Jean Pierre Allali

Membre du Bureau Exécutif du CRIF, Jean-Pierre Allali préside la Commission des Relations avec les Syndicats, les ONG et le Monde Associatif.

Lectures de Jean Pierre Allali - Israël et ses conflits. Des querelles et des rêves, de Philippe Velilla

14 Novembre 2018 | 69 vue(s)
Catégorie(s) :
France

Je fais suite aux propos de Jean Luc Melenchon travestissant l'Histoire de France.

Aux côtés de Bruno Valentin, prêtre du diocèse de Versailles et Ahmet Ogras, vice-président du CFCM sur le plateau de BFM TV, j'ai réaffirmé mon sentiment d'horreur face à cet acte barbare qui s'est passé ce matin.

 

Dans quel monde vivons-nous et de quelle inhumanité est faite le monde ?

Retour sur le déchaînement de haines antisémites qui s’est produit l’été 2014, en France.

Ce sont toutes les plumes que l'on veut briser...

Une compilation exhaustive, à ce jour, des articles et des interviews que j'ai données à la presse française et internationale.

I was interviewed in English and French, on EJP , Tuesday, May 31, 2016.

J'ai été interviewé, en anglais et en français, sur EJP, mardi 31 mai 2016.

Suite à mon élection à la Présidence du Crif, j'ai répondu aux questions de Paul Amar, sur tous les sujets de préoccupations des Juifs de France.

J'ai été interviewé par Marc-Olivier Fogiel et Eléanor Douet, sur RTL, lundi 30 mai 2016, à la suite de mon élection à la Présidence du Crif.

A l'occasion de l'assemblée générale du Crif réunie le 29 mai 2016, j'ai prononcé mon discours de candidature.

Portrait de Jean Pierre Allali
LES STADES ET LE DATA
|
25 Mai 2016
Catégorie : France

Marc Perelman, auteur d'un livre percutant sur le passé trouble du célèbre architecte Le Corbusier, est aussi un spécialiste des excès du monde du football et, en général, des stades. Dans un petit ouvrage bien documenté, il se penche sur l'influence des "data" sur le public.

 

 

Portrait de Jean Pierre Allali
LECTURES
|
24 Mai 2016
Catégorie : France, Antisémitisme

Malka Marcovich et Jean-Marie Dubois publient un ouvrage original sur un thème peu exploré jusqu'ici:la contribution de la société des transports parisiens à l'organisation de la déportation des Juifs de France aux heures sombres de l'Occupation nazie

Lors du 9ème Salon du Livre de la Licra, deux écrivains ont reçu un prix

La cérémonie se déroulera demain mardi 19 avril à 17h30 au Mémorial de la Shoah à Paris en présence des ambassadeurs de Pologne et d’Israël.

Pages

Israël et ses conflits. Des querelles et des rêves, de Philippe Velilla*

Cet ouvrage se veut un examen critique de la société israélienne. Et, pour ce qui est de la critique, l’objectif est largement atteint. S’il n’oublie pas de signaler certaines réussites de l’Etat d’Israël, l’auteur a une tendance à mettre en avant les aspects négatifs de l’Etat juif. Dès l’introduction, le ton est donné : « Israël est tout à la fois le paradis de la haute technologie et un champion du monde des inégalités ». Pour Philippe Velilla, « la société israélienne n’a guère de cohésion, sauf dans l’adversité ». Israël, selon sa description, est un Etat communautariste. Les Arabes, malgré quelques progrès, sont discriminés, les Ashkénazes sont opposés aux Séfarades. Et les hommes en noir, entendez les religieux, veulent tout régenter. Les Ethiopiens vivent entre racisme et marginalité sociale. Quant aux Russes, ils ont, eux, bien réussi et sont parfaitement intégrés.

Rappelant que, selon un dicton populaire, « Haïfa travaille, Jérusalem prie et Tel Aviv danse », l’auteur distingue trois Israël. Le premier Israël, c’est « Tel-à-Vivre », le second, la périphérie, les villes de développement et les quartiers pauvres des grandes villes. Le troisième Israël, enfin, c’est le royaume de Judée-Samarie, les « colons à kippa tricotée ».

L’auteur analyse les tenants et les aboutissants du conflit israélo-palestinien et les options qui s’offrent pour l’avenir : deux Etats ou un seul. Le problème de cet ouvrage est que l’actualité va vite. Depuis sa parution, le transfert de l’ambassade des Etats-Unis à Jérusalem a changé la donne, l’attitude du président Trump à l’égard des Palestiniens et de l’UNRWA ont modifié la situation en faveur d’Israël.

Cela dit, pour l’auteur, ce qui distingue la classe politique, c’est la vénération du statu quo, érigé en nouvelle religion du pays : « Cette nouvelle religion a un Grand prêtre : Binyamin Netanyahou ». Et, en conclusion : « Avec un peu de chance, et s’il parvient à échapper à des poursuites judiciaires, Binyamin Netanyahou …pourrait battre le record de longévité à la tête du gouvernement de son lointain prédécesseur, David Ben Gourion… »

Une contribution partisane mais intéressante au débat sur l’avenir d’Israël et du Proche-Orient.

Jean-Pierre Allali

(*) Editions Le Bord de l’Eau. Septembre 2017. 184 pages. 17 €

 

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.