Jean Pierre Allali

Membre du Bureau Exécutif du CRIF, Jean-Pierre Allali préside la Commission des Relations avec les Syndicats, les ONG et le Monde Associatif.

Lectures de Jean-Pierre Allali - Le temps est venu… De comprendre et d’agir !, par Patrick Petit-Ohayon

07 Juin 2022 | 110 vue(s)
Catégorie(s) :
France

Lundi 20 novembre, j'ai rencontré le Président français Emmanuel Macron à Paris, accompagné d'une délégation du Congrès Juif Européen (EJC).

La semaine dernière, le Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif) proposait dans sa newsletter et sur ses réseaux sociaux un contenu qui a fait polémique.

Mon discours prononcé au dîner du Crif Grenoble-Dauphiné, le 22 octobre 2017.

Mon discours à la cérémonie d'hommage aux Juifs engagés volontaires qui s'est tenue le 15 octobre 2017 au cimétière de Bagneux.

Dans ce courrier, j'ai félicité Audrey Azoulay pour son élection. J'ai également attiré son attention sur les positions récentes de l'Unesco sur Jérusalem et commente les relations passées de l'organisation avec le Crif.

Pages

Actualité

Il y a six ans (ndlr. : cet article a été rédigé en mars 2018), en mars 2012, à Montauban et Toulouse, sept vies ont été fauchées par un terroriste islamique, donc je me refuse à rappeler le nom.

Le 33ème Dîner du Crif a eu lieu mercredi 7 mars 2018.

Au théâtre de l'Atelier, Le livre de ma mère réveille les souvenirs et sublime la relation la plus sincère qui est donnée à l'homme de connaître.

Vendredi 23 février, j'ai rencontré Tomasz Młynarski, Ambassadeur de Pologne en France.

La première djihadiste française capturée à Mossoul par les forces irakiennes en juillet 2017, Mélina Boughedir, a été condamnée, lundi 19 février, à sept mois de prison pour l’entrée illégale en Irak. La cour pénale de Bagdad a ordonné la remise en liberté et l’expulsion en France de la jeune femme de 27 ans, sa peine étant couverte par sa détention préventive, rapporte Le Monde du 19 février. Qui sont ces femmes désintégrées, déstructurées et aveuglées par la propagande développée par les djihadistes et qui ont été des proies faciles. C'est ainsi qu'elles se sont déshumanisées et ont participé à cette orgie barbare et moyenâgeuse qu’est le djihadisme.

En tant que lecteur de la newsletter du Crif, bénéficiez d'un tarif préférentiel ! La place à 15 euros au lieu de 20 euros. Réservations par téléphone : 01 43 27 88 61 avec le code CRIF           

Pages

Opinion

Jean-Pierre Allali partage avec vous ses appréciations littéraires au fil de ses lectures. Aujourd'hui, il nous parle du livre de Techouva, de Frédéric Lauze.

Jean-Pierre Allali partage avec vous ses appréciations littéraires au fil de ses lectures. Aujourd'hui, il nous parle du livre de Dina Porat, Le Juif qui savait Wilno-Jérusalem : la figure légendaire d’Abba Kovner, 1918-1987.

"On s'est dit au-revoir. C'était un au-revoir mais qu'y avait-il derrière cet au-revoir ?"

En 2017, Roger Pinto, sa femme et son fils ont été séquestrés, violentés et détroussés à leur domicile de Livry-Gargan (Seine-Saint-Denis), "une agression antisémite" condamnée par le Crif et le ministre de l'Intérieur. Une première ?

Thierry Noël-Guitelman est un journaliste, membre de l'association Hébraïca à Toulouse. Il a engagé, en 2004, des recherches familiales sur l'étoile jaune, sa tante Ida Seurat-Guitelman, ayant obtenu une exemption.

Portrait de Gil Taïeb
Nous sommes debout
|
03 Avril 2017
Catégorie : France, Actualité, Opinion

Samedi 1er avril place du Châtelet se sont réunies une centaine de membres du Collectif Boycott Israël

On ne le dira jamais assez : la parution d’ouvrages de poésie, en général et dans le domaine juif en particulier est devenue assez rare pour qu’on ne salue pas avec plaisir la sortie d’un nouveau recueil. Dans ce nouveau livre, la peintre et poétesse Sarah Mostrel nous offre un ensemble de textes inspirés de la Bible et des textes fondamentaux du judaïsme.

Remi Huppert est un spécialiste des Juifs de Chine. On lui doit notamment Destin d’un Juif de Chine (1). Dans son nouveau roman, le judaïsme est toujours présent.

"Le terrorisme et l'antisémitisme ont marqué cette année passée"

Pages

Le temps est venu… De comprendre et d’agir !, par Patrick Petit-Ohayon (*)

 

La pandémie de Covid-19 qui s’est abattue sur la planète a incité de nombreux penseurs à se pencher sur l’aspect philosophique et moral de cette catastrophe. Patrick Petit-Ohayon est de ceux-là. Directeur de l’Action scolaire du FSJU et directeur général du Campus-FSJU, il se propose d’analyser l’épidémie à la lumière de la tradition juive. Ce n’est pas tant la cause du drame qu’il s’agit de rechercher mais de répondre à la question : « Que faire ? ». Et, surtout : « Comment le faire ? ». Le temps est venu ! « Higita zeman ! Avec prudence cependant et modestie car « une réflexion qui ne déboucherait pas sur une action, sur un changement, resterait stérile ». Et s’il ne fait aucun doute que nous sommes en présence d’un message divin, la difficulté va consister pour l’humanité à comprendre ce message afin de modifier ce qui n’a pas été licite. « C’est pourquoi il nous faut rechercher ce qui n’a pas fonctionné, ce que nous avons négligé ou raté dans l’époque antérieure et tenter de changer ».

Il nous faut avant tout être plus proches les uns des autres, montrer que la solidarité n’est pas un vain mot, avoir du courage et de la ténacité, utiliser la parole à bon escient car les mots, parfois, peuvent tuer, pratiquer la tsédaka qui est justice plus que charité. Il faut, en priorité, se préoccuper de nos aînés, souvent les plus touchés par la maladie. En un mot, faire preuve de plus d’« humanitude »

Nombreux sont les commentateurs qui, à propos de la Covid-19 et du confinement qu’elle a engendré, ont rappelé les fléaux que furent la peste noire, la fièvre jaune, la grippe espagnole ou le virus H1N1 Patrick Petit-Ohayon remonte beaucoup plus loin dans le temps en nous rappelant que Noa’h fut le premier confiné de l’histoire biblique. En effet, avec sa femme, ses trois fils et leurs épouses et les couples d’animaux de toutes les espèces, il a été confiné dans l’Arche pendant 310 jours à l’époque du Déluge : 40 jours de pluie, 150 jours de montée des eaux, 60 jours de redescente des eaux et 60 jours d’assèchement de la planète.

Autre confiné biblique célèbre : Yossef, le fils de Yaacov. Objet des avances incessantes de la femme de son maître, Putiphar, il choisit de ne pas la dénoncer, préférant de longues années de prison donc de confinement volontaire. En fait, c’est D-ieu qui a voulu qu’il soit confiné afin de le protéger et c’est D-ieu qui détient les clés de sa délivrance.

« Que D-ieu nous éclaire dans cette obscurité épaisse pour bientôt profiter de la lumière messianique » nous dit Patrick Petit-Ohayon. Nous ne pouvons que répondre en chœur : « Amen ».

Ce qu’il convient avant tout de faire, c’est changer, accomplir en quelque sorte une Téchouva. Un processus qui, selon l’auteur, comporte quatre étapes : la reconnaissance de la faute, le regret, la confession des fautes et l’engagement à ne pas recommencer. On en revient au fameux « Vivre ensemble », très en vogue de nos jours, mais qui, tout compte fait, est aussi ancien que la tradition juive. Qu’on se souvienne de la mésentente cordiale entre Hillel et Shammaï ! Il faut aussi respecter la congruence, capacité à mettre en adéquation nos paroles et nos actes.

Original et intéressant !

Jean-Pierre Allali

 

(*) Éditions Lichma. 128 pages. 11,90 €.