Les chroniques culinaires - La loubia : quand l’hiver a du bon

05 Février 2021 | 478 vue(s)
Catégorie(s) :
France

Le 33ème Dîner du Crif a eu lieu mercredi 7 mars 2018.

Jean-Pierre Allali partage avec vous ses appréciations littéraires au fil de ses lectures. Aujourd'hui, il nous parle du livre de Techouva, de Frédéric Lauze.

Au théâtre de l'Atelier, Le livre de ma mère réveille les souvenirs et sublime la relation la plus sincère qui est donnée à l'homme de connaître.

Vendredi 23 février, j'ai rencontré Tomasz Młynarski, Ambassadeur de Pologne en France.

Jean-Pierre Allali partage avec vous ses appréciations littéraires au fil de ses lectures. Aujourd'hui, il nous parle du livre de Dina Porat, Le Juif qui savait Wilno-Jérusalem : la figure légendaire d’Abba Kovner, 1918-1987.

La première djihadiste française capturée à Mossoul par les forces irakiennes en juillet 2017, Mélina Boughedir, a été condamnée, lundi 19 février, à sept mois de prison pour l’entrée illégale en Irak. La cour pénale de Bagdad a ordonné la remise en liberté et l’expulsion en France de la jeune femme de 27 ans, sa peine étant couverte par sa détention préventive, rapporte Le Monde du 19 février. Qui sont ces femmes désintégrées, déstructurées et aveuglées par la propagande développée par les djihadistes et qui ont été des proies faciles. C'est ainsi qu'elles se sont déshumanisées et ont participé à cette orgie barbare et moyenâgeuse qu’est le djihadisme.

En tant que lecteur de la newsletter du Crif, bénéficiez d'un tarif préférentiel ! La place à 15 euros au lieu de 20 euros. Réservations par téléphone : 01 43 27 88 61 avec le code CRIF           

Le 4 février 2018, le Crif et les Amis du Crif ont organisé un voyage de mémoire dans les camps d’Auschwitz-Birkenau. Près de 200 personnes ont participé à cette journée exceptionnelle, qui a marqué les mémoires de chacun. Une délégation d’élus et de personnalités publiques m'a également accompagné. Nous avons aussi eu l'honneur d'être accompagnés par Ginette Kolinka, réscapée d'Auschwitz.

En fin de journée, nous avons tenu une courte cérémonie d'hommages ponctuée de plusieurs discours et de prières animées par le Rabbin Moché Lewin. En conclusion de cette intense journée, le Shofar a resonné au milieu du silence etourdissant de l'immense complexe de Birkenau.

Depuis quelques semaines, le texte épistolaire de Sholem Aleichem a investi la petite – mais non moins prestigieuse – scène du Théâtre de la Huchette, à Paris.

Hier, je me suis exprimé sur la récente vague d'antisémitisme qui secoue la France. J'ai demandé à l'ensemble de la communauté nationale de faire front contre la haine antisémite. J'ai également rappelé l'importance pour la justice française d'appliquer des peines suffisamment lourdes pour être dissuasives.

Pages

Actualité

Et vous, comment définiriez-vous l’humour juif ?

Pages

Opinion

Jean-Pierre Allali partage avec vous ses appréciations littéraires au fil de ses lectures. Aujourd'hui, il nous parle du livre de Techouva, de Frédéric Lauze.

Jean-Pierre Allali partage avec vous ses appréciations littéraires au fil de ses lectures. Aujourd'hui, il nous parle du livre de Dina Porat, Le Juif qui savait Wilno-Jérusalem : la figure légendaire d’Abba Kovner, 1918-1987.

"On s'est dit au-revoir. C'était un au-revoir mais qu'y avait-il derrière cet au-revoir ?"

En 2017, Roger Pinto, sa femme et son fils ont été séquestrés, violentés et détroussés à leur domicile de Livry-Gargan (Seine-Saint-Denis), "une agression antisémite" condamnée par le Crif et le ministre de l'Intérieur. Une première ?

Pages

En hiver, il y a certains plats qui ne trompent pas. Ceux qu’on aime déguster au coin du feu, à la table de Chabbat ou bien entre amis. 

Ceux qui réchauffent le cœur autant que le corps : ces plats de la cuisine séfarade qu’on aime tant, ceux d'Algérie si envoûtants. 

 

Aujourd’hui, laissez-moi vous compter la loubia d’Oran et d’Alger, celle de mon arrière-grand-mère, de ma grand-mère et de ma mère (ça fait du monde !).

Trois générations, si ce n’est plus, qui ont régalé les palais de toute une famille. Ce plat a l’allure de ragoût, qui n'a pas toujours l'air appétissant, est en vérité une véritable ode à la gastronomie. 

Composée de plate côte et de jarret de bœuf, accompagnée de fameux haricots blancs, d’un peu d’huile, de paprika, d’ail et de cumin, la loubia ne se décrit pas, elle se déguste. 

Cuite en cocotte presque 50 minutes, elle aime se faire désirer. Certains la mangeront avec de la graine de couscous, les puristes, eux, feront sans. 

La loubia est une invitation à la gourmandise, une véritable plongée dans l’histoire des juifs du Maghreb. 

 

Recette : 

1. Mettre dans une cocotte minute l’huile, l’oignon coupé en lamelles, la tête d’ail rincée, la viande, les haricots, la branche de cèleri rincée et coupée, le paprika, le sel et le poivre.

2. Couvrir la viande d’eau, fermer la cocotte et la mettre à grand feu.

3. Dès que la cocotte siffle, baisser le feu.

4. Laisser cuire 40 min environ puis ouvrir la cocotte et vérifier la cuisson de la viande.

5. Vérifier s’il manque un peu d’eau, et laisser la cocotte à grand feu 10 min sans le couvercle pour que la loubia réduise un peu et que les haricots lâchent leurs amidons ; le jus sera plus onctueux.

6. Pour ceux qui ne sont pas contre un peu de piment, ajouter du paprika fort et saupoudrer de cumin au moment de servir.

 

Bon appétit !

Mon image