Gil Taïeb

Vice Président du CRIF

Blog du Crif - Pour Sarah...

05 Avril 2019 | 69 vue(s)
Catégorie(s) :
France
Portrait de Gil Taïeb
Nous sommes debout
|
03 Avril 2017
Catégorie : France, Actualité, Opinion

Samedi 1er avril place du Châtelet se sont réunies une centaine de membres du Collectif Boycott Israël

Francis Kalifat, the Crif President gave a speech at the annual Crif's dinner 2017. 

Né à Tunis en 1920, Albert Memmi, s’il a été considéré, à travers certains de ses romans, comme le chantre du judaïsme tunisien, demeure surtout, le théoricien du colonialisme

C’est l’histoire d’un mariage mixte raté. Un mariage entre une Juive et un Musulman, Julie et Sam. 

"Le terrorisme et l'antisémitisme ont marqué cette année passée"

Je me suis exprimé sur les enjeux de l'élection présidentielle pour la communauté juive française.

Portrait de Stéphanie Dassa
Hommage à Claude Hampel
|
14 Novembre 2016
Catégorie : France

« Il y eut un soir et il y eut un matin » Genèse1 : 5

Comme chaque année, l'association ASI/Keren Or que je préside, distribue des lunettes de vue en Israël aux plus démunis. Cette année l'opération s'est déroulée dans la ville de LOD.

En 2005, le fait religieux envahissait peu à peu et dans la confrontation, les cours de récréation. L’agitation religieuse commençait à provoquer des dégâts dont nous payons le prix lourd aujourd’hui.

FOR JERUSALEM NO VOICE MUST MISS
FOR JERUSALEM NONE OF US CAN REMAIN SILENT

POUR JERUSALEM PAS UNE VOIX NE DOIT MANQUER
POUR JERUSALEM AUCUN D’ENTRE NOUS NE PEUT SE TAIRE
 

 

Pages

Le 4 Avril 2017, était assassinée Sarah Halimi, une femme juive de 65 ans suppliciée et défenestrée en plein Paris...

Une scène d’horreur à laquelle ont assisté, incapables de prendre de bonnes décisions, des policiers appelés sur place par les voisins témoins des cris d’horreur poussés par le pauvre victime et ceux de son tortionnaire.

 Sarah Halimi, dont le crime a été reconnu antisémite mais qui à ce jour encore n’a pas le droit au repos, victime d’une justice qui se perd et otage d’expertises psychiatriques qui se contredisent..

Oui, il est fou, qu’au XXIe siècle en plein Paris et devant la police, un monstre puisse pénétrer chez une femme seule, la violenter, la torturer et la défenestrer.. 

Oui il est fou, qu’une telle haine et violence puisse exister. 

Oui, il est fou de voir des humains se transformer en bête immonde.

Oui, il est fou de voir revenir les vieux démons du racisme de l’antisémitisme.

Oui il est fou de voir le terrorisme frapper partout.

Oui ils sont fous ceux qui ont frappé à Paris, à Nice, à Christchurch, à Bruxelles, à New York et frappent en Israël.

Oui il y a une folie qui depuis la nuit des temps a donné naissance à des Hitler, Staline, à des ayatollahs, des Daesh et autres terroristes et tyrans.

Oui tous étaient fous ! Mais leurs victimes sont réelles !

Oui l’antisémitisme a tué et tue encore : c’est fou mais bien réel !

La grille de lecture est à revoir et la définition de la folie à réévaluer.

Lorsque l’on attaque un être pour ce qu’il est ou ce qu’il pense, c’est fou mais ce n’est pas de la folie ! 

Nous entendons trop souvent utiliser le terme de « déséquilibré » et encore plus souvent lorsque des Juifs agressés.

Certes il ne faut pas être normal pour être raciste, sexiste, homophobe ou antisémite.

Cela ne peut être ni une excuse, ni un bouclier, ni un paravent juridique, Car ils sont nombreux ceux qui regardent et attendent pour passer à l’acte.

Le tortionnaire de Sarah Halimi fait partie de ces fous qui salissent l’humanité pour avoir commis une telle horreur mais il est un assassin antisémite qui ne peut échapper plus longtemps à la justice au nom d’une expertise qui ne sait plus lire la réalité qui tue aujourd’hui.

Sarah Halimi a le droit au repos et à la justice pour elle, pour la paix de son âme, pour sa famille, pour notre communauté et pour toute notre société qui croit encore en la justice.

La décision est entre les mains du juge d’instruction, il serait fou de voir le criminel échapper à la justice.

Gil Taïeb

Les articles des blogs du Crif n'engagent que la parole de leurs auteurs

Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de votre intérêt.