Jean Pierre Allali

Membre du Bureau Exécutif du CRIF, Jean-Pierre Allali préside la Commission des Relations avec les Syndicats, les ONG et le Monde Associatif.

Lectures de Jean-Pierre Allali - Comment on a laissé l’islamisme pénétrer l’école, par Jean-Pierre Obin

24 Février 2021 | 153 vue(s)
Catégorie(s) :
France
Portrait de Gil Taïeb
Nous sommes debout
|
03 Avril 2017
Catégorie : France, Actualité, Opinion

Samedi 1er avril place du Châtelet se sont réunies une centaine de membres du Collectif Boycott Israël

Francis Kalifat, the Crif President gave a speech at the annual Crif's dinner 2017. 

Né à Tunis en 1920, Albert Memmi, s’il a été considéré, à travers certains de ses romans, comme le chantre du judaïsme tunisien, demeure surtout, le théoricien du colonialisme

C’est l’histoire d’un mariage mixte raté. Un mariage entre une Juive et un Musulman, Julie et Sam. 

"Le terrorisme et l'antisémitisme ont marqué cette année passée"

Je me suis exprimé sur les enjeux de l'élection présidentielle pour la communauté juive française.

Portrait de Stéphanie Dassa
Hommage à Claude Hampel
|
14 Novembre 2016
Catégorie : France

« Il y eut un soir et il y eut un matin » Genèse1 : 5

Comme chaque année, l'association ASI/Keren Or que je préside, distribue des lunettes de vue en Israël aux plus démunis. Cette année l'opération s'est déroulée dans la ville de LOD.

En 2005, le fait religieux envahissait peu à peu et dans la confrontation, les cours de récréation. L’agitation religieuse commençait à provoquer des dégâts dont nous payons le prix lourd aujourd’hui.

FOR JERUSALEM NO VOICE MUST MISS
FOR JERUSALEM NONE OF US CAN REMAIN SILENT

POUR JERUSALEM PAS UNE VOIX NE DOIT MANQUER
POUR JERUSALEM AUCUN D’ENTRE NOUS NE PEUT SE TAIRE
 

 

Pages

Actualité
Portrait de Marc Knobel
Les femmes, Daech et le Djihad
|
19 Novembre 2015
Catégorie : Actualité

« Une femme retranchée dans l’appartement, qui a activé son gilet explosif au début de l’assaut, est morte »

Vendredi soir en l'espace de moins d'une heure, la France a connu le plus grave attentat jamais perpétré sur son territoire. En l’espace d’une trentaine de minutes, des terroristes ont attaqué la capitale à 7 endroits avec une minutie et une détermination macabres. 129 morts, 350 blessés dont 100 dans un état très grave. Les chiffres donnent le tournis. Moins de 48 heures après cette nuit d’horreur, n’en déplaise à certains, il est juste le temps de pleurer.

Portrait de Marc Knobel
Des visages sur nos morts
|
14 Novembre 2015
Catégorie : Actualité

Les réseaux sociaux se sont mobilisés pour retrouver les personnes portées disparues, ceux dont nous n’avions pas de nouvelles. Les Amis, les familles, les anonymes partagent descriptions, photos et espoir.

Portrait de Virginie Guedj-Bellaïche
#JeNaiPasPeur
|
14 Octobre 2015
Catégorie : Actualité

8H30. Au moment où les employés de la mairie qui font la circulation rangent leurs gilets jaunes, dans les classes, les écoliers ouvrent livres et cahiers. Alors que les hommes sortent de l’office du matin, croisant ceux qui distribuent l’édition du jour du quotidien Israël Hayom, les lycéens patientent à l’arrêt de bus, smartphone en main. Si le rideau de fer des boutiques est encore fermé pour une demi-heure, le cafetier lui prépare déjà son 17e café afour. Voilà à quoi ressemble la vie matinale à Raanana, petite ville près de Tel-Aviv. Et puis hier, mardi, tout a basculé.

Il est temps d'affirmer haut et fort que les islamistes veulent tuer des juifs !

Réaction suite à la nomination de l'Arabie Saoudite au Conseil des Droits de L'Homme.

L'Europe doit se mobilier pour le sort des réfugiés

Portrait de Olivier Rafowicz
Tel Aviv sur Seine
|
12 Août 2015
Catégorie : Actualité

La ville blanche sera à l'honneur demain sur les berges de Paris Plage

Un bébé palestinien a été brûlé vif et ses parents ont été grièvement blessés vendredi lorsque des extremistes israéliens ont mis le feu à leur maison en Cisjordanie.
Un acte abominable , Israel doit prendre toutes les mesures nécessaires afin d'éliminer le terrorisme juif.
 

Iran's Ayatollahs were behind the bloody attack that hit the Jewish community center in Buenos Aires in 1994 that killed 84 and injured 230.

Portrait de Invité
Droit de réponse
|
19 Juin 2015
Catégorie : Actualité

Hier Joel Amar nous a fait part de son analyse de la tribune d'A.B Yehoshua publiée dans Libération le 17 Juin dernier " Du bon usage du Boycott d'Israel".

Aujourd'hui, nous publions le " Droit de réponse " d' Alain Rozenkier, Président de " La Paix Maintenant"

Joel Amar analyse la tribune de l'écrivain A.B Yehoshua publiée hier dans Libération : " Du bon usage du Boycott d'Israel" 
Paru sur mediapicking.com

Viralité des messages, impunité des auteurs, Marc Knobel a choisi de faire le constat de la haine sur internet et de la responsabilité des réseaux sociaux.

Portrait de Invité
Retour sur les lieux du Crime
|
29 Avril 2015
Catégorie : Actualité

« Ne pas témoigner serait trahir», Pierre Laurent, journaliste, a participé à la commémoration du soulèvement du ghetto de Varsovie le 19 avril dernier. Article publié dans l'Est Républicain.

 

"Ce qui m'effraie, ce n'est pas l'oppression des méchants, c'est l'indifférence des bons" (Martin Luther King)

Tribune de marc Knobel publié dans le Huffinghton Post 

Pages

Comment on a laissé l’islamisme pénétrer l’école, par Jean-Pierre Obin (*)

 

Jean-Pierre Obin, c’est un lanceur d’alerte. Un canari dans la mine ! Avec cette différence de taille : dans les profondeurs de la terre, les mineurs, avertis par le volatile, tiennent compte du signal d’alarme et se protègent. Obin, lui, tire la sonnette depuis des années. Mais il n’est pas entendu. Ou si peu !

Inspecteur général de l’Éducation nationale, l’auteur a sillonné la France pendant des années à la rencontre des élèves et des enseignants. Cela l’a conduit à déposer, en juin 2004, un fameux rapport. À l’époque, François Fillon venait de succéder à Luc Ferry, rue de Grenelle. « Les rapports de l’inspection générale sont en principe publiés ». Mais le nouveau ministre, par trois fois, refuse cette publication.  « D’abord, parce que la rentrée de septembre 2004 est celle de l’application de la loi sur le voile : le ministre a peur de la contestation massive que les défenseurs du voile lui prédisent…et qui, finalement, n’aura pas lieu. Plus tard, parce que les ravisseurs des trois journalistes français enlevés à Bagdad-Florence Aubenas, Christian Chesnot et Georges Malbrunot-exigent l’abrogation de cette même loi : la consigne générale est alors de faire profil bas sur l’islamisme. Enfin, après leur libération en décembre, on nous objecte que le ministre prépare une loi de programmation et que tout autre sujet est malvenu car pouvant parasiter sa communication ». « Le rapport fut donc enterré sans cérémonie ».

Le credo de J.P. Obin, dès lors, est sans ambages : « J’ai écrit ce livre pour briser le silence qui règne sur la montée de l’islamisme, sur ses ravages parmi les jeunes et sur les dégâts qu’il provoque dans notre école publique. Pendant longtemps, le silence a été la seule réaction : la célèbre formule « Surtout pas de vagues ! » a permis pendant vingt ans de mener une confortable politique de l’autruche. J’ai écrit ce livre parce que je suis attaché à la laïcité : ce principe républicain nous protège et protège nos libertés…J’ai écrit ce livre parce que le temps presse et qu’il y a maintenant urgence à agir »

Jean-Pierre Obin sait de quoi il parle. Son livre remarquable abonde d’exemples édifiants. Voici, en 1996, Jean-Paul Chiche, principal du collège Longchambon de Lyon, qui n’y va pas par quatre chemins : « Monsieur l’inspecteur général, je dois vous dire que mes deux derniers élèves juifs ont quitté mon établissement cette semaine ». Voici encore, dans un lycée professionnel de Seine-Saint-Denis, la jeune Nora, 17 ans, qui, tous les matins, arrive voilée et conserve sa tenue islamique rigoureuse, une longue robe noire, son « djilbeb » et qui veut effectuer son stage de formation dans une « entreprise musulmane ». Dans ce collège d’une petite cité rurale du Val-de-Seine, Samia déclare à qui veut l’entendre, qu’elle s’apprête à rejoindre Daech en Syrie. Et, dans cette petite ville des Hauts de France, c’est Ahmet, de nationalité turque, élève du lycée professionnel, qui a posté plusieurs photos le montrant tantôt armé d’un pistolet, tantôt d’un fusil à pompe, tantôt d’une kalachnikov. Et ce ne sont là que quelques exemples. 

Dans l’enseignement secondaire, comme dans le primaire, la mixité est contestée, la nourriture est devenue une pomme de discorde, l’obscurantisme s’est lancé à l’assaut des programmes.

« Pendant trop longtemps le déni du danger de l’islamisme a dominé notre pays, en particulier dans l’école ».

Un véritable cri d’alarme. Il faut, c’est impératif, nous dit l’auteur, agir vite et avec fermeté.

Impressionnant !

 

Jean-Pierre Allali

(*) Éditions Hermann. Octobre 2020. 168 pages. 18 €.

 

Sur le même sujet : 

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.