Gil Taïeb

Vice Président du Crif

Blog du Crif - Le Covid-19 : cet ennemi invisible

16 Octobre 2020 | 16 vue(s)
Catégorie(s) :
France

Pages

Actualité

Le judaïsme indien est assez méconnu en France. Pourtant, il est d'une implantation millénaire. Il y avait environ 35 000 Juifs aux Indes lors de la création de l'État d'Israël

Johnny est malade. Oui, le grand Johnny. Lundi, la fille de Johnny Hallyday avait annoncé que son père souffrait d'un cancer avant de crier au piratage de son compte. Ce mercredi soir, c'est finalement le chanteur lui-même qui prend soin d'envoyer un mot sur Twitter pour rassurer ces fans. Si on lui a dépisté « des cellules cancéreuses » pour lesquelles il est « traité », il assure être confiant sur son suivi. "Mes jours ne sont pas aujourd'hui en danger, rappelle L’Express du 9 mars.

Cela paraîtra peut-être étrange à certains de mes lecteurs, mais j’aime Johnny, j’aime son timbre de voix, j’aime aussi certaines de ces chansons, je suis presque, presque un fan.

Pourquoi dans cette affaire, est-ce Bensoussan qui seul est poursuivi en justice et non pas simultanément Smaïn Laacher ?

 
"La culture est ce qui a fait de l'homme autre chose qu'un accident de l'univers", déclarait André Malraux. C'est pour toutes ses vertus que la culture est grande et qu'elle reste et doit rester un rempart contre l'obscurantisme, le racisme, l'antisémitisme et l'homophobie. De chaque création artistique doit jaillir une lumière. C'est à cela que doit aspirer chacun de ceux qui ont le bonheur de pouvoir créer ou d'interpréter une oeuvre. 

 

"Le terrorisme et l'antisémitisme ont marqué cette année passée"

L’Amitié judéo-chrétienne de France - dont plusieurs militants du Crif sont membres du Comité Directeur - a tenu dimanche 29 janvier son Conseil national, l’occasion pour nous de donner quelques nouvelles du front du dialogue.

Je me suis exprimé sur les enjeux de l'élection présidentielle pour la communauté juive française.

Un livre de Victoria Klem

Suite au vote le 16 décembre 2016 du conseil municipal de Clermont-Ferrand au vœu présenté par les groupes communistes, Front de gauche et Europe écologie, vœu relatif au boycott des produits israéliens fabriqués dans « les territoires palestiniens occupés », le Maire de Clermont-Ferrand a fait paraître dans le journal local la Montagne un communiqué. La présidente du CRIF Auvergne-Rhône- Alpes lui répond…

Au lendemain des déclarations du ministre israélien de la défense, lundi 26 décembre, qualifiant la conférence de paix sur le Proche-Orient qui doit se tenir prochainement à Paris de nouveau « procès Dreyfus », le Crif a condamné des propos « maladroits ».

 
 
 

Pages

Opinion

Eté 2014. Pendant 1 mois et 18 jours, Israël a vécu au rythme des alertes et d’une guerre qui ne dit pas son nom. Un an plus tard. Juillet 2015 : Que reste-t-il de ces jours d’angoisse ?

Le 23 juin dernier, l’Union des étudiants juifs de France a célébré son 70e anniversaire à l’Hôtel de Ville de Paris. Magie des réseaux sociaux, j’ai vécu à distance cette soirée avec enthousiasme et frustration. L’occasion pour moi de replonger dans mes années Uejf.

Comme chaque été, de nombreux juifs ont décidé de quitter la France pour s’installer en Israël. On parle de 8000 à 10 000 pour l’ensemble de l’année 2015. J’ai moi-même fait ce choix en 2013  et pourtant j’ai, plus que jamais, envie de parler de ceux qui restent. 

Dov Maimon rejoint les auteurs du Blog du Crif !

Ce dernier détaille ici les multiples racines de l’antisémitisme, qui a explosé en France à partir de l’année 2000 et la première « intifada ». Et qui s’est fortement aggravé tout au long de l’année dernière. Marc Knobel évoque notamment l’origine idéologique – soulignée et étudiée par le philosophe et chercheur Pierre-André Tagguief – d’un antisémitisme qui découle d’un antisionisme extrême, lui-même alimenté depuis longtemps par les tenants de l’islamisme radical. Extrême gauche et extrême droite française en passant par « Dieudonné and Co » sont aussi, historiquement et actuellement, parmi les premiers diffuseurs de la haine antisémite en France. Description et analyse en huit points.

Partout en France, des crayons, des stylos et des feutres ont été brandis, les seules armes du courage et de la liberté contre d'autres armes qui tuent, qui souillent, qui meurtrissent à tout jamais.

Pages

Après avoir croisé la Covid, c’est avec un immense plaisir que je vous retrouve en cette veille de shabbat qui verra l’entrée en vigueur du couvre-feu annoncé par le président Macron. Un terme terrible qui en dit long sur la situation actuelle.

Depuis cette annonce, comme à chaque annonce depuis le début de cette pandémie, les commentaires vont bon train. Les prises de parole se multiplient et nous assistons à une succession d’analyses qui se contredisent souvent. Ce bal des « je sais tout » ne fait que participer à une confusion qui perturbe tous nos concitoyens qui vivent avec plus ou moins d’inquiétude une situation qui les fragilise, perturbe leur quotidien et obscurcit leur lendemain.

Il est grand temps pour tous ceux qui se disent spécialistes ou experts de se taire !

Le pil-poul des scientifiques doit se poursuivre dans les laboratoires de recherche ou dans les cercles d’études. Le poker menteur de certains politiciens ne semble pas leur faire prendre conscience du trouble qu’ils occasionnent et de la mise en danger de la vie !

La Vie ! C’est bien de cela dont il s’agit. Comme tous le savent le virus tue ! Et lorsqu’il ne tue pas, il frappe plus ou moins fort ceux qui le rencontrent ou le croisent.

La panoplie des signes va de l’absence de signes au lit d’hôpital.

C’est à tous ceux qui ont souffert ou qui pleurent un être disparu qu’il faut penser avant de parler.

Certes on nous a menti par crainte d’avouer une impuissance ou parfois une incompétence. Nous aurons l’occasion de faire cette analyse lorsque nous serons sortis de cette « guerre ».

Six mois sont passés et nous constatons encore les effets de toutes ces erreurs et errements. 

Aujourd’hui, nous connaissons mieux notre ennemi, nous connaissons mieux les moyens d’en limiter la morbidité.

Tout le corps médical est sur le pont et se bat au quotidien mais cette bataille n’est pas encore gagnée. Les conséquences économiques sont graves voire dramatiques mais la France est unique et exemplaire dans son soutien financier et l’accompagnement qu’elle a mis en place.

En cette veille de shabbat et du couvre-feu, soyez forts, prenez du recul et profiter de ce moment privilégié que représente le shabbat pour vous ressourcer et vous dépolluer d’une information en continu qui dans 90 % des cas ne cherche qu’à faire de l’audimat.

Le couvre feu est une mauvaise passe de plus mais demain sera meilleur. Gardez le moral, vivez pleinement chaque minute et chaque jour. Redécouvrons les plaisirs simples et essentiels. Soyons plus que jamais solidaires des plus faibles ! Protégez-vous et protégez ceux que vous aimez

Vivez pleinement malgré cet ennemi invisible.

Soyez en bonne santé.

 

Gil Taïeb 

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.