend. Alfred et Lucie Dreyfus, au-delà de s’être élevés contre l’injustice, se sont élevés contre l’antisémitisme et la xénophobie. Pour cela, nous reconnaissons en eux des héros, qui se sont battus pour la liberté des Hommes.

Le spectacle a reçu le label « Recommandé par la LICRA ». Il est également vivement recommandé par le Crif. La pièce conviendra à tous et paraît particulièrement adaptée aux collégiens afin de compléter leur apprentissage sur le sujet.

 

En tant que lecteur de la newsletter du Crif, bénéficiez d'un tarif préférentiel ! La place à 15 euros au lieu de 20 euros

Réservations par téléphone : 01 43 27 88 61 avec le code CRIF             

Je suis Dreyfus dans l'Affaire

Théâtre du Guichet Montparnasse, jusqu'au 15 avril 2018, samedi 22h et dimanche 18h

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.