Actualités des régions/Vel d'Hiv - Discours du Crif Auvergne-Rhône Alpes à la cérémonie commémorant le Vel d'Hiv

21 July 2021 | 45 vue(s)
Catégorie(s) :
France

Mardi 10 octobre 2017, j'ai été reçu par le Ministre de l'Europe et des Affaires étrangères pour un long tour d'horizon.

Invité's picture
#BlogDuCrif - Devoir de mémoire
|
20 September 2017
Catégorie : France

Il y a 76 ans, le 15 décembre 1941, 69 hommes ont été fusillés au Fort du Mont Valérien à Suresnes, dans les Hauts de Seine par les autorités d’occupations allemandes. Ces hommes, français et étrangers, furent arrêtés par les forces de polices françaises de la Préfecture de police du département de la Seine (à l’époque).

Je vais vous raconter l’histoire de Moritz Singer, mon oncle, le frère de ma mère, un de ces fusillés.

En 2017, Roger Pinto, sa femme et son fils ont été séquestrés, violentés et détroussés à leur domicile de Livry-Gargan (Seine-Saint-Denis), "une agression antisémite" condamnée par le Crif et le ministre de l'Intérieur. Une première ?

"Je m’en vais vous mander la chose la plus étonnante, la plus surprenante, la plus merveilleuse, la plus miraculeuse, la plus triomphante, la plus étourdissante, la plus inouïe…"
 

 

"The strength of a Nation always lies in the the way it looks at its History and and its ability to teach it to future generations".

 

"La force d’une Nation réside toujours dans le regard qu’elle sait porter sur son histoire et sa capacité à l’enseigner aux générations suivantes."

 

En juin 2017, quelques mois après l'assassinat de Sarah Halimi, Francis Kalifat, Président du Crif, publiait cette tribune en hommage à Sarah Halimi, devenue le triste symbole de l'antisémitisme qui tue. 

Sarah Halimi, une retraitée a été battue à mort à Paris, le 4 avril 2017 et son calvaire a duré plus d'une heure. Et, il s'agit bien d'un meurtre antisémite.

Thierry Noël-Guitelman est un journaliste, membre de l'association Hébraïca à Toulouse. Il a engagé, en 2004, des recherches familiales sur l'étoile jaune, sa tante Ida Seurat-Guitelman, ayant obtenu une exemption.

Gil Taïeb's picture
Nous sommes debout
|
03 April 2017
Catégorie : France, Actualité, Opinion

Samedi 1er avril place du Châtelet se sont réunies une centaine de membres du Collectif Boycott Israël

Pages

Actualité

En juin 2017, quelques mois après l'assassinat de Sarah Halimi, Francis Kalifat, Président du Crif, publiait cette tribune en hommage à Sarah Halimi, devenue le triste symbole de l'antisémitisme qui tue. 

Sarah Halimi, une retraitée a été battue à mort à Paris, le 4 avril 2017 et son calvaire a duré plus d'une heure. Et, il s'agit bien d'un meurtre antisémite.

Thierry Noël-Guitelman est un journaliste, membre de l'association Hébraïca à Toulouse. Il a engagé, en 2004, des recherches familiales sur l'étoile jaune, sa tante Ida Seurat-Guitelman, ayant obtenu une exemption.

Gil Taïeb's picture
Nous sommes debout
|
03 April 2017
Catégorie : France, Actualité, Opinion

Samedi 1er avril place du Châtelet se sont réunies une centaine de membres du Collectif Boycott Israël

Francis Kalifat, the Crif President gave a speech at the annual Crif's dinner 2017. 

Le judaïsme indien est assez méconnu en France. Pourtant, il est d'une implantation millénaire. Il y avait environ 35 000 Juifs aux Indes lors de la création de l'État d'Israël

Johnny est malade. Oui, le grand Johnny. Lundi, la fille de Johnny Hallyday avait annoncé que son père souffrait d'un cancer avant de crier au piratage de son compte. Ce mercredi soir, c'est finalement le chanteur lui-même qui prend soin d'envoyer un mot sur Twitter pour rassurer ces fans. Si on lui a dépisté « des cellules cancéreuses » pour lesquelles il est « traité », il assure être confiant sur son suivi. "Mes jours ne sont pas aujourd'hui en danger, rappelle L’Express du 9 mars.

Cela paraîtra peut-être étrange à certains de mes lecteurs, mais j’aime Johnny, j’aime son timbre de voix, j’aime aussi certaines de ces chansons, je suis presque, presque un fan.

Pourquoi dans cette affaire, est-ce Bensoussan qui seul est poursuivi en justice et non pas simultanément Smaïn Laacher ?

 
"La culture est ce qui a fait de l'homme autre chose qu'un accident de l'univers", déclarait André Malraux. C'est pour toutes ses vertus que la culture est grande et qu'elle reste et doit rester un rempart contre l'obscurantisme, le racisme, l'antisémitisme et l'homophobie. De chaque création artistique doit jaillir une lumière. C'est à cela que doit aspirer chacun de ceux qui ont le bonheur de pouvoir créer ou d'interpréter une oeuvre. 

 

"Le terrorisme et l'antisémitisme ont marqué cette année passée"

Pages

Opinion

En 2017, Roger Pinto, sa femme et son fils ont été séquestrés, violentés et détroussés à leur domicile de Livry-Gargan (Seine-Saint-Denis), "une agression antisémite" condamnée par le Crif et le ministre de l'Intérieur. Une première ?

Thierry Noël-Guitelman est un journaliste, membre de l'association Hébraïca à Toulouse. Il a engagé, en 2004, des recherches familiales sur l'étoile jaune, sa tante Ida Seurat-Guitelman, ayant obtenu une exemption.

Gil Taïeb's picture
Nous sommes debout
|
03 April 2017
Catégorie : France, Actualité, Opinion

Samedi 1er avril place du Châtelet se sont réunies une centaine de membres du Collectif Boycott Israël

On ne le dira jamais assez : la parution d’ouvrages de poésie, en général et dans le domaine juif en particulier est devenue assez rare pour qu’on ne salue pas avec plaisir la sortie d’un nouveau recueil. Dans ce nouveau livre, la peintre et poétesse Sarah Mostrel nous offre un ensemble de textes inspirés de la Bible et des textes fondamentaux du judaïsme.

Remi Huppert est un spécialiste des Juifs de Chine. On lui doit notamment Destin d’un Juif de Chine (1). Dans son nouveau roman, le judaïsme est toujours présent.

"Le terrorisme et l'antisémitisme ont marqué cette année passée"

Je me suis exprimé sur les enjeux de l'élection présidentielle pour la communauté juive française.

Stéphanie Dassa's picture
Documentaire Sauver Auschwitz
|
23 January 2017
Catégorie : Opinion

"Sauver Auschwitz ?" un documentaire diffusé le 24 janvier à 22h40 sur Arte 

Pages

Discours de Marcel Dreyfuss,  Président d’honneur du Consistoire, représentant du Crif ARA - Dimanche 18/7/2021 au CHRD

Chers amis
     

79 ans.

3 générations plus tard.

Nous sommes toujours présents. Plus que jamais, notre présence pour commémorer et honorer s’impose.

Les 16 et 17 juillet 1942, la France, la police française, a commis, en plein Paris, au Vel d’Hiv, l’irréparable en livrant les siens à la mort.

Ces 16 et 17 juillet 1942 font partie de notre Histoire, histoire juive, histoire française. Cette histoire douloureuse, depuis 1995, depuis une génération, nous, peuple de France désormais l’assumons, la reconnaissons. En effet, nous avons chacun ici en mémoire les mots attendus, justes et inédits, prononcés par Jacques Chirac quelques semaines seulement après être devenu Président de la République. Il aura donc fallu attendre plus de 50 ans pour que la France reconnaisse sa responsabilité dans la déportation des juifs de France.

La tragédie du Vel d’Hiv s’immortalise dans les regards apeurés des enfants arrêtés, parqués, puis déportés vers la mort. Ces enfants, de 2 ans, 5 ans, 8 ans, ces petits, français ou non, qui n’avaient, comme leur parent, que deux points communs, être juif et être innocent.

Oui, juif. Cet état que l’on ne choisit pas. Cette filiation qui n’est ni un fardeau ni une médaille, était alors un passeport vers le pire.

Oui, juif. Ces enfants, ces parents étaient juifs.

Oui innocents, ils n’avaient rien fait d'autre que d’être juifs.

Les chiffres, ces nombres sans humanité, chacun ici les connaît. Le nombre d’arrestations pendant la rafle du Vel d’Hiv, le nombre de déportés, le nombre de survivants, le tout, dans un magma de nombres encore plus grands qui constituaient la Shoah.

Nous ne cesserons jamais de répéter ces nombres sans âmes, ces chiffres macabres. 

Derrière chaque unité, il y avait - un nom, - un prénom, - un âge, - une âme, - un cœur, - une histoire, - des souvenirs, - un visage, - un avenir.

Derrière chaque nom, il y avait de l’amour.

De chaque nom, nous sommes aujourd’hui - les gardiens, - les porteurs, - les messagers.

Mais, à vrai dire, - les gardiens de quoi ? - Les porteurs pourquoi ? -Les messagers vers où ?

79 ans après, le murmure des 6 millions d’âmes innocentes vient quotidiennement frapper au coin de notre réalité paradoxale.

Cette réalité paradoxale est celle - de la France d’aujourd’hui, - de l’Europe, - de l’Occident.

En 2021, se mélangent et se bousculent

  • notre amour de la liberté - et notre crainte de la menace.
  • notre confort de la sécurité - et notre constat de la peur.
  • notre plaisir de la paix - et notre inquiétude de la guerre.

La liberté que nous offre la France face à la menace de l'Islamisme Radica

La sécurité que nous permet la police de 2021 face à la peur de l’antisémitisme gangrené et de l'antisionisme qui cache l'antisémitisme .

La paix de nos démocraties face aux guerres identitaires.

Le peuple juif survit depuis plus de 5000 ans grâce à l’espérance d’une terre qui les protège.

L’histoire séculaire qui est la nôtre a vu dans la France cette terre qui protège et qui peut faiblir.

En cette date commémorative,

  • puissions-nous nous inspirer, face aux menaces d’aujourd’hui, du courage si français des justes.
  • puissions-nous retenir que dans chaque village de France, s’est trouvé - ces héros anonymes, - ce peuple sans fortune doté d’une richesse merveilleuse, - celle de l’humanité et du courage.
  • C’est aussi cela la France. La france d’hier, d’avant-hier, et assurément la France de demain.

Cette même France qui a vu ces 15 dernières années - des enfants juifs tués dans une école, - des adultes juifs tués dans un supermarché cacher ou lâchement assassiné par un voisin.

Cette même France qui demeure un idéal malgré tout.

Cette même France qui a accueilli comme son fils, un héros venant de Pologne, rescapé des Camps de la mort, passé par Israël, et qui nous manque terriblement, notre ami Benjamin ORENSTEIN

Mesdames et Messieurs,

79 ans après la rafle du Vel d’Hiv

78 ans après la rafle de la rue Ste Catherine

77 ans après la Rafle de la maison d’Izieu

Nous pensions que tout cela était fini.

Évidemment rien ne ressemble au passé mais tout de même.

Le populisme, le racisme, l’islamisme radical, l’antisémitisme, la haine continuent de prospérer et de tuer. Des adultes. Des enfants. Des Français. Des juifs.

Alors, pour tous ceux qui ne sont plus.

Pour tous ceux qui se sont battus pour une certaine idée de l’Humanité.

Pour tous ceux qui placent la vie d’abord

 

Marcel Dreyfuss, représentant du Crif Auvergne Rhône-Alpes