Francis Kalifat

Président

Edito - Le Crif accueille avec satisfaction la fermeture de la chaîne Youtube de Dieudonné

01 Juillet 2020 | 55 vue(s)
Catégorie(s) :
France

Pascal Boniface a été débouté de sa plainte en diffamation contre Frédéric Haziza. Et l’épilogue de cette affaire est doublement essentiel.

 

Dimanche 12 janvier 2020, le Crif a organisé un voyage de mémoire à Auschwitz-Birkenau. À l'issue de cette journée, je me suis exprimé devant les participants. Voici les quelques mots prononcés.

 

 

Dans cette éditorial, je m'exprime sur les nombreux actes de haines survenus en France et dans le monde en 2019. Je formule également mes voeux de sécurité et de paix pour cette nouvelle année.

 

Gad Weil est le Président du MJLF (Mouvement juif libéral de France).

Meyer Habib, il y a ceux qui l'aiment et ceux qui l'ont en exècre. Mais on ne peut en aucun cas tolérer un tel déferlement de haine antisémite.

Exposition jusqu'au 30 novembre, à la Galerie Saphir !

Pages

Actualité

Billet d’Ariel Amar*, pharmacien

 

Dimanche 19 avril, le Crif et le Mémorial de la Shoah ont organisé une cérémonie virtuelle pour commémorer le 77ème anniversaire du Soulèvement du ghetto de Varsovie. Un moment très émouvant au cours duquel, ensemble, nous avons rendu hommage aux Hommes qui se sont soulevés pour leur liberté.

Bienvenue sur le blog La Chronique (pas tès casher) de Raphaela ! Sur ce blog, Raphaela vous propose ses billets d'humeur sur tout ce qui l'entoure, l'émeut, la touche, la fait rire et la révolte. Et elle a des choses à vous dire...

Bruno Halioua nous parle avec émotion de Milo Adoner.

Pages

Antisémitisme

Par Marc Lévy, avocat de la LICRA dans le procès de Reynald Leykens et délégué du Crif en Israel

En 2017, Roger Pinto, sa femme et son fils ont été séquestrés, violentés et détroussés à leur domicile de Livry-Gargan (Seine-Saint-Denis), "une agression antisémite" condamnée par le Crif et le ministre de l'Intérieur. Une première ?

"The strength of a Nation always lies in the the way it looks at its History and and its ability to teach it to future generations".

 

"La force d’une Nation réside toujours dans le regard qu’elle sait porter sur son histoire et sa capacité à l’enseigner aux générations suivantes."

 

En juin 2017, quelques mois après l'assassinat de Sarah Halimi, Francis Kalifat, Président du Crif, publiait cette tribune en hommage à Sarah Halimi, devenue le triste symbole de l'antisémitisme qui tue. 

Sarah Halimi, une retraitée a été battue à mort à Paris, le 4 avril 2017 et son calvaire a duré plus d'une heure. Et, il s'agit bien d'un meurtre antisémite.

Thierry Noël-Guitelman est un journaliste, membre de l'association Hébraïca à Toulouse. Il a engagé, en 2004, des recherches familiales sur l'étoile jaune, sa tante Ida Seurat-Guitelman, ayant obtenu une exemption.

« Séparation du Crif et de l’Etat » : voici la dernière nouveauté de la « cause palestinienne ». Amalgamant à tout va Israël, sa politique, les juifs, et les institutions françaises, ces pantins ont appelé à un rassemblement samedi dernier, avec des slogans antisémites et anti républicains.

Malgré la mobilisation de personnalités politiques (Nathalie Kosciuzko-Morizet, Claude Goasguen et Anne Hidalgo), associatives (le Président du Crif Francis Kalifat a notamment écrit au Préfet et au Premier Ministre), et de nombreux internautes, la Préfecture de Paris a décidé d’autoriser ce rassemblement, sous haute protection policière.

Nous nous sommes rendus sur place.

 

 
"La culture est ce qui a fait de l'homme autre chose qu'un accident de l'univers", déclarait André Malraux. C'est pour toutes ses vertus que la culture est grande et qu'elle reste et doit rester un rempart contre l'obscurantisme, le racisme, l'antisémitisme et l'homophobie. De chaque création artistique doit jaillir une lumière. C'est à cela que doit aspirer chacun de ceux qui ont le bonheur de pouvoir créer ou d'interpréter une oeuvre. 

 

"Le terrorisme et l'antisémitisme ont marqué cette année passée"

Il y a 11 ans, un jeune juif du nom dIIlan Halimi, était enlevé, torturé et assassiné.

Billet d'humeur par Marc Knobel

Pages

L'annonce, par la plateforme vidéo de Google, de la fermeture (enfin !) de  la chaîne YouTube de Dieudonné M’Bala M’Bala est à saluer.

C’est en ces termes, et par un communiqué de presse, que YouTube explique sa décision : « Après avoir mis à jour nos règlements pour mieux résoudre la question des contenus suprématistes, nous avons assisté à une multiplication par cinq du nombre de vidéos retirées et nous avons mis fin à plus de 25.000 chaînes pour violation de nos règles sur les discours de haine  ». Cette fermeture intervient quelques heures après celle d'autres comptes de personnalités racistes ou antisémites, aux Etats-Unis, accusées de propager des discours de haine. 

En France, c'est sur la chaîne YouTube « Dieudonné officiel », ouverte en 2015, que 550 vidéos de Dieudonné ont été mises en ligne. Comptant plus de 450.000 abonnés, ces vidéos classées par ordre chronologique comptabilisaient pour certaines plus d’un million de vues.

 

"Cela fait de nombreuses années que le Crif combat et dénonce les agissements délictueux et les provocations réitérées de ce multirécidiviste de la haine."

 

En cinq à dix minutes, Dieudonné lançait - via ses vidéos publiées sur YouTube - son poison antisémite. Il injuriait ou diffamait gravement (notamment le Crif) et se vautrait dans la grossièreté, tout en jouant allègrement de la moquerie et du ridicule, de la caricature souvent obscène en dressant son misérable répertoire. Dieudonné connaît les transgressions, il sait ce que son public aime, il sait attiser et appâter, courtiser ses fans. 

Cela fait de nombreuses années que le Crif combat et dénonce les agissements délictueux et les provocations réitérées de ce multirécidiviste de la haine. Les  procès intentés contre Dieudonné, se sont souvent soldés  par des condamnations pour incitation à la haine raciale. Je ne rendrai pas compte ici de ces procédures judiciaires, tant elles sont nombreuses. Comme l’a rappelé un magistrat, lors d’une audience, le casier judiciaire de Dieudonné M’Bala M’Bala est très chargé, tout comme d’alleurs celui d'Alain Soral.

Cela fait également de nombreuses années que le Crif mène campagne contre l’ignominieuse vulgarisation du négationnisme et de l’antisémitisme par Dieudonné et d’autres, notamment via les vidéos publiées sur sa chaîne officielle YouTube. Plus généralement, cela fait longtemps que le Crif alerte et s’alarme, avec d’autres,  de cet antisémitisme virtuel au quotidien tout en dénonçant l’accroissement régulier des crimes et délits à caractère antisémite et l’apparition d’un nouvel antisémitisme se parant d’antisionisme.

C’est  pour quantifier et analyser ces contenus antisémites que j’ai décidé de de mettre en place un Observatoire de l’antisémitisme en ligne qui a rendu ses premiers résultats en février 2020.

Si il accueille avec satisfaction la fermeture de la chaîne YouTube de Dieudonné, le Crif attend aussi de la plateforme comme de toutes les autres qu’elles poursuivent ce travail d'assainissement du Net en supprimant les  contenus et les chaînes antisémites, racistes, homophobes, négationnistes et islamistes qui y pullulent. Nous restons vigilants et intransigeants.

Le racisme, l’antisémitisme, l'homophobie et les discours de haine n’ont pas leur place sur Internet.

Le combat continue.                                        

Francis Kalifat, Président du Crif

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.