Gil Taïeb

Vice Président du Crif

Blog du Crif - Il y a 60 ans, le procès Eichmann

12 Avril 2021 | 44 vue(s)
Catégorie(s) :
Actualité

Pages

Antisémitisme
Il y a 11 ans, un jeune juif du nom dIIlan Halimi, était enlevé, torturé et assassiné.

Billet d'humeur par Marc Knobel

Pour la énième fois l'ONU s'apprête à voter le financement d'une liste noire d'entreprises internationales opérant dans les territoires contestés.

Seront ainsi montrées du doigt les sociétés se trouvant à Jerusalem, sur les hauteurs du Golan et en Judée -Samarie.

" Le guide du parfait boycotteur antisémite" sera ainsi financé par l'ONU.

Un pas de plus sera franchi !

 

En 2005, le fait religieux envahissait peu à peu et dans la confrontation, les cours de récréation. L’agitation religieuse commençait à provoquer des dégâts dont nous payons le prix lourd aujourd’hui.

FOR JERUSALEM NO VOICE MUST MISS
FOR JERUSALEM NONE OF US CAN REMAIN SILENT

POUR JERUSALEM PAS UNE VOIX NE DOIT MANQUER
POUR JERUSALEM AUCUN D’ENTRE NOUS NE PEUT SE TAIRE
 

 

Cette période de fêtes juives en France, rime aujourd'hui avec contrôles de sécurtié et détecteurs de métaux

Je suis intervenu aux deux conférences internationales sur l’antisémitisme organisées la semaine dernière à Paris.

Le boycott des produits israéliens (nous) glace le sang.

Mensonges, haine et illégalité.

La fête de l’Humanité, où artistes, politiques et public se pressent, a accueilli une fois de plus un stand appelant à la haine d’Israël.

Dimanche 11 septembre 2016, j'étais l'invité de l'émission "30 minutes pour convaincre".

Dans la newsletter du CRIF du 5 septembre 2016, nous reproduisions une information  faisant état de la publication d’un rapport, publié le 1er septembre 2016 et préparé par l'Association Voices for Human Rights et l'Institut Touro (Touro Institute on Human Rights and the Holocaust).

Vouloir profiter de l'actuelle polémique pour assimiler les arrêtés anti-burkini à la Saint-Barthélemy et à la Shoah, c'est tomber dans l'indigne et le nauséabond 

Pages

Israël

Pour #Jerusalem partagez & faites entendre l’Histoire !

Itinéraire de Paris à Jérusalem est un récit de voyage de François-René de Chateaubriand publié en 1811. Il relate un voyage effectué de juillet 1806 à juin 1807.
Il est divisé en sept parties : la 5eme est  consacrée à Jérusalem

Comme chaque année, l'association ASI/Keren Or que je préside, distribue des lunettes de vue en Israël aux plus démunis. Cette année l'opération s'est déroulée dans la ville de LOD.

Réflexion d’un professeur d’histoire-géographie sur l’abstention de la France au vote de la résolution adoptée par le comité du patrimoine mondial de l’Unesco niant tous liens entre les Juifs et les lieux saints de Jérusalem.

Vendredi 21 octobre j'étais l'invité témoin du journal de Radio J peu après le vote abérrant à l'Unesco d'une résolution sur Jérusalem

FOR JERUSALEM NO VOICE MUST MISS
FOR JERUSALEM NONE OF US CAN REMAIN SILENT

POUR JERUSALEM PAS UNE VOIX NE DOIT MANQUER
POUR JERUSALEM AUCUN D’ENTRE NOUS NE PEUT SE TAIRE
 

 

Le boycott des produits israéliens (nous) glace le sang.

Un ouvrage sympathique et émouvant à découvrir.

Une grande passion pour Israël et pour le peuple juif.

I was interviewed in English and French, on EJP , Tuesday, May 31, 2016.

J'ai été interviewé, en anglais et en français, sur EJP, mardi 31 mai 2016.

J'ai été interviewé par Marc-Olivier Fogiel et Eléanor Douet, sur RTL, lundi 30 mai 2016, à la suite de mon élection à la Présidence du Crif.

A l'occasion de l'assemblée générale du Crif réunie le 29 mai 2016, j'ai prononcé mon discours de candidature.

Pages

Opinion

Par un enchaînement de hasards, notre bloggueuse Sophie, plus habituée aux sujets de cyber-sécurité et de contre-terrorisme, s'est retrouvée les mains dans la pâte (à pizza). Et ça lui a donné quelques idées plutôt gourmandes... Elle les partage avec vous à travers ces chroniques culinaires !

Bienvenue sur le blog La Chronique (pas tès casher) de Raphaëla ! Sur ce blog, Raphaëla vous propose ses billets d'humeur sur tout ce qui l'entoure, l'émeut, la touche, la fait rire et la révolte. Et elle a des choses à vous dire...

Pages

Il y a 60 ans, le 11 avril 1961, débutait à Jérusalem le procès du nazi Adolf Eichmann responsable de la logistique de la « solution finale », enlevé le 11 mai 1960 en Argentine par des agents du Mossad.

15 ans après le procès de Nuremberg de 1946 au cours duquel les dignitaires et le régime nazi étaient jugés par un tribunal international pour crime contre l’Humanité, c’était la première fois, qu’un responsable au plus haut niveau de l’extermination des juifs était jugé par un tribunal de l’État juif et de surcroît à Jérusalem sa capitale.

Après la guerre, un silence s’était imposé aux rescapés tant l’horreur qu’ils avaient vécu n’était pas racontable voire pour certains incroyable. Pour leur immense majorité, ils s’étaient enfermés dans le silence et leurs cauchemars.

En 1961, le procès Eichmann leur a permis de parler, de raconter !

Il a permis au Monde, parfois incrédule, de savoir et de ne plus occulter cette extermination de 6 millions d’hommes, de femmes et d’enfants simplement parce qu’ils étaient juifs.

Les images, les photos, les paroles, les silences et les corps tremblants de ceux qui revivant l’horreur ont, grâce aux caméras du producteur Milton Frishman et du réalisateur Léo Hurwitz qui ont filmé chaque minute de ce procès, réveillé un monde qui voulait oublier et tourner la page sombre de son histoire.

Ces images ont aussi mis en lumière l’inhumanité de Eichmann, qui à aucun moment n’a exprimé la moindre compassion. La caméra ne le quittait pas et cherchait, mais en vain, un petit signe, une mimique ou un clignement des yeux !

Mais rien !

Ce procès historique a libéré la parole des rescapés et nous permet encore aujourd’hui de garder leurs mémoires et de la transmettre aux générations futures.

Il a donné de la force aux bâtisseurs et aux défenseurs d’Israël qui au nom des 6 millions de juifs partis en fumée ont promis et juré « Plus Jamais Ça ».

Mais, 60 ans après le procès de Eichmann, alors que les commentateurs de l’époque pensaient que l’antisémitisme ne pourrait plus resurgir, force est de constater que le négationnisme est encore là, que des juifs sont assassinés parce que juifs et que la vermine antisémite est toujours là prenant de nombreux et nouveaux visages. Une chose a changé, Israël : l’État juif est là !

Aujourd’hui, nous sommes à quelques jours de son 73ème anniversaire.

Prions et souhaitons une longue vie à Israël et à son peuple.

 

Gil Taïeb