Blog du Crif - Eric Zemmour : la double peine des Juifs français

20 Septembre 2021 | 1291 vue(s)
Catégorie(s) :
France

Sarah Halimi, une retraitée a été battue à mort à Paris, le 4 avril 2017 et son calvaire a duré plus d'une heure. Et, il s'agit bien d'un meurtre antisémite.

Thierry Noël-Guitelman est un journaliste, membre de l'association Hébraïca à Toulouse. Il a engagé, en 2004, des recherches familiales sur l'étoile jaune, sa tante Ida Seurat-Guitelman, ayant obtenu une exemption.

Portrait de Gil Taïeb
Nous sommes debout
|
03 Avril 2017
Catégorie : France, Actualité, Opinion

Samedi 1er avril place du Châtelet se sont réunies une centaine de membres du Collectif Boycott Israël

Francis Kalifat, the Crif President gave a speech at the annual Crif's dinner 2017. 

Né à Tunis en 1920, Albert Memmi, s’il a été considéré, à travers certains de ses romans, comme le chantre du judaïsme tunisien, demeure surtout, le théoricien du colonialisme

C’est l’histoire d’un mariage mixte raté. Un mariage entre une Juive et un Musulman, Julie et Sam. 

"Le terrorisme et l'antisémitisme ont marqué cette année passée"

Je me suis exprimé sur les enjeux de l'élection présidentielle pour la communauté juive française.

Portrait de Stéphanie Dassa
Hommage à Claude Hampel
|
14 Novembre 2016
Catégorie : France

« Il y eut un soir et il y eut un matin » Genèse1 : 5

Comme chaque année, l'association ASI/Keren Or que je préside, distribue des lunettes de vue en Israël aux plus démunis. Cette année l'opération s'est déroulée dans la ville de LOD.

Pages

Actualité

Halte à la discrimination d'Israel, le CRIF proteste suite à la décision d'étiqueter les produits israeliens. 

Suite à l'annonce de l'adoption de la directive de l'E.U sur l'étiquetage des produits israéliens le Crif a réagit à travers un communiqué, j'ai voulu dénoncer la décision française et l'obessession israelienne.

J'ai répondu aux questions de Sputnik news.

« Si on parlait de la France ? Français, juifs et citoyens » : c’est le thème de la 7e Convention nationale du Crif le dimanche 4 décembre au Palais des Congrès de Paris.

C’est une étonnante indifférence qui entoure la mise en lambeaux de la ville d’Alep en Syrie.

Donald Trump est un excentrique narcissique qui au cours de sa campagne électorale a fait du mensonge une arme redoutable.

Réflexion d’un professeur d’histoire-géographie sur l’abstention de la France au vote de la résolution adoptée par le comité du patrimoine mondial de l’Unesco niant tous liens entre les Juifs et les lieux saints de Jérusalem.

Vendredi 21 octobre j'étais l'invité témoin du journal de Radio J peu après le vote abérrant à l'Unesco d'une résolution sur Jérusalem

FOR JERUSALEM NO VOICE MUST MISS
FOR JERUSALEM NONE OF US CAN REMAIN SILENT

POUR JERUSALEM PAS UNE VOIX NE DOIT MANQUER
POUR JERUSALEM AUCUN D’ENTRE NOUS NE PEUT SE TAIRE
 

 

Cette période de fêtes juives en France, rime aujourd'hui avec contrôles de sécurtié et détecteurs de métaux

Portrait de Jean Pierre Allali
ADIEU SHIMON
|
29 Septembre 2016
Catégorie : Actualité

L'ancien président de l'État d'Israël, mon ami Shimon Peres, prix Nobel de la Paix 1994 est mort dans la nuit du 28 septembre 2016. Il avait 93 ans.

Le boycott des produits israéliens (nous) glace le sang.

Dimanche 11 septembre 2016, j'étais l'invité de l'émission "30 minutes pour convaincre".

Le racisme qui frappe la communauté asiatique est insupportable.
 

Vouloir profiter de l'actuelle polémique pour assimiler les arrêtés anti-burkini à la Saint-Barthélemy et à la Shoah, c'est tomber dans l'indigne et le nauséabond 

Pages

Eric Zemmour ne s'encombre pas de la nuance : tout ce qui dépasse, détonne, dissonne, doit être supprimé.  C'est la quête d'une France rabougrie et monochrome. Et malheureusement, les Juifs, ça ne rentre pas bien dans les cases... Certains disent même que nous avons été inventés pour ça.

Les Juifs sont d'ailleurs doublement victimes du discours d'Eric Zemmour : une fois victimes de ce qu'il dit, une autre du lieu d'où il s'exprime. Une fois, politiquement, une autre, symboliquement.

Sur le plan politique, ce qu'il propose a le goût et l'odeur des vieux classiques de l'extrême-droite. Eric Zemmour attaque à tous les temps. Au passé, d'abord : "Pétain a sauvé les Juifs français" (Octobre 2019), fantaisiste révision de l'Histoire.

Au présent ensuite : "la Kippa est une sorte de selfie religieux" (Janvier 2016) ou hier matin en voulant "obliger à donner des prénoms français". Les Eytan, Déborah, Ilan, Rivka, Amir, Shirel, Gad... et les Français qui portent la kippa apprécieront.

Au futur, enfin, puisque Eric Zemmour s'arroge même le droit de déterminer la légitimité de nos lieux de sépulture. Même morts, nous sommes coupables. Pour Eric Zemmour, se faire enterrer en Israël, c'est de l'évasion funéraire !    

Sur le fond, rien de bien nouveau. Eric Zemmour, ce sont les provocations de Jean-Marie Le Pen avec le look de Bruno Mégret.

Mais le prix le plus élevé que les Juifs paient n'est pas seulement la remise sur le devant de la scène de ces vieilleries politiques. Non. Le plus insupportable vient du fait que ces provocations soient l'expression d'une personnalité largement identifiée comme juive.

Je ne cherche pas à analyser le rapport d'Eric Zemmour à son identité juive. Ce rapport intime lui appartient et je réclame pour chacun, et donc pour lui aussi, le droit d'échapper à toute assignation identitaire. Ce qui est certain, en revanche, c'est que ses propos ne trouveraient pas un tel écho s'ils n'étaient pas formulés par une personnalité perçue comme juive.

Les linguistes et communicants le savent, l'identité du locuteur compte dans la réception du message. Et en l'espèce, qu'une personnalité portant un nom juif, fasse la promotion des discours d'exclusion visant notamment les juifs et les musulmans, donne une légitimité inédite au propos. Qu'il le veuille ou non, Eric Zemmour contribue à apporter à l'extrême-droite ce que Marine Le Pen cherche depuis longtemps : un certificat "casher" dont elle espère qu'il lui apporte une légitimité nouvelle.

Cette dimension là peut paraître secondaire par rapport aux propos de Zemmour, mais pour moi, elle est la plus inacceptable. Celle qui me fait le plus mal.

En tant que Juifs, nous ne sommes bien entendu pas responsables des propos d'Eric Zemmour. Mais nous avons la responsabilité de nous mettre en travers de leur chemin.

Yonathan Arfi