Gil Taïeb

Vice Président du Crif

Blog du Crif - À la mémoire des 14 victimes israéliennes du terrorisme islamiste

11 Avril 2022 | 99 vue(s)
Catégorie(s) :
France

Pages

Actualité

À l’heure de la réconciliation Jérusalem-Ankara, retour sur l’histoire des Juifs de Turquie.

Patricia Sitruk est membre du Comité directeur du Crif

Les Occidentaux restent prudents quant à la désescalade russe.

Pages

Antisémitisme

En tant que lecteur de la newsletter du Crif, bénéficiez d'un tarif préférentiel ! La place à 15 euros au lieu de 20 euros. Réservations par téléphone : 01 43 27 88 61 avec le code CRIF           

Hier, je me suis exprimé sur la récente vague d'antisémitisme qui secoue la France. J'ai demandé à l'ensemble de la communauté nationale de faire front contre la haine antisémite. J'ai également rappelé l'importance pour la justice française d'appliquer des peines suffisamment lourdes pour être dissuasives.

Pages

Israël

Par un enchaînement de hasards, notre bloggueuse Sophie, plus habituée aux sujets de cyber-sécurité et de contre-terrorisme, s'est retrouvée les mains dans la pâte (à pizza). Et ça lui a donné quelques idées plutôt gourmandes... Elle les partage avec vous cet été à travers ces chroniques culinaires !

Pages

Opinion

 

"For the union makes us strong" : car l'union nous rend forts, Solidarity forever, Peter Seegers

Pages

En cette veille de Pessah, je veux avant tout rappeler la mémoire des 14 victimes israéliennes assassinées par le terrorisme islamiste.

Je pense à :

Doris Yahbas, 49 ans, mère de trois enfants

Laura Itshak, 43 ans, mère de trois enfants

Menahem Yehezkel, 67 ans

Moshe Kravitzky, 50 ans père de quatre enfants

Shirel Aboukrat 19 ans

Yazam Fallah

Amir Houri 30 ans

Yacov Chalom

Barak Lofen, père de trois enfants

Tomer Mored 27 ans

Eytan Magini 27 ans

Ils étaient Juifs, Chrétiens ou Druzes, des citoyens Israéliens lâchement assassinés. Tous victimes de la même haine qui, depuis des décennies, fait de chaque citoyen Israélien une cible pour le terrorisme islamiste palestinien.

Ils laissent derrière eux des familles endeuillées auxquelles nous devons penser lors des célébrations de Pâques et de Pessah.

Ces soirées ne seront vraiment pas des soirs comme les autres car il manquera, une mère, un père, un fils, une fille, un frère ou une sœur.

Que le ciel apporte le réconfort à toutes ces familles endeuillées.

 

Le second sujet que je veux aborder est le résultat du premier tour des élections présidentielles qui se sont déroulées ce dimanche 10 avril. Depuis des mois, nous assistions à une surenchère populiste et à une extrémisation des prises de position.

Ce que nous craignions s’est en partie réalisé :

Jamais l’extrême droite et l’extrême gauche n’ont été aussi haut et leurs scores cumulés atteignent près de 55% des votes.

Les Partis républicains se sont effondrés et risquent même de disparaître.

Un sursaut et une prise de conscience ont permis au président Macron d’être en tête mais tout reste encore à faire car le deuxième tour devra mobiliser toutes nos énergies.

Il est indispensable d’entendre le cri lancé par cette grande partie des Français qui ont peur et dont le pouvoir d’achat est rongé.

Battre le Rassemblement national reste et demeure notre priorité pour les semaines à venir car la France qu’elle nous prépare ne sera jamais la France que nous aimons, que nous servons et dont les valeurs se doivent d’être renforcées.Notre mobilisation doit être totale et j’en appelle aussi à celles et ceux qui se sont égarés.

Il est grand temps pour chacun de recouvrer la raison.

Les problèmes et angoisses de chacun se devront d’être traités lors de la prochaine mandature car à défaut ils alimenteront les extrêmes qui n’aspirent qu’au chaos et sont déjà en embuscade.

Le 24 avril soyons pleinement citoyens et faisons entendre la voix forte et ferme de la raison.

Bonne fête à tous

Hag sameah

 

Gil Taïeb

- Les opinions exprimées dans les billets de blog n'engagent que leurs auteurs -