Francis Kalifat

Président

Casques blancs syriens : mon courrier à Jean-Yves Le Drian suite à l'absence de mention d’Israël dans les déclarations du Quai d'Orsay

27 Juillet 2018 | 47 vue(s)
Catégorie(s) :
France

L'historien Laurent Joly publie un nouvel éclairage sur la collaboration de la France occupée à la déportation des juifs. Une œuvre magistrale.

Le Crif souhaite un prompt rétablissement à Jean-Pierre Allali suite à son récent accident et espère le retrouver très vite en pleine forme.

Par Chloé Blum

Pages

Actualité

Pages

Israël

J'ai été interviewé par Marc-Olivier Fogiel et Eléanor Douet, sur RTL, lundi 30 mai 2016, à la suite de mon élection à la Présidence du Crif.

A l'occasion de l'assemblée générale du Crif réunie le 29 mai 2016, j'ai prononcé mon discours de candidature.

 
Lors d’une allocution devant le Conseil de sécurité, Rafael Ramirez, représentant du Venezuela auprès des Nations-Unies, a lancé… « Qu’est-ce qu’Israël a l’intention de faire avec les Palestiniens ? Vont-ils disparaître ? Est-ce qu’Israël cherche à imposer une Solution finale sur les Palestiniens ? » 
 

Décryptage.

 

A Noël, les journaux français qui ont imputé aux Israéliens les difficultés des chrétiens à Bethléem ont passé sous silence l'attaque du Patriarche latin de Jérusalem par des émeutiers palestiniens musulmans dans la ville natale de Jésus. Une différence de couverture lourde de sens dans la période de Noël chargée de symboles.

A Noël, les journaux français qui ont imputé aux Israéliens les difficultés des chrétiens à Bethléem ont passé sous silence l'attaque du Patriarche latin de Jérusalem par des émeutiers palestiniens musulmans dans la ville natale de Jésus. Une différence de couverture lourde de sens dans la période de Noël chargée de symboles.

D'abord on critique, puis on dénie et pour finir on adopte. Laissons le temps au temps.

Conflit israélo palestinien, traitement médiatique, crise de l'information : analyse

Portrait de Sophie Taïeb
Incendie du tombeau de Joseph
|
16 Octobre 2015
Catégorie : Israël

Détruire la cité ancienne de Palmyre et faire brûler le tombeau de Joseph reviennent-ils vraiment au même ? Pas pour tout le monde.

Quand les larmes se transforment en espoir d'un monde meilleur.

Maxime Perez est journaliste, correspondant pour la presse française en Israel et spécialiste des affaires militaires pour la chaine i24News.
Marc Knobel Directeur des Etudes du CRIF à confié à Maxime Perez le soin de présenter une étude sur l'Opération Bordure Protectrice.

Lundi dernier, l’ancien Président de la République était en Israël. Une visite étrange, hybride où le mélange des genres s’ajoute à la confusion des rôles.

Les français d'Israël, et en particulier ceux qui ont immigré de France durant les quinze dernières années, ont en grande majorité souhaité la réélection de Benjamin Netanyahu.
Déçus par l'attitude des politiques français face à l'islamisme et l'antisémitisme, beaucoup voient en Bibi un dirigeant politique charismatique doté d'une capacité à affirmer avec une assertivité rare la cause d’Israël à la face du monde et savent que ses concurrents en politique n'ont pas cette compétence exceptionnelle.
De plus, comparant la réussite de l'économie d'Israël face à la faillite de l'économie française, ils ne comprennent pas pourquoi la plupart des médias israéliens et analystes politiques sont tellement critiques envers celui qu'ils considèrent à juste titre comme un héros du peuple juif. 

Le 17 mars dernier, les israéliens ont voté et réélu Benjamin Netanyahou.

Pages

Jeudi 26 juillet, j'ai écrit au Ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian afin de lui faire part de mon étonnement face à l'absence de mention d’Israël dans les déclarations du Quai d'Orsay suite à l'évacuation de casques blancs syriens.

Dans un courrier adressé le 26 juillet au Ministre Jean-Yves Le Drian, j'ai exprimé ma "tristesse, [mon] étonnement et [ma] perplexité face à l'absence de mention d’Israël dans les déclarations du Quai d'Orsay suite à l'évacuation de Casques blancs syriens".

Dans une déclaration de la porte-parole du Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères concernant le sauvetage des Casques blancs syriens, l'ensemble des pays ayant contribués à cette action humanitaire sont cités, à l'exception d'Israël, qui a pourtant joué un rôle majeur. En effet, les 400 Casques blancs en question ont été évacués de Syrie par Israël, vers la Jordanie alors qu'ils étaient pris au piège face à l'offensive du régime dans le sud syrien. 

Selon le quotidien israélien Haaretz, qui a détaillé l'opération humanitaire, les évacués - principalement des enfants -, ont convergé vers deux points de rassemblement distincts, à proximité de la frontière avec Israël. Deux points de passage avaient en effet été prévus par l'armée pour leur évacuation. Des bus ont ensuite emmené les Casques blancs à la frontière jordanienne.

J'ai précisé au Ministre qu'il était "tout à fait regrettable que le Ministère des Affaires étrangères français n'ait pas jugé utile de mentionner le pays qui a permis cette évacucation courageuse". J'ai également rappelé que la presse française s'était par ailleurs largement faite l'écho de cette information.

***

Qui sont les Casques blancs ?

La Défense civile syrienne est une organisation humanitaire de protection civile formée pendant la guerre civile syrienne. Ses membres sont couramment désignés sous le nom de Casques blancs.

Le Crif vous propose : 

  • Israël évacue des Casques blancs syriens vers la Jordanie dans Le Figaro

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.