Gil Taïeb

Vice Président du CRIF

Blog du Crif/Toulouse - Faisons le pour eux !

19 Mars 2018 | 160 vue(s)
Catégorie(s) :
France

Hier, je me suis exprimé sur la récente vague d'antisémitisme qui secoue la France. J'ai demandé à l'ensemble de la communauté nationale de faire front contre la haine antisémite. J'ai également rappelé l'importance pour la justice française d'appliquer des peines suffisamment lourdes pour être dissuasives.

De ce 9 janvier 2015, nous voulons retenir une autre image, cette belle image. Celle de Lassana Bathily.

Lundi 20 novembre, j'ai rencontré le Président français Emmanuel Macron à Paris, accompagné d'une délégation du Congrès Juif Européen (EJC).

Pages

Actualité

Des 27 avril au 10 juin 2016, se tiendront les journées nationales des Mémoires de la traite de l’esclavage et de l’abolition.  Souvenons-nous.

Nouvelle erreur de casting - Au lendemain de l'émission Dialogues Citoyens, retour sur Marwen Belkaid, un invité pas comme les autres.

Seuls, nous ne pouvons rien. Tous unis nous pouvons tout.

Seuls, nous ne pouvons rien. Tous unis nous pouvons tout.

Réaction à la célébration du 20ème anniversaire de la mort de François Mitterand

Réaction à la célébration du 20ème anniversaire de la mort de François Mitterand

A quelques jour de notre Convention Nationale j'ai répondu aux questions de Sara Mesnel pour L'Arche 

A quelques jour de notre Convention Nationale j'ai répondu aux questions de Sara Mesnel pour L'Arche 

Comment les réseaux sociaux sont passés de l'effroi à la solidarité sans précédent avec les telavivim

Comment les réseaux sociaux sont passés de l'effroi à la solidarité sans précédent avec les telavivim

Portrait de Marc Knobel
Les femmes, Daech et le Djihad
|
19 Novembre 2015
Catégorie : Actualité

« Une femme retranchée dans l’appartement, qui a activé son gilet explosif au début de l’assaut, est morte »

Vendredi soir en l'espace de moins d'une heure, la France a connu le plus grave attentat jamais perpétré sur son territoire. En l’espace d’une trentaine de minutes, des terroristes ont attaqué la capitale à 7 endroits avec une minutie et une détermination macabres. 129 morts, 350 blessés dont 100 dans un état très grave. Les chiffres donnent le tournis. Moins de 48 heures après cette nuit d’horreur, n’en déplaise à certains, il est juste le temps de pleurer.

Portrait de Marc Knobel
Des visages sur nos morts
|
14 Novembre 2015
Catégorie : Actualité

Les réseaux sociaux se sont mobilisés pour retrouver les personnes portées disparues, ceux dont nous n’avions pas de nouvelles. Les Amis, les familles, les anonymes partagent descriptions, photos et espoir.

Portrait de Virginie Guedj-Bellaïche
#JeNaiPasPeur
|
14 Octobre 2015
Catégorie : Actualité

8H30. Au moment où les employés de la mairie qui font la circulation rangent leurs gilets jaunes, dans les classes, les écoliers ouvrent livres et cahiers. Alors que les hommes sortent de l’office du matin, croisant ceux qui distribuent l’édition du jour du quotidien Israël Hayom, les lycéens patientent à l’arrêt de bus, smartphone en main. Si le rideau de fer des boutiques est encore fermé pour une demi-heure, le cafetier lui prépare déjà son 17e café afour. Voilà à quoi ressemble la vie matinale à Raanana, petite ville près de Tel-Aviv. Et puis hier, mardi, tout a basculé.

Il est temps d'affirmer haut et fort que les islamistes veulent tuer des juifs !

Pages

Il y a six ans (ndlr. : cet article a été rédigé en mars 2018), en mars 2012, à Montauban et Toulouse, sept vies ont été fauchées par un terroriste islamique, donc je me refuse à rappeler le nom.

Gabriel Sandler, 4 ans
Arieh Sandler, 5 ans
Jonathan Sandler, 30 ans
Myriam Monsenego, 7 ans
Abel Chenouf, 25 ans
Mohamed Legouad, 24 ans
Imad Ibn Ziaten, 30 ans
étaient abattus pour ce qu’ils étaient et représentaient. 
Les trois soldats pour l’uniforme de l’armée française qu’ils portaient et les trois enfants et leur instituteur pour ce qu’ils étaient, des juifs.

Tel un robot, programmé pour tuer, l’assassin a froidement tiré dans les rues de Montauban et de Toulouse. À l’école Ozar AThora, il n’a pas hésité une seconde à ouvrir le feu contre des enfants. Il a même filmé son geste monstrueux. Sa main n’a pas tremblé, lorsqu’à bout portant, il a abattu la petite Myriam Monsenego après avoir tiré sur Ariéh, Gabriel et Jonathan Sandler.
Nous n’oublierons jamais ce jour noir et la traque de celui qu’on s’est empressé de nous présenter comme un « Loup Solitaire ». Depuis, cette notion s’est écroulée et chacun sait qu’il n’existe pas de loups solitaires. Ce sont bien des cellules terroristes islamiques organisées et structurées qui commettent ces crimes. Ces terroristes sont modelés, formés et programmés par une idéologie mortifère qui prône le Jihad. Ils frappent tous ceux qui refusent de se soumettre.
Une idéologie islamiste intégriste et conquérante qui a fait du mécréant son ennemi et du juif sa principale cible.  Certains ont encore du mal à admettre cette réalité et cette spécificité. En ne le désignant pas ainsi, l’extrême gauche populiste nie le développement d’un antisémitisme musulman intégriste qui prospère dans nos territoires perdus de la République.
Au nom de l’idéologie antiraciste des années 1980, qui n’est plus aujourd’hui conforme à la réalité et dans laquelle ils restent enfermés, ils parlent de racisme en général sans en analyser les spécificités et les nouvelles formes. 
Ils doivent comprendre que la lutte contre le racisme ne peut pas faire l’économie de la lutte contre le nouvel antisémitisme. Ils doivent comprendre qu’il ne faut pas alimenter la concurrence des souffrances mais au contraire se servir de chaque histoire pour se battre contre les fantasmes, les idées préconçues et ainsi lutter ensemble contre la haine.

Il faut qu’ils comprennent que celle-ci ne sera vaincue que lorsque chacun aura fait sienne la souffrance de l’autre.
Il faut le faire afin que plus jamais un enfant quelles que soient sa couleur, son origine ou sa religion, ne soit attaqué pour ce qu’il est.
Il faut le faire en mémoire d’Arieh, de Gabriel et Jonathan Sandler, de Myriam Monsenego, d’Abel Chenouf, de Mohamed Legouad et d’Imad Ibn Ziaten.
Il faut le faire !

N’oublions jamais !

Gil Taieb

Nos réseaux sociaux en direct

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.