Jean Pierre Allali

Membre du Bureau Exécutif du CRIF, Jean-Pierre Allali préside la Commission des Relations avec les Syndicats, les ONG et le Monde Associatif.

"Dilections polétiques" Essai politico-poétique Par Yaïr Biran

19 Janvier 2017 | 34 vue(s)
Catégorie(s) :
Actualité

"On s'est dit au-revoir. C'était un au-revoir mais qu'y avait-il derrière cet au-revoir ?"

Dans leur numéro de janvier, le magazine Youpi, destiné aux enfants de 5 à 8 ans, a clairement laissé entendre à ses jeunes lecteurs qu' "Israel n'était pas un vrai pays".

"Je m’en vais vous mander la chose la plus étonnante, la plus surprenante, la plus merveilleuse, la plus miraculeuse, la plus triomphante, la plus étourdissante, la plus inouïe…"
 

 

En juin 2017, quelques mois après l'assassinat de Sarah Halimi, Francis Kalifat, Président du Crif, publiait cette tribune en hommage à Sarah Halimi, devenue le triste symbole de l'antisémitisme qui tue. 

Sarah Halimi, une retraitée a été battue à mort à Paris, le 4 avril 2017 et son calvaire a duré plus d'une heure. Et, il s'agit bien d'un meurtre antisémite.

Thierry Noël-Guitelman est un journaliste, membre de l'association Hébraïca à Toulouse. Il a engagé, en 2004, des recherches familiales sur l'étoile jaune, sa tante Ida Seurat-Guitelman, ayant obtenu une exemption.

Portrait de Gil Taïeb
Nous sommes debout
|
03 Avril 2017
Catégorie : France, Actualité, Opinion

Samedi 1er avril place du Châtelet se sont réunies une centaine de membres du Collectif Boycott Israël

Francis Kalifat, the Crif President gave a speech at the annual Crif's dinner 2017. 

Le judaïsme indien est assez méconnu en France. Pourtant, il est d'une implantation millénaire. Il y avait environ 35 000 Juifs aux Indes lors de la création de l'État d'Israël

Johnny est malade. Oui, le grand Johnny. Lundi, la fille de Johnny Hallyday avait annoncé que son père souffrait d'un cancer avant de crier au piratage de son compte. Ce mercredi soir, c'est finalement le chanteur lui-même qui prend soin d'envoyer un mot sur Twitter pour rassurer ces fans. Si on lui a dépisté « des cellules cancéreuses » pour lesquelles il est « traité », il assure être confiant sur son suivi. "Mes jours ne sont pas aujourd'hui en danger, rappelle L’Express du 9 mars.

Cela paraîtra peut-être étrange à certains de mes lecteurs, mais j’aime Johnny, j’aime son timbre de voix, j’aime aussi certaines de ces chansons, je suis presque, presque un fan.

Pages

Recension de lecture 

Le livre que nous propose Yaï Biran appartient indubitablement à la catégorie des « mélanges ». Avec habileté, l’auteur passe d’un sujet à un autre, changeant brusquement, quand il le juge utile, de thème comme de style. Après une petite pique sur la poésie qu’il déclare ne pas connaître et qui, sans revenir, « se retire comme la mer se retire », et une évocation du soleil, « tout ce qu’il y a de majestueux en notre Monde », il se lance dans étude très fouillée et très intéressante sur le kibboutz, « qui a tellement étonné le monde, a suscité l’admiration et aussi provoqué des critiques et des attaques virulentes . »

Après des réflexions sur la vie d’artiste, place à la philosophie avec « Être juif aujourd’hui », « Être juif et moche », « Écrire en langue française et vivre en Israël » puis à la poésie avec une série de textes.

Un très intéressant développement est consacré aux langues juives, un autre au désert. Et, au moment où on l’attend le moins, une pièce de théâtre, drame en un acte avec mime intitulé « Mahomet ». Un nouvel ensemble de poésies clôt cet ensemble original parfois déconcertant. Á découvrir !

 

Jean-Pierre Allali

 

(*) Éditions  Joseph Ouaknine. 2016. 144 pages. 17 €

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.